Quantcast
Publié par Gaia - Dreuz le 15 février 2019

Effets de manches ? Réalité d’un pouvoir politique qui vacille et panique ? Après les perquisitions chez Jean-Luc Mélenchon et au siège de Mediapart, l’extrême gauche a le sentiment d’être traquée par le pouvoir. Voici ce que déclare Ruffin dans une vidéo dont le texte a été transcrit par Atlantico.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le député de La France Insoumise François Ruffin a publié une nouvelle vidéo sur Youtube. Dans le cadre de cette intervention, le réalisateur de « Merci Patron ! » dénonce les « mises sous pression » des « opposants politiques et des médias » et redoute d’être prochainement visé par une perquisition.

François Ruffin vient de révéler qu’il redoutait d’être la prochaine personne visée par une perquisition après celles qui se sont déroulées à Mediapart, au siège de La France insoumise et chez Manuel Bompard, l’un des membres influents du parti de Jean-Luc Mélenchon. Le député de La France Insoumise François Ruffin a fait cette terrible prédiction et émis cette hypothèse dans le cadre d’une vidéo publiée sur YouTube. 


« Je sais que demain ce sera pour moi. (…) Il y a un étau autoritaire du pouvoir qui se reserre« .

Le parti de Jean-Luc Mélenchon avait été visé par de nombreuses perquisitions menées sous la direction du parquet de Paris en octobre dernier.   

« C’est plus qu’une justice à deux vitesses, c’est la fable de La Fontaine, « Selon que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir«  ».

François Ruffin a porté de lourdes accusations notamment sur l’affaire Benalla dans cette nouvelle vidéo : 

« Benalla a été protégé et l’est encore, et de l’autre côté, les opposants politiques ou la presse, qui font leur travail d’information, sont mis sous pression« .

François Ruffin a indiqué qu’il pourrait être prochainement visé à son tour par une perquisition : 

« Aujourd’hui je suis encore un petit peu derrière, tout va bien. Mais je sais que demain ça sera pour moi, qu’ils trouveront une cacahuète dans des comptes de campagne et qu’ils en feront un Everest, qu’ils diront que c’est criminel, pénalement responsable et qu’il faudra qu’il y ait une perquisition, que j’aille devant le juge, qu’on aille nous salir les uns après les autres.« 

Cette vidéo a été mise en ligne après la récente perquisition de Manuel Bompard, le numéro deux de la liste France Insoumise aux élections européennes, à son domicile dans la ville de Toulouse. 

Le parti La France Insoumise est visé par une enquête sur les comptes de la campagne présidentielle 2017 de Jean-Luc Mélenchon.

Atlantico

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz