Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 février 2019

J’apprends à mon corps défendant que de nombreux internautes se sont emportés en apprenant que Décathlon allait importer en France un hijab pour cacher la chevelure des musulmanes qui font du sport.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

J’apprends ensuite que répondant aux menaces – j’ai un vrai dégoût pour les gens qui en menacent d’autres – Décathlon a préféré assurer la sécurité de son personnel que de s’obstiner à vendre le bout de tissu. Je n’approuve pas, de manière générale, que l’on cède aux hordes, mais dans le cas précis, les décideurs de Décathlon sont à l’abri. Et leurs employés en contact avec le public sont en première ligne. En voulant assurer leur sécurité, ils ont pris la bonne décision : la prudence et la sagesse au lieu de l’obstination comme Charlie. D’ailleurs en son temps, mon ex-employeur et ami Georges Wolinski avait suggéré à la rédaction de ne pas publier les caricatures de Mohammed, c’était se jeter dans la gueule du loup barbu. Et quel loup – et quelle gueule.

J’apprends enfin, à cette occasion, qu’il existe une forte communauté musulmane en France. Je l’ignorais totalement.

Car j’ai observé d’un œil extérieur mais attentif les appels nationaux à manifester contre l’islamisation – elles étaient organisées par Riposte laïque – et vous aurez beau me tordre le bras, vous ne me ferez pas dire que la cinquantaine de compères et badauds qui ont dit présent représentent une force politique considérable.

Même Marine Le Pen a déclaré que l’islam ne lui posait plus problème, contrairement à l’islamisme. Prêchi-prêcha …

Ai-je raté une étape, ou les Français ont élu des présidents immigrationnistes ? Ai-je raté l’info, mais les Gilets jaunes, qui depuis 15 semaines mobilisent l’opinion et immobilisent la France, ne revendiquent pas l’arrêt de cette immigration musulmane envahissante ?

J’ai beaucoup d’estime pour Valérie Boyer, courageuse catholique qui ne cache pas sa croix. Je ne partage cependant pas sa foi, lorsque la députée affirme que le hijab sportif entrave la liberté des femmes. C’est l’islam qui entrave la liberté des femmes – et des hommes – et tant que ce ne sera pas dit en face et clairement, des gens de bonne foi comme Boyer seront réduits à tenter de soigner les effets sans pouvoir attaquer les causes.

Bien-sûr que la femme musulmane voilée n’est pas une femme libre – et crachons sur les féministes qui ont osé les défendre – mais la musulmane sportive est toujours un petit peu plus libre, car les islamistes lui interdisent de sortir seules ou pratiquer ce genre de sport. En Iran, elles n’ont pas même le droit d’assister à un match. Et lisez les journaux, on vous dit que le président Rouhani est modéré.

Allons plus loin : la mahométane toute dévoilée n’est pas très libre non plus, et mérite autant l’attention que la sportive hijabée.

Elle ne peut pas changer de religion sans subir d’immenses pressions – voire pire, ni s’installer au café avec des potes, ni manger un sandwich pendant ramadan sans déclencher un ramdam.

Avons-nous oublié les beurettes qui, les yeux au beurre noir, ont raconté être surveillées par les grands frères et les cousins pour avoir eu des petits copains ?

Assez d’hypocrisie.

Le combat contre l’islamisation, ce n’est pas le « hijab de running » de Nike ou Décathlon. Vous le savez, je le sais, et ils savent tous que la lutte contre la conquête de l’Europe par l’islam est dans sa phase 2019 et pas 1980.

C’est décalé d’attaquer Décathlon. Le sujet n’est plus d’interdire le hijab sur les stades. On a passé ce stade depuis longtemps. Regardons les choses en face, et laissons les coureuses dont la face n’est pas couverte, courir cheveux cachés. Et si la révolution arrivait un jour par ces femmes ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz