Quantcast
FLASH
[21/07/2019] 4 terroristes recherchés arrêtés en Judée-Samarie – matériel saisi au Mont du Temple  |  [19/07/2019] Preuve de plus que le Boycott d’Israël est de l’antisémitisme déguisé : c’est Ilhan Omar, antisémite non-repentie, qui demande une loi au Congrès pour boycotter Israël  |  [18/07/2019] On nous prendrait pas pour des cons des fois ? L’ensemble des résultats de datation met en évidence pas moins de dix périodes pendant lesquelles les glaciers étaient moins étendus que maintenant  |  Indécrottables médias ! 8 000 personnes en Caroline du Nord hier pour #Trump, 400 pour Biden dans l’Iowa, et il va « écraser Trump à la présidentielle » !  |  [17/07/2019] Sondage @YouGov: 90 % des Républicains approuvent les tweets de @realDonaldTrump disant aux 4 Démocrates qui n’aiment pas l’Amérique d’aller réparer leur pays de naissance  |  En plein délire TDS (#Trump derangement syndrome) Whoopi Goldberg compare les Démocrates qui attaquent Trump à des « patriotes debout face à la tyrannie » comme dans la guerre d’indépendance  |  Selon l’OMS, le virus Ebola du Congo est maintenant un problème mondial après qu’il ait été détecté dans une ville de 2 millions d’habitants  |  Le GoFundMe d’Andy Ngo (journaliste tabassé par des Antifas) atteint 200 000 dollars  |  [16/07/2019] 10 marins turcs ont été pris en otage au large des côtes du Nigeria  |  [14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  |  [13/07/2019] Médias : « Alex Acosta doit démissionner! ». Acosta a démissionné. Médias : « il n’y a pas de Latinos dans l’Administration #Trump! »  |  [12/07/2019] Nihiliste. Miley Cyrus dit qu’elle n’aura pas d’enfants parce que « la terre est en colère »  |  Les Démocrates ont mis sur Twitter une photo d’enfants migrants en cage pour tenter de blâmer Trump sur la crise frontalière. Problème : la photo a été prise sous l’administration Obama-Biden !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 février 2019

Le Huffington Post, qui se révèle engagé contre le président Macron, publie le témoignage d’un Gilet jaune qui craint l’implosion de la France et une guerre civile.

Cette figure des gilets jaunes a tenu ces propos à une journaliste italienne de l’émission « Piazzapulita », sans savoir qu’il était filmé.

GILETS JAUNES – « On est à la limite de la guerre civile ». Filmé en caméra cachée par l’équipe de l’émission politique italienne « Piazzapulita », diffusée sur la chaîne La 7, le gilet jaune Christophe Chalençon, l’un de ceux ayant rencontré le vice-premier ministre italien Luigi di Maio, a assuré que « des paramilitaires » étaient « prêts », en France, « à intervenir » pour « faire tomber le pouvoir ».

Christophe Chalençon, figure des gilets jaunes dans le Vaucluse, était interrogé sur sa rencontre avec Luigi di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème), le 5 février en région parisienne.

Visiblement sans savoir qu’il est toujours filmé, l’homme tient des propos surprenants, que vous pouvez entendre dans l’extrait diffusé ci-dessous ce jeudi 14 février.

Estimant qu’il « risque beaucoup », le gilet jaune assure qu’il « ira au bout de ses convictions », « parce que s’ils me mettent une balle dans la tête, Macron il est passé à la guillotine ». « S’ils en touchent un, on a des gens, des paramilitaires qui sont prêts à intervenir parce qu’ils veulent aussi faire tomber le pouvoir », assure-t-il.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Je sais que je risque beaucoup. Je peux me prendre une balle dans la tête à n’importe quel moment. Mais j’en n’ai rien à foutre. J’irai au bout de mes convictions, parce que s’ils me mettent une balle dans la tête, Macron il est passé à la guillotine. On est arrivé à un tel point de confrontation, que s’ils m’abattent, il est mort aussi. Parce que le peuple il rentre dans l’Élysée et il démonte tout. Lui, sa femme, et toute la clique.

On est plusieurs comme ça. S’ils en touchent un, on a des gens, des paramilitaires qui sont prêts à intervenir parce qu’ils veulent aussi faire tomber le pouvoir. Donc aujourd’hui tout le monde est calme, mais on est à la limite de la guerre civile. Donc soit il y a une solution politique très rapidement, parce que derrière il y a des gens qui sont prêts à intervenir de partout. »

Interrogé par la journaliste qui insiste sur les « militaires », il poursuit: « Oui, des paramilitaires. Des gens qui sont retraités de l’armée, et qui sont contre le pouvoir. Oui c’est inquiétant mais vous vous ne vous en rendez pas compte: Macron il a peur, très très peur », insiste-t-il.
Castaner dénonce « une comédie à l’italienne »
Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a rapidement réagi jeudi soir, dénonçant « une comédie à l’italienne ou juste un nouveau délire personnel ».

La rencontre entre Luigi di Maio et des gilets jaunes avait remis de l’huile sur le feu en pleine crise diplomatique entre la France et l’Italie. « Cette nouvelle provocation n’est pas acceptable entre pays voisins et partenaires au sein de l’Union européenne », avait alors commenté un porte-parole du Quai d’Orsay, lors du point presse électronique du ministère. « M. Di Maio, qui assume des responsabilités gouvernementales, doit veiller à ne pas porter atteinte, par ses ingérences répétées, à nos relations bilatérales, dans l’intérêt de la France comme de l’Italie », a ajouté le porte-parole.


Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz