Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Israeli AG a décidé : Le Premier ministre israélien Netanyahou sera inculpé de corruption dans l’affaire 4000 et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000  |  Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 mars 2019

Mais qui peut bien, en 2019, dans un pays européen, exciser sa fille ? Cette affaire est très étrange, car nous avons beau chercher, nous n’avons pas le souvenir que ce genre d’atrocités soit souvent arrivé, au 20e siècle passé. Quelque chose se serait passé dans la population que nous n’aurions pas remarqué ?

Source : Bfmtv

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Âgée de 37 ans, une Ougandaise a été condamnée à de la prison ferme au Royaume-Uni pour avoir pratiqué une excision sur sa fille âgée de 3 ans. Au moment des faits, elle avait invoqué une simple chute dans la cuisine pour expliquer la blessure de son enfant.

Une Ougandaise de 37 ans a été condamnée ce vendredi au Royaume-Uni à onze ans de prison pour une excision commise sur sa fille âgée de trois ans.

La cour criminelle de l’Old Bailey, à Londres, l’avait déclarée coupable le mois dernier, faisant d’elle la première personne condamnée au Royaume-Uni pour une excision. Sa peine a été prononcée vendredi. Elle encourait jusqu’à 14 ans de prison.

« Une pratique barbare et un crime grave »

Les mutilations génitales sont « une pratique barbare et un crime grave », a déclaré la juge. « C’est un crime visant les femmes, qui est infligé en particulier quand elles sont jeunes et vulnérables ». Quant aux conséquences psychologique pour la victime, la juge a évoqué « un fardeau important et qui dure toute la vie ».

« Vous avez trahi sa confiance en vous en tant que protectrice », a-t-elle lancé à la mère de la fillette.

Également poursuivi, le père de la victime, un Ghanéen de 43 ans, n’avait pas été condamné. L’excision, ablation rituelle du clitoris et des petites lèvres, est illégale depuis 1985 au Royaume-Uni. La loi a depuis été complétée afin de permettre les poursuites contre les personnes emmenant des enfants à l’étranger dans le but de commettre ces mutilations.

Ils ont expliqué que leur petite fille était tombée dans la cuisine

Les parents avaient amené leur petite fille en sang à l’hôpital, en août 2017. Ils avaient affirmé qu’elle était tombée d’un plan de travail de cuisine et s’était blessée sur le bord d’une porte de placard en métal. Mais cette version a été réfutée par chacun des experts appelés à témoigner au cours du procès.

Les médecins ont constaté que les blessures concordaient davantage avec l’hypothèse d’une mutilation génitale. Un chirurgien avait conclu que l’enfant avait été mutilée au scalpel, après avoir détecté trois blessures distinctes, et aucune ecchymose.

Des pratiques relevant de la sorcellerie

Après une perquisition au domicile londonien de la mère, les enquêteurs ont découvert qu’elle s’adonnait à des pratiques relevant de la sorcellerie. La raison pour laquelle la femme a imposé une excision à son enfant, contrairement à sa culture, n’était pas claire, mais la sorcellerie est une possibilité a expliqué la juge.

Outre sa condamnation pour excision, la mère de famille a été condamnée à deux ans de prison supplémentaires pour possession d’images indécentes et de « pornographie extrême ». Le père de la fillette a été condamnée à onze mois de prison, une peine qu’il a déjà effectuée, pour possession d’images indécentes et extrêmes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous. C’est entièrement gratuit.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz