Quantcast
FLASH
[11/11/2019] 9 #terroristes recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée Samarie illégalement occupée par les #Palestiniens  |  [10/11/2019] Irak : 5 soldats italiens blessés par une explosion  |  [07/11/2019] François Bayrou (il avait fait de la séparation de la politique et de l’argent l’un de ses chevaux de bataille), sera probablement mis en examen pour détournement de fonds publics  |  [06/11/2019] Nouveau sondage: 62% des supporters de #Trump disent qu’ils le soutiennent quoi qu’il arrive  |  Un habitant de Gaza qui devait traverser le point de passage d’Erez pour retourner à Gaza s’est enfui vers un kibboutz. Les habitants ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur pendant que les forces de sécurité balayaient la zone  |  Attentat islamiste en Jordanie : le terroriste est 1 palestinien de Gaza. Bilan 8 personnes poignardées dont 3 Espagnols, 1 Suisse et 1 Mexicain  |  56% des électeurs pensent que #Trump sera réélu, selon un sondage Politico  |  [05/11/2019] Non confirmé : la Turquie aurait capturé la sœur de Baghadi, le leader d’ISIS éliminé par les Etats-Unis  |  [31/10/2019] Les islamistes ne s’arrêtent jamais : Une roquette tombe dans la region d’Echkol en Israël sur un terrain vague  |  La Chambre des représentants approuve une résolution partisane visant à officialiser les procédures de l’enquête sur la destitution du président Trump  |  Très surprenant de voir combien de responsables gouvernementaux, d’universitaires et de journalistes, après toutes ces années, restent confus au sujet des islamistes – qui ils sont, ce qu’ils croient et pourquoi ils se battent  |  [29/10/2019] l’armée israélienne vient d’intercepter un drone non identifié volant au dessus de Gaza  |  Le successeur de Baghdadi pressenti pour diriger ISIS a également été éliminé  |  Violents affrontements en ce moment à Beyrouth entre le Hezbollah, qui frappe les manifestants, et la société civile  |  [27/10/2019] Abu Bakr al-Baghdadi, chef de l’État islamique, a été pris pour cible lors d’un raid de l’armée américaine et aurait été tué, a indiqué Newsweek  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Danièle Lopez le 15 février 2019
famille recomposée

Bien entendu il faudra quelque temps pour s’y reconnaître mais, avec un peu de bonne volonté et quelques connaissances en calcul mental, nous pourrons écrire :

1 + 1 = 0 ou, encore, nous pourrons écrire : 0 + 0 = 1

Depuis hier au soir et grâce à la loi votée à l’Assemblée nationale, vous et moi ne sommes plus des papas ou des mamans, nous ne sommes qu’un parent sur deux !!!

Pour quelle raison est-ce toujours la minorité qui l’emporte sur la majorité ?

C’est le gros problème de la France.

Je ne sais combien il existe dans notre pays de milliers ou millions de couples homosexuels mais je suis certaine que la majorité des couples est hétérosexuelle. Que les uns et les autres soient en mal d’enfants, il n’y a rien de plus légitime puisque c’est la loi de la  nature. Sauf que, pour faire un enfant, la nature exige impérativement qu’il y ait des spermatozoïdes que détiennent uniquement les mâles et des ovules, propriété exclusivement féminine.

Force est de constater que la nature est ainsi faite sur terre et que, quoique veuillent transformer les scientifiques ou les LGBT, ils ne pourront pas changer la chose immuable depuis que l’être humain a vu le jour. Il faudra toujours un organe masculin + plus + un organe féminin pour donner la vie.

Néanmoins, afin de ne pas traumatiser (c’est le verbe à la mode depuis quelques années) cette minorité de couples et leur progéniture – acquise par l’opération de la science médicale – il a été décidé que nous, parents, papas et mamans naturels, élevant des enfants « ensemble », nous ne pourrions plus nous appeler Papa et Maman mais Parent 1 ou Parent 2.

Ainsi va la France !

« Cet effacement des père et mère s’inscrit dans une volonté de déconnecter définitivement la filiation de la référence à l’engendrement de l’enfant. » Le Figaro

Ils voudraient nous faire croire que cette résolution est faite pour protéger l’enfant qui a deux papas ou deux mamans.

Comment le pourraient-ils ?

▪ Ont-ils oublié ce que sont des enfants dans une cour d’école ?

▪ Ont-ils l’intention de transformer les cours de sciences naturelles ?

▪ Comment expliquer que c’est toujours la femelle qui donne la vie ?

▪ Mais surtout qu’elle ne pourra jamais le faire sans l’aide du mâle.

Ne serait-ce pas le rôle des « parents », dans le cocon de la cellule familiale, que devrait être expliquée à l’enfant la situation d’un couple homosexuel ?

Eh bien, non ! Ainsi en a-t-il été décidé hier soir par des élus plus tentés de faire de la surenchère politicienne que de respecter la normalité de la vie.

Voilà donc les couples hétéros spoliés, en quelque sorte, de leur « féminité et masculinité ». De même, leurs enfants sont privés à leur tour d’avoir un papa et une maman afin que les rares enfants qui ont la chance d’avoir deux papas et/ou deux mamans ne soient pas stigmatisés par une situation bizarre à laquelle personne n’a pensé à les préparer.

Mais, allez donc faire comprendre à votre petit dernier qui est en classe préparatoire quel est son parent 1 et quel est son parent 2 ? Depuis six années de sa courte vie il n’a eu que Papa et Maman. Qui sont ces deux ostrogoths dont parle la maîtresse ?

Par contre, votre aîné qui fait sa première année au collège, s’insurge contre le fait que l’on prendrait son père pour sa mère et inversement. Sa mère est bien sa mère et son père n’est autre que son père ! Ben voyons ! Faudrait voir à ne pas mélanger les genres !!!

C’est pourtant ce que font nos législateurs français.

Au nom de la sacro-sainte égalité, nous ne sommes plus de genre féminin ou de genre masculin, nous sommes « des choses ».

Mais jusqu’où ira cette « égalité » qui génère forcément des inégalités ? Inégalité envers tous les hétéros, parents naturels ou adoptifs, jadis majoritaires, qui se voient assimilés aux minorités LGBT alors qu’ils n’ont jamais rien tenté à leur encontre et que seule, une opinion bassement sexualiste, tend à inverser les valeurs.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz