Publié par Christian Larnet le 5 février 2019
« Le seul bon bébé est un bébé mort !!! »

Un projet de loi proposé par les sénateurs Républicains pour protéger les bébés qui ont survécu aux avortements a été bloqué par les Démocrates.

La Loi sur la protection des survivants d’avortements nés vivants, rédigée par le sénateur Ben Sasse, exige que les médecins qui pratiquent l’avortement, demandent des soins médicaux pour les bébés qui ont survécu à un avortement, et criminalise comme meurtre délibéré, un enfant avorté après sa naissance.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Sasse a demandé un « consentement unanime » pour son projet de loi, ce qui signifie qu’un seul sénateur pouvait s’y opposer et l’arrêter.

La sénatrice Démocrate Patty Murray, de Washington, s’est opposée au projet de loi et l’a empêché d’obtenir le consentement unanime, affirmant que la loi était inutile parce qu’il existe déjà des lois protégeant les bébés contre l’infanticide.

« Il s’agit d’une interprétation grossièrement erronée du libellé du projet de loi dont l’étude est demandée et, par conséquent, je m’y oppose », a-t-elle dit, avant de quitter la salle abruptement juste après son objection.

Lors d’un discours prononcé la semaine dernière au Sénat en faveur du projet de loi, M. Sasse a déclaré :

« Tout le monde au Sénat devrait pouvoir dire sans équivoque que tuer un petit bébé est mal. Cela ne demande aucun courage politique. Et si vous ne pouvez pas le dire, s’il y a un membre de cet organisme [le Sénat] qui ne peut pas dire cela, il y a certainement beaucoup de postes que vous pouvez occuper dans la société, mais vous ne devriez pas être ici. Vous devriez renoncer à toute activité dans la vie publique où vous prétendez vous soucier des plus vulnérables d’entre nous », a-t-il dit.

Le sénateur a poursuivi : Il ne devrait y avoir ici aucune politique droite contre gauche, Républicain contre Démocrate sur ce sujet. C’est la chose la plus élémentaire dont nous devrions parler. Nous parlons d’un petit bébé né vivant, et nous avons un fonctionnaire américain qui défend l’idée : ‘Eh bien, vous pourriez avoir un débat pour le tuer. »

Le projet de loi Sasse est venu en réponse aux commentaires troublants faits par le gouverneur de Virginie, Ralph Northam dont Dreuz a parlé (1), par lesquels il approuve l’infanticide dans certaines circonstances.

S’adressant à Fox News, Sasse a critiqué le gouverneur pour ses commentaires et a dit qu’il devrait « foutre le camp d’ici ».

« Les commentaires du gouverneur de Virginie portaient sur les avortements de quatrième terme », a dit M. Sasse à l’animatrice de Fox News, Dana Perino. « Ce n’est pas de l’avortement, c’est de l’infanticide. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. Dreuz

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz