Publié par Gaia - Dreuz le 6 mars 2019

Finalement, les réseaux sociaux ont moins menti que les médias, concernant les Gilets jaunes. Les violences policières sont partout sur Twitter et Facebook, mais nulle part à la télévision, dont l’audiovisuel de service public est d’abord au service du pouvoir, comme au bon vieux temps du ministère français de la Propagande.

Donc Macron a donné l’ordre aux forces de police de cogner, et de cogner dur sur la population. Oh le gentil jeune homme sympathique au visage de jeune premier, on lui donnerait la présidence sans concession.

Source : Bfmtv

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Plusieurs formations politiques, notamment à gauche, estiment que policiers et gendarmes ont fait usage de ripostes démesurées face aux gilets jaunes.

L’ONU s’immisce dans la crise des gilets jaunes. Ce mercredi, l’organisation internationale a fait savoir qu’elle réclamait à l’État français de mener une « enquête approfondie » sur « l’usage excessif de la force » par la police et la gendarmerie contre les manifestants.

Dans le collimateur de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme: les violences policières qui se seraient produites depuis la mi-novembre. Elles font régulièrement l’objet de protestations de la part de formations politiques, notamment La France insoumise.

La France aux côtés du Zimbabwe et du Soudan

« Nous encourageons le gouvernement (français) à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force », a déclaré Michelle Bachelet dans un discours prononcé devant le Conseil des droits de l’homme à Genève.
L’ancienne présidente chilienne a rappelé que « les inégalités touchent tous les pays » et que « même dans des États prospères, des gens se sentent exclus des bénéfices du développement et privés de droits économiques et sociaux ». 

Elle n’a toutefois cité que la France comme pays prospère, mais a dénoncé les répressions violentes des manifestations qui se sont produites récemment au Soudan, au Zimbabwe et en Haïti. 

L’IGPN saisie d’une centaine de cas

Les manifestants « réclament un dialogue respectueux et de vraies réformes. Et pourtant, dans plusieurs cas, ils sont accueillis par un usage violent et excessif de la force, par des détentions arbitraires, des tortures et même selon certaines informations des exécutions extra-judiciaires », a-t-elle déploré.

Depuis le début en France du mouvement de contestation des « gilets jaunes » à la mi-novembre, l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie d’une centaine de cas d’accusations de violences policières.

Plusieurs manifestants affirment avoir été blessés par des tirs de lanceur de balle de défense (LBD), une arme qui suscite de vives controverses en France. 

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

32
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz