Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 février 2019

18 minutes d'applaudissements, c'est un signe de reconnaissance. Le président a été applaudi 115 fois durant son discours sur l'Etat de la nation, c'est un hommage.

Les membres du Congrès, tout Washington et le Tout-Washington, sous le regard dépité de l'opposition, ont applaudi, debout avec un enthousiasme rare, pendant 18 minutes au total, mises bout à bout, qui ont été immortalisées dans une vidéo, l'arrivée du président Trump :

18 minutes. Un témoignage réservé aux grands hommes de la part de la classe politique américaine qui en a vu d'autres.

Une journaliste de Paris Match particulièrement malhonnête et d'une mauvais foi intellectuelle impressionnante, Kahina Sekkai, a réussi le tour de force de consacrer un article pour parler des "applaudissements sarcastiques de Nancy Pelosi" sans être capable, de faire référence à ces minutes si palpables.

Les doigts ankylosés sur le clavier, le visage crispé par son TDS*, Sekkai fut incapable de mentionner ces 18 minutes magiques. Je sais Sekkai c'est dur, journaliste honnête et bien faire son métier.

18 minutes. Un jour, une statue sera élevée à ce grand homme, Donald Trump. Sekkai pourra se bourrer la gueule au Saké.

*TDS Trump Derangement syndrome :

Et finalement, Joy Behar admet que les journalistes sont effectivement atteints du TDS :

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

PS par erreur, the Daily Caller qui a originalement publié la vidéo, a indiqué qu'il s'agissant de 18 minutes d'affilée. L'article a été corrigé vendredi 8 février en conséquence.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz