Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 février 2019

Le président totalitaire de la France a jugé astucieux de traîner les gilets jaunes dans la boue au lieu de les écouter. Pour cette raison, la classe politique et les médias ont sauté sur l’occasion, lorsque des gilets jaunes ont pris à partie l’académicien juif. Nous sommes là pour dire le vrai : ce ne sont pas de gilets jaunes d’extrême droite qui attaque Finkielkraut, mais des islamo-gauchistes. Voici ce qu’il s’est passé – nous avons cité la version du Huffpost, car tous les médias se recopient et paraphrasent les uns les autres – bel exemple au passage de journalisme moutonnier.

Lors de l’acte XIV des gilets jaunes, le philosophe Alain Finkielkraut a croisé des manifestants qui l’ont violemment pris à partie.

« J’aurais eu peur s’il n’y avait pas eu les forces de l’ordre ». Alain Finkielkraut a eu des sueurs froides ce samedi 16 février. Le philosophe et académicien a été violemment injurié et hué en marge de l’acte XIV des gilets jaunes à Paris. « Barre-toi, sale sioniste de merde », « grosse merde sioniste », « nous sommes le peuple », « la France est à nous »… C’est ce qu’ont crié plusieurs manifestants en apercevant l’académicien.

Quelques heures après cette violente attaque verbale, Alain Finkielkraut a témoigné dans les colonnes du Journal Du Dimanche ce samedi soir. « J’ai ressenti une haine absolue, et malheureusement, ce n’est pas la première fois », explique-t-il au média avant d’ajouter: « J’aurais eu peur s’il n’y avait pas eu les forces de l’ordre [pour s’interposer entre lui et les manifestants], heureusement qu’ils étaient là ».

Toutefois, selon lui, tous les manifestants n’étaient pas agressifs puisque l’un deux lui a proposé de revêtir un gilet jaune et de se joindre au cortège, tandis qu’un autre a salué son travail.

Christophe Castaner et Emmanuel Macron l’ont joint par téléphone pour lui assurer leur soutien. Le président et le ministre de l’Intérieur ont également publié sur Twitter des messages de soutien, à l’instar de nombreux membres de la classe politique.

Alors qu’il voyait au début de la mobilisation des gilets jaunes un moyen pour les « laissés pour compte » de s’exprimer enfin au grand jour, Alain Finkielkraut a fini par changer d’opinion sur le mouvement, dénonçant une trop grande violence et « la haine délirante » dont fait l’objet, selon lui, Emmanuel Macron.

Huffingtonpost
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :