Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 mars 2019

Mais qui peut bien, en 2019, dans un pays européen, exciser sa fille ? Cette affaire est très étrange, car nous avons beau chercher, nous n’avons pas le souvenir que ce genre d’atrocités soit souvent arrivé, au 20e siècle passé. Quelque chose se serait passé dans la population que nous n’aurions pas remarqué ?

Source : Bfmtv

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Âgée de 37 ans, une Ougandaise a été condamnée à de la prison ferme au Royaume-Uni pour avoir pratiqué une excision sur sa fille âgée de 3 ans. Au moment des faits, elle avait invoqué une simple chute dans la cuisine pour expliquer la blessure de son enfant.

Une Ougandaise de 37 ans a été condamnée ce vendredi au Royaume-Uni à onze ans de prison pour une excision commise sur sa fille âgée de trois ans.

La cour criminelle de l’Old Bailey, à Londres, l’avait déclarée coupable le mois dernier, faisant d’elle la première personne condamnée au Royaume-Uni pour une excision. Sa peine a été prononcée vendredi. Elle encourait jusqu’à 14 ans de prison.

« Une pratique barbare et un crime grave »

Les mutilations génitales sont « une pratique barbare et un crime grave », a déclaré la juge. « C’est un crime visant les femmes, qui est infligé en particulier quand elles sont jeunes et vulnérables ». Quant aux conséquences psychologique pour la victime, la juge a évoqué « un fardeau important et qui dure toute la vie ».

« Vous avez trahi sa confiance en vous en tant que protectrice », a-t-elle lancé à la mère de la fillette.

Également poursuivi, le père de la victime, un Ghanéen de 43 ans, n’avait pas été condamné. L’excision, ablation rituelle du clitoris et des petites lèvres, est illégale depuis 1985 au Royaume-Uni. La loi a depuis été complétée afin de permettre les poursuites contre les personnes emmenant des enfants à l’étranger dans le but de commettre ces mutilations.

Ils ont expliqué que leur petite fille était tombée dans la cuisine

Les parents avaient amené leur petite fille en sang à l’hôpital, en août 2017. Ils avaient affirmé qu’elle était tombée d’un plan de travail de cuisine et s’était blessée sur le bord d’une porte de placard en métal. Mais cette version a été réfutée par chacun des experts appelés à témoigner au cours du procès.

Les médecins ont constaté que les blessures concordaient davantage avec l’hypothèse d’une mutilation génitale. Un chirurgien avait conclu que l’enfant avait été mutilée au scalpel, après avoir détecté trois blessures distinctes, et aucune ecchymose.

Des pratiques relevant de la sorcellerie

Après une perquisition au domicile londonien de la mère, les enquêteurs ont découvert qu’elle s’adonnait à des pratiques relevant de la sorcellerie. La raison pour laquelle la femme a imposé une excision à son enfant, contrairement à sa culture, n’était pas claire, mais la sorcellerie est une possibilité a expliqué la juge.

Outre sa condamnation pour excision, la mère de famille a été condamnée à deux ans de prison supplémentaires pour possession d’images indécentes et de « pornographie extrême ». Le père de la fillette a été condamnée à onze mois de prison, une peine qu’il a déjà effectuée, pour possession d’images indécentes et extrêmes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz