Quantcast
FLASH
[13/11/2019] L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  |  Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes du Jihad islamique à #Gaza  |  Les citoyens israéliens ont été ciblés par plus d’une centaine de roquettes terroristes depuis ce matin.  |  Une roquette terroriste de #Gaza a atteint une entreprise de Sderot (sud d’Israël) – pas de victime  |  Précision pour les journalistes mal informés : le Jihad islamique est un groupe terroriste, pas un “groupe militant”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 février 2019

Source : Europe1

Selon le « Journal du dimanche », l’exécutif serait prêt à organiser un référendum pour sortir de la crise des « gilets jaunes ». Le date du 26 mai, jour des élections européennes, est même avancée par des proches du président.

Face aux « gilets jaunes » qui réclament plus de démocratie, Emmanuel Macron serait bel et bien tenté de lancer un référendum. Dimanche, le JDD rapporte des confidences de proches du président qui affirment que cette piste est sérieusement étudiée et pourrait conclure le « grand débat national ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les enveloppes déjà commandées. Le chef de l’Etat serait même sur le point de l’organiser en même temps que les élections européennes, le 26 mai prochain. « Selon nos informations, le ministère de l’Intérieur a commandé auprès de plusieurs imprimeurs et papetiers les enveloppes et les papiers qui serviront à être utilisés le jour du vote », indique sur Europe 1 l’éditorialiste du Journal du Dimanche David Revault d’Allonnes. Selon des proches du président, cités par le JDD, Emmanuel Macron n’aurait plus que quelques jours pour se décider. « Il va falloir décider très vite, sous une semaine », précise l’un d’eux.

Une réponse politique au « grand débat ». Pour le chef de l’Etat et son entourage, les autres options qui se présentent à lui pour sortir de la crise des « gilets jaunes » – remaniement ministériel, dissolution de l’Assemblée nationale ou organisation d’un « Grenelle » – ne sont pas satisfaisantes, voire dangereuses pour la stabilité de sa majorité. Le référendum apparaît donc comme le meilleur choix, d’autant qu’il permettrait d’apporter une réponse politique au « grand débat national ».

Un « QCM ». « Ce référendum serait le débouché politique de ce débat, avec notamment l’hypothèse envisagée d’un QCM qui permettrait de traiter nombre de questions institutionnelles ou démocratiques, comme par exemple la réduction du nombre de parlementaires, l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives, mais aussi des sujets économiques, sociaux, fiscaux, voire sociétaux. Tout est ouvert », précise David Renault d’Allonnes sur Europe 1.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Ce que le président Macron et son entourage visent, c’est un vrai rebond politique qui permette à l’exécutif de reprendre la main et de continuer à réformer », commente l’éditorialiste. « Car on s’aperçoit bien qu’aujourd’hui le gouvernement et le président sont complètement à l’arrêt, encalminés par cette crise des ‘gilets jaunes' ».

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz