Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 février 2019

Quatre nouveaux sondages et une excellente nouvelle vont déclencher des crises de nerfs chez les journalistes, qui vont encore m’en vouloir de les publier.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

1 69% des Américains considèrent que leur situation financière va s’améliorer en 2019 (1) – c’est le meilleur chiffre relevé depuis 16 ans et presque le record absolu. La raison est double : la forte baisse des impôts laisse plus d’argent dans la poche des gens et le plein emploi fait monter les salaires et réduit le nombre de chômeurs – en fait, il n’y a jamais eu dans l’histoire des Etats-Unis autant de personnes qui travaillent que sous la présidence Trump (2). Arrêtez de fantasmer, ce n’est pas grâce à Obama ! Et je prédis que si les Démocrates ne mettent pas des bâtons dans les roues de l’économie, le record absolu sera battu avant la fin du premier terme de Trump.

2 Le président Trump a déclenché une guerre difficile pour faire baisser le prix des médicaments, qui peuvent coûter jusqu’à 180% plus cher aux Etats-Unis qu’au Canada ou en Europe. Les premiers résultats commencent à être palpables, les prix ont vu leur plus importante baisse en 46 ans.

3 50% de la population affirme que sa situation financière est meilleure maintenant qu’il y a un an (1). Cela ne s’est produit que 11 fois depuis 1976. Là encore, inutile de chercher midi à quatorze heures, c’est parce que Trump a mis en pratique des mesures que les Démocrates veulent annuler : baisse des impôts, baisse des réglementations, rééquilibrage des injustices des tarifs douaniers, libération de l’exploitation des ressources d’énergie du pays.

4 La cote de popularité du président vient de progresser à 52% (3), et pour la première fois, le nombre de personnes qui approuve sa politique est en train de dépasser le nombre de ceux qui la désapprouvent :

5 Les Démocrates font de l’obstruction par tous les moyens pour tenter d’empêcher le président de tenir sa promesse de construire un mur à la frontière mexicaine. Après l’explication qu’il a donnée aux Américains lors de son allocution sur l’état de l’Union, 66% soutiennent maintenant sa demande de budget pour sécuriser la frontière, contre seulement 21% qui s’y opposent.

6 Entre 9 et 10 000 personnes ont assisté au meeting politique du président dans la ville frontalière d’El Paso lundi soir, où il s’est symboliquement rendu pour défendre son programme de construction d’un mur de protection contre l’immigration illégale. Comme la salle était petite, il y avait plus de monde dehors qui regardaient sur des écrans géants que dedans. Dehors, il faisait pourtant 7 degrés.

Pourquoi je vous dis cela ? Parce que le même jour, une heure plus tôt, le célèbre Démocrate Beto O’Rourke faisait son propre meeting politique pour dénoncer la construction du mur. El Paso est sa ville. Regardez combien se sont déplacés ! Ce n’est pas que j’ai honte pour lui – si peu de monde dans sa propre ville, c’est surtout qu’il incarne les espoirs du parti Démocrate !

Je ne pouvais pas terminer cet article sans repenser à ceux qui se moquaient du sondage de Rasmussen de juin 2016 qui annonçait que Trump était devant Hillary. Imaginez leur être aujourd’hui…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. Gallup
  2. CNS News
  3. Rasmussen

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz