FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 février 2019

En serrant les dents, CBS a été contrainte d’avouer que 76 % des personnes qui ont regardé la cérémonie sur l’état de l’Union ont approuvé le discours du président Trump.

D’autres bonnes nouvelles ont suivi, et aucune n’a été relayée dans les médias français, parce que les journalistes, plus militants que journalistes, veulent à tout prix que les gens s’imaginent que ce président est un abruti et un incapable. Mettre des idées dans la tête des gens et influencer l’opinion n’est pourtant pas leur métier, mais ils ne font plus leur métier.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Voici les informations que les médias ne publient pas

1 La cote de popularité du président Trump a progressé après le discours sur l’état de l’Union. Elle est à 50 % selon Rasmussen (1), qui n’inclue pas 29 % de Démocrates de plus que de Républicains dans son échantillon. Selon le dernier sondage Hill-HarrisX (3), 47 % des électeurs inscrits ont dit qu’ils approuvaient le travail de Trump, une augmentation de 3 points par rapport aux 44 % de la semaine précédente.

2 Trump a fait un bond en avant auprès des électeurs Démocrates. L’enquête Hill-HarrisX montre que dans le sondage qui a précédé son allocution, 15 % des électeurs Démocrates déclaraient approuver le président. Après son discours, le chiffre est monté à 20 %.

« C’était un discours non républicain », a déclaré Henry Olsen pour expliquer cette dérangeante progression auprès des Démocrates. Olsen est chercheur au Centre pour la politique et l’éthique publique du Washington Post.

« C’était un discours conciliant, du moins c’est comme ça que les gens qui ne lui sont pas inexorablement opposés l’ont vu », a-t-il poursuivi.

3 Les électeurs Républicains ont également légèrement progressé après l’allocution de Trump. Le chiffre étant déjà très haut, chaque point supplémentaire prend plus de signification. Le taux d’approbation des répondants Républicains est passé de 81 % les 1er et 2 février à 85 % après son discours.

L’évaluation de Trump par les électeurs indépendants est demeurée essentiellement la même dans les deux sondages. 42 % des répondants indépendants l’ont approuvé avant l’adresse et 41 % l’ont approuvé par la suite.

4 Le taux de popularité de la chef de file du parti Démocrate, Nancy Pelosi, déjà très bas, plonge encore plus. Cette femme est la star des médias, et il ne faut jamais faire l’économie d’une preuve supplémentaire montrant que les journalistes sont en total décalage avec l’opinion générale.

Selon le dernier sondage NBC News/WSJ, la cote de popularité de Nancy Pelosi est à 28 %, avec 47 % des Américains qui ont une opinion « très négative » d’elle. Si vous lisez la presse, même francophone, il n’est jamais mentionné nulle part que leur championne est plus détestée que le président Trump !

Pelosi s’obstine à refuser tout financement du mur de protection à la frontière sud, malgré les nombreux appels au compromis du président, ce qui a conduit à un shutdown du gouvernement fédéral de 35 jours. Et pendant ces 35 jours, alors que tous les médias sont obsédés par la baisse de popularité de Trump, celle de Pelosi a perdu 6 points.

Pendant le shutdown, elle a également refusé que le président livre son discours sur l’état de l’Union dans la magnifique salle de la Chambre des représentants du Capitole, et il semble bien que les Américains aient pris cela assez mal.

5 J’ai gardé le meilleur pour la fin. Pendant le shutdown – qui tournait autour d’un sujet unique : la sécurisation de la frontière sud pour empêcher les Hispaniques de franchir illégalement la frontière depuis le Mexique – devinez auprès de qui le président Trump est devenu plus populaire ! Les Hispaniques !


50 % des adultes Latinos approuvent le travail de Donald Trump, selon le dernier sondage de PBS NewsHour, NPR et Marist (5)

Le sondage a montré une augmentation de 19 % de soutien des électeurs latino-américains au Président depuis le début du mois de décembre, date à laquelle ils ont donné au Président un taux d’approbation de 31 %. Cette augmentation fulgurante est d’autant plus remarquable qu’elle intervient pendant le shutdown du gouvernement en raison du refus des Démocrates de financer le mur frontalier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Rasmussenreports.com/public_content/politics/trump_administration/trump_approval_index_history
  2. Rasmussen Reports est la seule firme d’opinion publique nationale qui suit quotidiennement la cote d’approbation du travail du président Trump.
  3. Hill-HarrisX
  4. NBC News/ Wall Street Journal
  5. Maristpoll

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :