Quantcast
FLASH
[16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  |  [02/06/2019] Suite à la débâcle des Républicains aux élections européennes, Laurent #Wauquiez annonce qu’il démissionne de la présidence du parti  |  Le socialisme a causé la mort de plus de 100 millions de personnes sous Lénine, Staline et Mao. Maintenant, les jeunes veulent réessayer  |  Le Conseil des députés des Juifs britanniques dénonce les commentaires antisémites de la candidate travailliste aux élections de Peterborough, Lisa Forbes  |  L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014, et le seul qui a été nommé risquait d’empêcher l’élection de Macron  |  Syrie: le nouveau bilan de la contre offensive israélienne est de 10 morts syriens  |  Si Dreuz n’en parle pas qui le fera? L’état de la victime juive d’un attentat islamiste au couteau à #Jérusalem s’améliore  |  Selon le dernier sondage Harvard CAPS/Harris Poll, #Trump n’a jamais vu son taux d’approbation de son action aussi élevé depuis deux ans, sous l’impulsion de l’optimisme des électeurs à l’égard de l’économie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 mars 2019

Mais qui peut bien, en 2019, dans un pays européen, exciser sa fille ? Cette affaire est très étrange, car nous avons beau chercher, nous n’avons pas le souvenir que ce genre d’atrocités soit souvent arrivé, au 20e siècle passé. Quelque chose se serait passé dans la population que nous n’aurions pas remarqué ?

Source : Bfmtv

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Âgée de 37 ans, une Ougandaise a été condamnée à de la prison ferme au Royaume-Uni pour avoir pratiqué une excision sur sa fille âgée de 3 ans. Au moment des faits, elle avait invoqué une simple chute dans la cuisine pour expliquer la blessure de son enfant.

Une Ougandaise de 37 ans a été condamnée ce vendredi au Royaume-Uni à onze ans de prison pour une excision commise sur sa fille âgée de trois ans.

La cour criminelle de l’Old Bailey, à Londres, l’avait déclarée coupable le mois dernier, faisant d’elle la première personne condamnée au Royaume-Uni pour une excision. Sa peine a été prononcée vendredi. Elle encourait jusqu’à 14 ans de prison.

« Une pratique barbare et un crime grave »

Les mutilations génitales sont « une pratique barbare et un crime grave », a déclaré la juge. « C’est un crime visant les femmes, qui est infligé en particulier quand elles sont jeunes et vulnérables ». Quant aux conséquences psychologique pour la victime, la juge a évoqué « un fardeau important et qui dure toute la vie ».

« Vous avez trahi sa confiance en vous en tant que protectrice », a-t-elle lancé à la mère de la fillette.

Également poursuivi, le père de la victime, un Ghanéen de 43 ans, n’avait pas été condamné. L’excision, ablation rituelle du clitoris et des petites lèvres, est illégale depuis 1985 au Royaume-Uni. La loi a depuis été complétée afin de permettre les poursuites contre les personnes emmenant des enfants à l’étranger dans le but de commettre ces mutilations.

Ils ont expliqué que leur petite fille était tombée dans la cuisine

Les parents avaient amené leur petite fille en sang à l’hôpital, en août 2017. Ils avaient affirmé qu’elle était tombée d’un plan de travail de cuisine et s’était blessée sur le bord d’une porte de placard en métal. Mais cette version a été réfutée par chacun des experts appelés à témoigner au cours du procès.

Les médecins ont constaté que les blessures concordaient davantage avec l’hypothèse d’une mutilation génitale. Un chirurgien avait conclu que l’enfant avait été mutilée au scalpel, après avoir détecté trois blessures distinctes, et aucune ecchymose.

Des pratiques relevant de la sorcellerie

Après une perquisition au domicile londonien de la mère, les enquêteurs ont découvert qu’elle s’adonnait à des pratiques relevant de la sorcellerie. La raison pour laquelle la femme a imposé une excision à son enfant, contrairement à sa culture, n’était pas claire, mais la sorcellerie est une possibilité a expliqué la juge.

Outre sa condamnation pour excision, la mère de famille a été condamnée à deux ans de prison supplémentaires pour possession d’images indécentes et de « pornographie extrême ». Le père de la fillette a été condamnée à onze mois de prison, une peine qu’il a déjà effectuée, pour possession d’images indécentes et extrêmes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz