Quantcast
FLASH
[16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  |  [02/06/2019] Suite à la débâcle des Républicains aux élections européennes, Laurent #Wauquiez annonce qu’il démissionne de la présidence du parti  |  Le socialisme a causé la mort de plus de 100 millions de personnes sous Lénine, Staline et Mao. Maintenant, les jeunes veulent réessayer  |  Le Conseil des députés des Juifs britanniques dénonce les commentaires antisémites de la candidate travailliste aux élections de Peterborough, Lisa Forbes  |  L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014, et le seul qui a été nommé risquait d’empêcher l’élection de Macron  |  Syrie: le nouveau bilan de la contre offensive israélienne est de 10 morts syriens  |  Si Dreuz n’en parle pas qui le fera? L’état de la victime juive d’un attentat islamiste au couteau à #Jérusalem s’améliore  |  Selon le dernier sondage Harvard CAPS/Harris Poll, #Trump n’a jamais vu son taux d’approbation de son action aussi élevé depuis deux ans, sous l’impulsion de l’optimisme des électeurs à l’égard de l’économie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 23 février 2019

La haine et l’insulte semblent faire partie du patrimoine personnel du président : elle s’exprime tous azimuts. Tantôt contre la lèpre populiste. Ici contre des partenaires sociaux qui ne sont ni partenaires, ni sociaux.

Source : Francetvinfo

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le président de la République a estimé qu’ils se défaussaient de leur responsabilité sur l’Etat en ne trouvant pas d’accord, alors qu’ils réclamaient de négocier librement.

La pique n’a pas plu aux intéressés. Emmanuel Macron a critiqué, jeudi 21 février, les partenaires sociaux qui avaient échoué, la veille, à trouver un accord sur la réforme de l’assurance-chômage, laissant à l’exécutif la charge de trouver une solution. Mais le chef de l’Etat s’est attiré des réactions courroucées des patrons de plusieurs syndicats et organisations patronales.

« On vient d’avoir un exemple de vraie négociation sociale », a commenté Emmanuel Macron devant les présidents de départements, réunis à l’Elysée. « On a dit aux partenaires sociaux : ‘Trouvez-nous une solution pour le chômage, vous êtes autour de la table, vous êtes responsables' ».

« Comme c’est difficile, ils ont rendu hier au gouvernement la copie », a-t-il regretté. « On est dans un drôle de système ! Chaque jour dans le pays, on dit ‘corps intermédiaires, démocratie territoriale, démocratie sociale, laissez-nous faire’. Et quand on donne la main, on dit ‘mon bon monsieur, c’est dur, reprenez-la' », a-t-il lancé.

Le Medef, la CFDT et FO critiquent le président

Le président du Medef, un des participants aux négociations, a critiqué ces propos, estimant que l’Elysée avait indiqué « publiquement les résultats de la négociation à l’avance », ne laissant pas vraiment les mains libres aux partenaires sociaux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Un point de vue partagé par Laurent Berger, qui a accusé l’exécutif d’avoir « mené sciemment une négociation dans l’impasse » et critiqué les « petites phrases polémiques ».

Dans un communiqué, Force ouvrière a également réagi. « La lettre de cadrage que votre gouvernement a imposée, d’une part, et certaines de vos interventions publiques durant le déroulement de la négociation, d’autre part, ne nous ont pas ‘donné la main’ mais allaient à l’encontre de ce principe »,écrit son secrétaire général Yves Veyrier.

Le gouvernement avait demandé aux partenaires sociaux un accord permettant de faire entre 1 et 1,3 milliard d’euros d’économies annuelles sur trois ans sur le financement de l’assurance chômage. Face à d’importants désaccords, les organisations syndicales et patronales ont annoncé leur échec, mercredi.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz