Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 février 2019

Source : Europe1

Selon le « Journal du dimanche », l’exécutif serait prêt à organiser un référendum pour sortir de la crise des « gilets jaunes ». Le date du 26 mai, jour des élections européennes, est même avancée par des proches du président.

Face aux « gilets jaunes » qui réclament plus de démocratie, Emmanuel Macron serait bel et bien tenté de lancer un référendum. Dimanche, le JDD rapporte des confidences de proches du président qui affirment que cette piste est sérieusement étudiée et pourrait conclure le « grand débat national ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les enveloppes déjà commandées. Le chef de l’Etat serait même sur le point de l’organiser en même temps que les élections européennes, le 26 mai prochain. « Selon nos informations, le ministère de l’Intérieur a commandé auprès de plusieurs imprimeurs et papetiers les enveloppes et les papiers qui serviront à être utilisés le jour du vote », indique sur Europe 1 l’éditorialiste du Journal du Dimanche David Revault d’Allonnes. Selon des proches du président, cités par le JDD, Emmanuel Macron n’aurait plus que quelques jours pour se décider. « Il va falloir décider très vite, sous une semaine », précise l’un d’eux.

Une réponse politique au « grand débat ». Pour le chef de l’Etat et son entourage, les autres options qui se présentent à lui pour sortir de la crise des « gilets jaunes » – remaniement ministériel, dissolution de l’Assemblée nationale ou organisation d’un « Grenelle » – ne sont pas satisfaisantes, voire dangereuses pour la stabilité de sa majorité. Le référendum apparaît donc comme le meilleur choix, d’autant qu’il permettrait d’apporter une réponse politique au « grand débat national ».

Un « QCM ». « Ce référendum serait le débouché politique de ce débat, avec notamment l’hypothèse envisagée d’un QCM qui permettrait de traiter nombre de questions institutionnelles ou démocratiques, comme par exemple la réduction du nombre de parlementaires, l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives, mais aussi des sujets économiques, sociaux, fiscaux, voire sociétaux. Tout est ouvert », précise David Renault d’Allonnes sur Europe 1.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

« Ce que le président Macron et son entourage visent, c’est un vrai rebond politique qui permette à l’exécutif de reprendre la main et de continuer à réformer », commente l’éditorialiste. « Car on s’aperçoit bien qu’aujourd’hui le gouvernement et le président sont complètement à l’arrêt, encalminés par cette crise des ‘gilets jaunes' ».

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz