Quantcast
FLASH
[20/05/2019] Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  |  [16/05/2019] « J’espère ne pas entrer en guerre avec l’Iran » a déclaré Trump aujourd’hui  |  Une station de radio d’un Etat Démocrate s’est rebaptisée en « Trump 103.3 FM »  |  Échec total des #antisémites du #BDS : Madonna arrive en #Israël et aucun pays ne s’est retiré de l’#Eurovision à Tel Aviv !  |  Sorties scolaires : le Sénat français vote pour l’interdiction du port du voile pour les mères accompagnatrices  |  [15/05/2019] Israël : le tremblement de terre a été mesuré à 4.6 sur l’échelle de Richter  |  Israël : léger tremblement de terre à Tel-Aviv  |  Ah les clowns! l’Autorité palestinienne dépose plainte à la CPI pour le déplacement de l’ambassade des Etats-Unis à #Jérusalem. Ils vont se prendre la même claque qu’avec la Cour d’Appel de Versailles  |  Madonna défend sa décision de se produire à l’Eurovision en #Israël: « je n’arrêterai jamais de jouer de la musique en fonction de l’agenda politique de quelqu’un »  |  [10/05/2019] Gaza : 2 roquettes tirées sur Israël ont atterri dans Gaza  |  Après le déclenchement d’émeutes à Gaza, des terroristes menacent de tirer des missiles sur Tel-Aviv si des émeutiers étaient tués  |  Deux soldats français tués lors d’un raid pour libérer des otages en Afrique de l’Ouest  |  Berlin: un musicien israélien agressé à un événement BDS contre l’Eurovision  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 4 février 2019

Source : Huffingtonpost

L’école faisait l’objet, selon le gouverneur, d’une décision de fermeture, depuis une longue période.

Amnesty International a appelé samedi les autorités tunisiennes à remettre 42 enfants de l’école coranique de la ville de Regueb dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, transférés vers un centre d’accueil pour mineurs au sud de la capitale, à leurs parents immédiatement.

De son côté, le ministère de la femme, des enfants et des personnes âgées a indiqué que le dossier de ces enfants est actuellement en cours d’instruction par le pouvoir judiciaire.

Amnesty International a demandé, sur sa page Facebook officielle, aux autorités tunisiennes “au cas où des considérations sérieuses rendent nécessaires la garde à vue des enfants de transmettre de toute urgence le dossier au juge de la famille et de permettre aux parents de les visiter”, en soulignant l’importance de veiller au respect des droits de l’enfant et le principe de son intérêt supérieur”.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’organisation s’est déclarée “profondément préoccupée par les témoignages d’enfants qui ont contacté leurs parents au téléphone sur un examen anal dans le cadre de l’enquête sur des soupçons d’agressions sexuelles”, soulignant que cette pratique “est extrêmement dangereuse et constitue une violation flagrante des obligations qui incombent à la Tunisie au regard de la convention internationale des droits de l’enfant”.

L’organisation de défense des droits de l’homme a également indiqué qu’elle avait appris que les forces de sécurité avaient fait irruption dans l’école et avaient arrêté toutes les personnes présentes, dont 42 enfants, transférés à Tunis le jeudi 31 janvier, sans autorisation, connaissance ou accompagnement de leurs parents et ont obtenu leurs témoignages sans le respect des garanties et procédures préventives énoncées par la Convention des droits de l’enfant et le Code de protection de l’enfant”.

Dans le même contexte, Amnesty a relevé que les parents de ces enfants n’ont pas encore été autorisés à les rencontrer dans un centre de détention pour mineurs du sud de la capitale, sans encadrement du juge de la famille et sans informer les parents.

De son côté, le ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Agées a fait savoir, dans un communiqué publié samedi soir, que les enfants font l’objet d’un encadrement médical, psychologique et social nécessaire dispensé par des spécialistes et des cadres pédagogiques, ainsi qu’une inspection directe par le représentant de la protection de l’enfance.

Elle a également signalé que des enfants avaient été maintenus en contact avec leurs parents.

Les autorités locales à Regueb, appuyées par une brigade spéciale dépêchée de la capitale, avaient procédé, jeudi, à la fermeture de l’école coranique et à l’interpellation de son directeur et de plusieurs de ses élèves, avait déclaré le gouverneur de Sidi Bouzid, Anis Dhifallah. Des livres religieux et des ordinateurs ont été saisis, à l’intérieur de l’établissement.

L’école faisait l’objet, selon le gouverneur, d’une décision de fermeture, depuis une longue période, pour non respect des modalités d’exercice de ce type d’activité, décision qui n’avait pas eu de suite.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

De son côté, le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, dans une déclaration à Mosaique FM en marge d’une conférence de presse, a affirmé que le ministère n’a aucune responsabilité ni pouvoir sur les écoles coraniques, indiquant que celles-ci opèrent dans le cadre associatif et sont soumises au décret-loi portant organisation des associations.

Adhoum a par ailleurs expliqué que seuls les “kottabs” se trouvent sous la responsabilité du ministère.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz