Quantcast
FLASH
[08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 mars 2019

« Nous croyons au rêve américain, pas au cauchemar socialiste », a déclaré le président Trump à la Conférence d’action politique des conservateurs (CPAC).

Ouf ! Sa vision est largement partagée par la majorité des Américains : moins d’un sur cinq est favorable au socialisme, selon un sondage NBC News/Wall Street Journal publié dimanche (1). Je dis ouf !, parce que vivant en Californie, ma perception est déformée. Je ne crois pas qu’il se passe un seul repas entre amis sans qu’il n’y ait au moins un ou deux socialistes autour de la table. Des gens charmants, éduqués, pas du tout excités ou excentriques, certains sont médecins ou chefs d’entreprises, et ils ont du socialisme une vision idyllique, déformée, et absente de toute connaissance de la somme des libertés qu’ils perdraient si jamais cette calamité s’abattait sur les Etats-Unis comme elle s’est abattue sur la France d’après Pompidou.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • Le sondage a révélé que 18 % des Américains ont une vision positive du socialisme, contre 50 % qui le voient négativement.
  • Le sondage montre un point de vue opposé sur le capitalisme. 50 % affirment qu’ils le voient favorablement, et 19 pour cent qu’ils le voient négativement.

Ces révélations viennent alors que les Républicains ont récemment qualifié de socialisme plusieurs propositions Démocrates, telles que le Green New Deal d’Alexandria Ocasio-Cortez parce qu’il a pour objectif de donner à l’Etat plus de contrôle sur la vie des gens, et Medicare for All – l’équivalent de la sécurité sociale française : obligatoire et offerte par un organisme unique, l’Etat, au lieu de laisser aux gens le choix de s’assurer ou pas, et s’ils veulent s’assurer, de choisir auprès de quelle assurance, et quelle sorte de contrat souscrire, comme pour une assurance habitation.

Ce sondage est une mauvaise nouvelle alors que plusieurs Démocrates de premier plan au Congrès, dont le sénateur Bernie Sanders, qui se présente encore à la présidence en 2020, et la députée Alexandria Ocasio-Cortez, se décrivent comme socialistes Démocrates.

Les Socialistes Démocrates d’Amérique (DSA) ont joué un rôle clé en aidant des candidats Démocrates comme Alexandria Ocasio-Cortez, représentante de New York, à renverser les Démocrates en 2018 lors des élections pour le Congrès. Les dirigeants de la DSA cherchent à reproduire ce succès au niveau national alors que le sénateur Bernie Sanders du Vermont, socialiste autoproclamé, cherche à s’attaquer à Trump en 2020.

Le sondage a également révélé ce détail intéressant que 25 % des Américains sont enthousiastes ou à l’aise à l’idée qu’un socialiste devienne le prochain président.

Dans un commentaire, Bill O’Reilly a déclaré à ce sujet : « Selon un sondage du Wall Street Journal, seuls 25 % des Américains soutiennent le socialisme et beaucoup d’entre eux ne sont même pas assez intelligents pour trouver un bureau de vote ! »

Vers une guerre totale contre le socialisme

Le procès du communisme n’a jamais été fait, contrairement à celui du nazisme, et beaucoup de malheur a découlé de cette erreur.

Ronald Reagan à dit à Gorbatchev « tear down the Wall » et le mur de Berlin est tombé.

Donald Trump a commencé le procès du socialisme. Le sondage du WSJ montre que la tâche pourrait être plus facile que les médias aimeraient le laisser penser.

Le président Donald Trump, qui en 2016 déjà avait imposé à droite comme à gauche tous les sujets du débat politique pour l’élection présidentielle, remet ça. Il a traîné le socialisme sur le banc des accusés, pendant que les Démocrates s’épuisent à chercher des procès pour collusion russe ou corruption.

Dans son discours sur l’état de l’Union, Trump a déclaré que « l’Amérique ne sera jamais un pays socialiste ».

Le cœur de Trump bat au pouls de l’Amérique. Il veut que l’Amérique soit et reste magnifique.

Il ne cesse de réitérer ses avertissements contre la peste socialiste, la dernière fois samedi dernier, lorsqu’il a provoqué des applaudissements tonitruants lors de la conférence annuelle de CPAC, le grand rassemblement conservateur, en décrivant le socialisme pour ce qu’il est essentiellement : la « domination totale » du gouvernement.

« Le socialisme ne concerne pas l’environnement. Le socialisme n’est pas une question de justice. Le socialisme n’est qu’une chose, c’est le pouvoir de la classe dirigeante. Voyez ce qui se passe au Venezuela », a-t-il dit à la Conférence annuelle d’action politique des conservateurs.

Flèche empoisonnée en direction d’Obama

Faisant référence à la déclaration infâme du président Obama, qui avait déclaré à l’ONU en 2012 que « L’avenir n’appartient pas à ceux qui insultent le prophète de l’islam » (2), Trump a déclaré, lors de CPAC : « L’avenir n’appartient pas à ceux qui croient au socialisme. »

Comme disait Coluche, « dans ta gueule » Obama.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. NBCWSJ-February-Poll
  2. Snopes

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz