Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 mars 2019

Mais qui peut bien, en 2019, dans un pays européen, exciser sa fille ? Cette affaire est très étrange, car nous avons beau chercher, nous n’avons pas le souvenir que ce genre d’atrocités soit souvent arrivé, au 20e siècle passé. Quelque chose se serait passé dans la population que nous n’aurions pas remarqué ?

Source : Bfmtv

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Âgée de 37 ans, une Ougandaise a été condamnée à de la prison ferme au Royaume-Uni pour avoir pratiqué une excision sur sa fille âgée de 3 ans. Au moment des faits, elle avait invoqué une simple chute dans la cuisine pour expliquer la blessure de son enfant.

Une Ougandaise de 37 ans a été condamnée ce vendredi au Royaume-Uni à onze ans de prison pour une excision commise sur sa fille âgée de trois ans.

La cour criminelle de l’Old Bailey, à Londres, l’avait déclarée coupable le mois dernier, faisant d’elle la première personne condamnée au Royaume-Uni pour une excision. Sa peine a été prononcée vendredi. Elle encourait jusqu’à 14 ans de prison.

« Une pratique barbare et un crime grave »

Les mutilations génitales sont « une pratique barbare et un crime grave », a déclaré la juge. « C’est un crime visant les femmes, qui est infligé en particulier quand elles sont jeunes et vulnérables ». Quant aux conséquences psychologique pour la victime, la juge a évoqué « un fardeau important et qui dure toute la vie ».

« Vous avez trahi sa confiance en vous en tant que protectrice », a-t-elle lancé à la mère de la fillette.

Également poursuivi, le père de la victime, un Ghanéen de 43 ans, n’avait pas été condamné. L’excision, ablation rituelle du clitoris et des petites lèvres, est illégale depuis 1985 au Royaume-Uni. La loi a depuis été complétée afin de permettre les poursuites contre les personnes emmenant des enfants à l’étranger dans le but de commettre ces mutilations.

Ils ont expliqué que leur petite fille était tombée dans la cuisine

Les parents avaient amené leur petite fille en sang à l’hôpital, en août 2017. Ils avaient affirmé qu’elle était tombée d’un plan de travail de cuisine et s’était blessée sur le bord d’une porte de placard en métal. Mais cette version a été réfutée par chacun des experts appelés à témoigner au cours du procès.

Les médecins ont constaté que les blessures concordaient davantage avec l’hypothèse d’une mutilation génitale. Un chirurgien avait conclu que l’enfant avait été mutilée au scalpel, après avoir détecté trois blessures distinctes, et aucune ecchymose.

Des pratiques relevant de la sorcellerie

Après une perquisition au domicile londonien de la mère, les enquêteurs ont découvert qu’elle s’adonnait à des pratiques relevant de la sorcellerie. La raison pour laquelle la femme a imposé une excision à son enfant, contrairement à sa culture, n’était pas claire, mais la sorcellerie est une possibilité a expliqué la juge.

Outre sa condamnation pour excision, la mère de famille a été condamnée à deux ans de prison supplémentaires pour possession d’images indécentes et de « pornographie extrême ». Le père de la fillette a été condamnée à onze mois de prison, une peine qu’il a déjà effectuée, pour possession d’images indécentes et extrêmes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :