Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 février 2019
L’homme qui a insulté violemment le philosophe Alain Finkielkraut samedi a été identifié et a évolué dans la mouvance radicale islamiste en 2014 – les médias parlent d’un extrémiste de droite

Un gilet jaune, barbu et keffieh sur le cou, a apostrophé le philosophe Finkielkraut et proféré des insultes antisémites. Les médias, le président français, ont vu les images, et ont décrit un bas du front à petite moustache. Ceux qui ont dénoncé le mensonge ont été traités de racistes et islamophobes. C’est le Nouveau Monde. Un monde où vous êtes traîné dans la boue si vous refusez de mentir avec la meute. Et c’est Dreuz qu’on accuse de Fake News !

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

“Dégage sale sioniste de merde”, “La France est à nous”, “Palestine !”, lui ont lancé des islamistes portant des gilets jaunes avant que le philosophe ne soit exfiltré par des CRS. Les médias se sont immédiatement saisis de la belle affaire, l’occasion de taper à droite – eux qui pendant des années, hypocrites comme pas un, crachant sur les normes morales qu’ils imposent aux autres, ont ordonné de ne pas faire « d’amalgame » lorsqu’un islamiste commet un attentat.

Il n’a fallu que quelques heures pour que toutes les rédactions reçoivent l’information : le « néo-nazi » était un salafiste, membre de réseaux islamistes radicaux et connus des services de police. Pourtant, les médias ont continué sur leur lancée à attaquer les gilets jaunes forcément d’extrême droite.

L’affaire était trop belle. Irrésistible.

Les journalistes mentaient et le savaient ? Et alors !

Est-ce une raison pour ne pas faire d’une mayonnaise jaune une bouillie brune ? Les violences des gilets jaunes qu’ils s’obstinent à mettre sur le dos de l’extrême droite, cela valait bien une grosse désinformation. Ce n’est pas la première. Exemple, Eric Naulleau. A quoi carbure Naulleau ? Pas à l’eau. Voyant l’islamiste, il a crié au fasciste.

Et Benjamin Griveaux, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre et porte-parole du gouvernement, pourquoi nous noyer dans un verre d’eau ? Son tweet niais simulait l’anonymat d’un antisémitisme pourtant bien notoire et le retour de la bête immonde. Encore un membre du gouvernement qui ment.

Même le président français, en Jupiter descendu dans la mêlée, s’est payé le culot de mentir par omission, et a refusé de nommer le coupable de la saillie antisémite contre le philosophe juif.

L’avocat Gilles-William Goldnadel le lui a d’ailleurs vertement fait remarquer.

“Monsieur le président, quand il s’agit d’appeler un populiste un populiste ou un lépreux un lépreux, vous savez sortir de la banalité lexicale. Vous auriez donc dû appeler ces antisionistes antisémites ‘antisémites antisionistes’ au lieu d’en rester à un hommage convenu”, a dénoncé sur Twitter l’avocat.

Goldnadel a été insulté pour cela.

Subitement, on ne parle plus que du péril brun antisémitisme, du retour de l’extrême droite la plus nauséabonde et des heures sombres de notre histoire – pour mieux faire oublier le premier danger antisémite, musulman évidemment : 100% des crimes antisémites commis au 21e siècle en France ont été perpétrés par des musulmans. Il n’empêche, le danger antisémite, c’est l’extrême droite disent-ils. Et nous sommes intimés de mentir avec eux.

Ce que je pense de tout ce foin

La sortie de l’ère de la dictature de la pensée unique, où la télévision et les journaux abusaient de leur monopole, disaient ce qui doit être vu et ce qui doit être tu, ne se passe pas en douceur. La bête immonde, c’est Le Monde, les médias, les politiques politiquement corrects. Et la bête est plus agressive parce que sa fin approche.

Ils ont déjà a perdu la partie, et sous leur mine d’enterrement, il font mine de ne pas le voir.

Licenciements, faillites, reprises, injection de capitaux, re-faillites, re-licenciements, re-reprises de journaux, baisse d’audience et de lectorat, aides de l’Etat que vous ne voyez pas (les publicités glacées et obligées des grands groupes) : yeux rivés sur les clics, les rédactions souffrent.

Internet et les réseaux sociaux leur filent une sacré rouste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz