Quantcast
Publié par Gaia - Dreuz le 16 février 2019

Cudos Enrico ! On ne s’attend pas à voir un monsieur d’un certain âge, qui n’a plus rien à prouver, affronter avec bravoure l’antisémitisme d’activiste marocains. Et pourtant…

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Quelques centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblées à Casablanca, jeudi, pour protester contre la présence du chanteur français au royaume du Maroc. Malgré cet acte d’intimidation, le créateur d’Enfants de tous pays, chantre revendiqué du pacifisme, a pu donner son récital .

Au début du mois, deux semaines avant son concert du 14 février à Casablanca, Enrico Macias, sur le plateau des Grandes Gueules de RMC, avait averti qu’il ne se laisserait pas impressionner par la moindre menace de boycott. «Ma victoire ce sera d’aller chanter à Casablanca parce que je connais le peuple marocain, le public marocain, avait-il expliqué. Pour moi je compare le Maroc à l’Andalousie d’antan avant l’avènement d’Isabelle la Catholique… Ce n’est pas pour quelques individus qui veulent me faire du mal que je vais changer d’avis sur la tolérance du Maroc. Je me fous éperdument de cette menace de boycott…»

Le chanteur d’Enfants de tous pays a tenu parole. Jeudi soir, malgré quelques centaines de manifestants propalestiniens qui brandissaient des pancartes où étaient écrits les slogans «Dégage Macias», «Jérusalem aux Palestiniens» ou encore «Dehors les sionistes», le créateur de l’Oriental a pu assurer son récital.

Enrico Macias a chanté devant Yasser Arafat

Chantre du pacifisme depuis ses débuts sur scène dans les années 1960, Enrico Macias estime injustes ses manifestations d’hostilité à son égard. Toujours lors du débat début février des Grandes Gueules de RMC le polémiste Gilles-William Goldnagel avait rappelé que le chanteur, né à Constantine en Algérie en 1938, «juif berbère arabe» comme il aime lui-même se qualifier, était l’un des premiers à avoir plaidé pour la paix entre la Palestine et Israël: «C’est d’une immense injustice vis-à-vis d’Enrico Macias parce qu’il faut savoir qu’il a été critiqué même à l’intérieur d’une partie de la communauté juive pro-israélienne parce qu’il a toujours chanté la paix. Il a même chanté une fois pour Yasser Arafat. S’il y a quelqu’un qui s’est mouillé pour la paix israélo-arabe, c’est Enrico Macias…»

Mais ces prises de position du chanteur ne semble pas convaincre les pro-palestiniens marocains. «Il est le fer de lance de l’avancée sioniste dans le monde. Il est engagé dans le projet sioniste et il soutient ouvertement l’armée israélienne», a déclaré à l’AFP Saadia El Ouallous, membre de la Coalition nationale pour la Palestine.

Lefigaro

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz