Quantcast
FLASH
[17/09/2019] Election Israël: 1er ministre palestinien: « la différence entre Bibi et Gantz, c’est comme Pepsi et Coke »  |  Election Israël: 70% des résultats sont déjà comptés. Premiers chiffres à 22h (21h française)  |  Election Israël: le comité électoral a épinglé le parti de Gantz, de Netanyahou et de Shas pour diverses fraudes électorales  |  Election Israël: « Bibi est nazi » en grafitti sur le bord de mer à Tel Aviv  |  Election Israël: Les bureaux de vote des prisons ont fermé, avec un taux de participation de 70%  |  Election Israël: Le comité électoral a ordonné à Facebook de réactiver le chat de la page officielle de Netanyahou, qui l’a fermé sous pression des gauchistes  |  Election Israël: Un homme de 27 ans arrêté par la police pour avoir écrit des propos haineux contre Netanyahu à Tel Aviv  |  Election Israël: plus de 20 suspects arrêtés et 69 dossiers d’enquête ouverts pour des délits liés à l’élection  |  Election Israël: Le parti à prédominance arabe « Liste commune » minimise l’augmentation du taux de participation arabe  |  Election Israël: Selon Haaretz (ce qui veut dire que ce n’est pas forcément vrai), Facebook a fermé des faux comptes encourageant les Arabes à ne pas voter  |  Election Israël: Fraude électorale : des bureaux de vote de quartiers arabes ont été temporairement fermés ce mardi matin  |  Election Israël: Selon le Jerusalem Post, Netanyahou envisageait de repousser les élections par crainte d’une nouvelle guerre avec Gaza  |  Election Israël: A 18h, le taux de participation est de 53.3% (contre 52% en avril)  |  Election israélienne : des militants de gauche ont organisé des bus pour les bédouins, en violation de la loi électorale  |  Election israélienne : le comité électoral valide les bulletins qui ont subi des dégradations intentionnelles destinées à les faire rejeter  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 5 février 2019
« Le seul bon bébé est un bébé mort !!! »

Un projet de loi proposé par les sénateurs Républicains pour protéger les bébés qui ont survécu aux avortements a été bloqué par les Démocrates.

La Loi sur la protection des survivants d’avortements nés vivants, rédigée par le sénateur Ben Sasse, exige que les médecins qui pratiquent l’avortement, demandent des soins médicaux pour les bébés qui ont survécu à un avortement, et criminalise comme meurtre délibéré, un enfant avorté après sa naissance.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Sasse a demandé un « consentement unanime » pour son projet de loi, ce qui signifie qu’un seul sénateur pouvait s’y opposer et l’arrêter.

La sénatrice Démocrate Patty Murray, de Washington, s’est opposée au projet de loi et l’a empêché d’obtenir le consentement unanime, affirmant que la loi était inutile parce qu’il existe déjà des lois protégeant les bébés contre l’infanticide.

« Il s’agit d’une interprétation grossièrement erronée du libellé du projet de loi dont l’étude est demandée et, par conséquent, je m’y oppose », a-t-elle dit, avant de quitter la salle abruptement juste après son objection.

Lors d’un discours prononcé la semaine dernière au Sénat en faveur du projet de loi, M. Sasse a déclaré :

« Tout le monde au Sénat devrait pouvoir dire sans équivoque que tuer un petit bébé est mal. Cela ne demande aucun courage politique. Et si vous ne pouvez pas le dire, s’il y a un membre de cet organisme [le Sénat] qui ne peut pas dire cela, il y a certainement beaucoup de postes que vous pouvez occuper dans la société, mais vous ne devriez pas être ici. Vous devriez renoncer à toute activité dans la vie publique où vous prétendez vous soucier des plus vulnérables d’entre nous », a-t-il dit.

Le sénateur a poursuivi : Il ne devrait y avoir ici aucune politique droite contre gauche, Républicain contre Démocrate sur ce sujet. C’est la chose la plus élémentaire dont nous devrions parler. Nous parlons d’un petit bébé né vivant, et nous avons un fonctionnaire américain qui défend l’idée : ‘Eh bien, vous pourriez avoir un débat pour le tuer. »

Le projet de loi Sasse est venu en réponse aux commentaires troublants faits par le gouverneur de Virginie, Ralph Northam dont Dreuz a parlé (1), par lesquels il approuve l’infanticide dans certaines circonstances.

S’adressant à Fox News, Sasse a critiqué le gouverneur pour ses commentaires et a dit qu’il devrait « foutre le camp d’ici ».

« Les commentaires du gouverneur de Virginie portaient sur les avortements de quatrième terme », a dit M. Sasse à l’animatrice de Fox News, Dana Perino. « Ce n’est pas de l’avortement, c’est de l’infanticide. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Dreuz
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz