Quantcast
FLASH
[20/05/2019] Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  |  [16/05/2019] « J’espère ne pas entrer en guerre avec l’Iran » a déclaré Trump aujourd’hui  |  Une station de radio d’un Etat Démocrate s’est rebaptisée en « Trump 103.3 FM »  |  Échec total des #antisémites du #BDS : Madonna arrive en #Israël et aucun pays ne s’est retiré de l’#Eurovision à Tel Aviv !  |  Sorties scolaires : le Sénat français vote pour l’interdiction du port du voile pour les mères accompagnatrices  |  [15/05/2019] Israël : le tremblement de terre a été mesuré à 4.6 sur l’échelle de Richter  |  Israël : léger tremblement de terre à Tel-Aviv  |  Ah les clowns! l’Autorité palestinienne dépose plainte à la CPI pour le déplacement de l’ambassade des Etats-Unis à #Jérusalem. Ils vont se prendre la même claque qu’avec la Cour d’Appel de Versailles  |  Madonna défend sa décision de se produire à l’Eurovision en #Israël: « je n’arrêterai jamais de jouer de la musique en fonction de l’agenda politique de quelqu’un »  |  [10/05/2019] Gaza : 2 roquettes tirées sur Israël ont atterri dans Gaza  |  Après le déclenchement d’émeutes à Gaza, des terroristes menacent de tirer des missiles sur Tel-Aviv si des émeutiers étaient tués  |  Deux soldats français tués lors d’un raid pour libérer des otages en Afrique de l’Ouest  |  Berlin: un musicien israélien agressé à un événement BDS contre l’Eurovision  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 6 février 2019

Une note d’information à l’intention du comité du budget de lundi indique que Toronto ne peut plus accueillir un afflux continu de réfugiés qui veulent être logés dans le système de refuges de la ville.

Cet article est paru dans le Toronto Sun du 4 février (1). Ce qu’il révèle éclairera ceux qui aimeraient savoir ce que coûte l’immigration.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Le système des refuges de Toronto est en danger immédiat d’être submergé », affirme Paul Raftis, directeur général du service des refuges, du soutien et du logement de la ville, dans un bulletin de sept pages.

Paul Raftis note – comme nous l’avons déjà entendu dire – qu’en moyenne 18 nouveaux demandeurs du statut de réfugié cherchent un logement dans des refuges urbains chaque jour et que, du début septembre dernier à la fin de l’année seulement, 2 066 migrants irréguliers se sont présentés aux refuges de Toronto.

Malgré l’ajout de plus de 2 500 lits dans les refuges aux frais de la ville, il y avait une liste d’attente de 330 personnes en date du 9 janvier.

Le coût total de l’hébergement, de l’alimentation et du soutien aux réfugiés a atteint 67,1 millions de dollars en 2017 et 2018. Le gouvernement fédéral n’a remboursé à la ville que 26 millions de dollars par intermittence.

Comme le dit Raftis, une partie de cet argent provient des réserves de la ville – mises de côté pour faire face à d’autres urgences en matière de services sociaux – et plus de 60 millions de dollars auraient pu être utilisés pour  » d’autres services  » qui aident les sans-abri et les quasi-abris à se loger.

En plus de rembourser les dépenses restantes de 2017 et 2018, soit quelque 43 millions de dollars, la Ville s’attend à recevoir un autre financement stable de 45 millions de dollars du gouvernement fédéral pour faire face aux coûts en 2019.

Aucun membre du Comité du budget n’a posé une seule question au sujet de cette note d’information lundi.

Ce n’est pas du tout surprenant étant donné que la plupart d’entre eux préféreraient ignorer le fait que la crise actuelle du logement est en grande partie attribuable au fait que 40 % des lits sont occupés par les réfugiés que le premier ministre Justin Trudeau a accueillis à bras ouverts au Canada en janvier 2017 – sans plan pour les accueillir.

C’est un facteur énorme, de même que la conférence de presse très publique tenue le même mois par de nombreux membres du conseil municipal qui ont réitéré que Toronto est une ville sanctuaire.

Raftis note que malgré les demandes répétées de la ville à la province et au gouvernement fédéral d’adopter une stratégie régionale qui permettrait de se décharger d’une partie des pressions exercées par les réfugiés à l’extérieur de Toronto, peu de choses se sont produites.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Un  » projet pilote  » fédéral n’a logé que cinq à dix familles au-delà des frontières de Toronto et maintenant le gouvernement fédéral refuse d’aller plus loin avec une réponse régionale à moins que la province ne se joigne aux discussions. La province a déclaré qu’au-delà de la contribution de 3 millions de dollars qu’elle a versée à Toronto en mai (pour l’hébergement temporaire dans deux résidences universitaires), elle ne  » soutiendra pas financièrement  » le logement des réfugiés.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

  1. Toronto Sun
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz