Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 12 mars 2019

Les images des parents quittant l’hôpital, avec les minuscules corps de leurs enfants enveloppés dans des cartons usagés, ont choqué profondément la population tunisienne.

Il s’agit d’un « crime d’Etat », titrait dimanche le quotidien national « Essafa », après la mort de 11 nouveaux nés, entre le jeudi 7 et le vendredi 8 mars 2019, dans la plus grande maternité publique de Tunisie. Le ministre de la santé, Abderraouf Chérif, a dû démissionner devant ce scandale.

« Les responsables seront poursuivis » a déclaré le premier ministre Youssef Chahed.

Des enquêtes judiciaires et sanitaires ont été ordonnées.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La maternité de la Rabta est le plus imposant complexe hospitalier de la capitale tunisienne.

Elle gère environ 15.000 naissances par an et, tout récemment, le président de la société tunisienne de pédiatrie, Mohamed  Douagi, avait alerté, sur sa page Facebook, les autorités sur la situation dramatique de cette maternité dont le service de réanimation néonatale s’était retrouvé avec une seule « cheffe » de service et deux assistantes, après le départ des médecins.

Ce dramatique « accident » est révélateur de l’état déplorable du système de santé publique du pays.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ces onze décès auraient été causés par des infections nosocomiales sévères, avec comme point de départ un produit d’alimentation parentérale, administré par sonde gastrique, qui aurait provoqué un « choc septique » dû à une infection du sang. (Communiqué de la société tunisienne de pédiatrie).

Tout récemment nous avions attiré l’attention sur le délabrement très inquiétant des systèmes de santé de l’Algérie mais nous ignorions que la Tunisie se trouvait dans une situation identique.

Les meilleurs médecins tunisiens, comme les algériens ou les marocains, quittent le pays pour trouver de meilleures conditions de travail et de rémunération dans les pays étrangers, en priorité européen et, en tout premier objectif, la France.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La Tunisie a promis au Fonds monétaire international de diminuer son déficit budgétaire et ce sont ses services publics qui en supportent les premières conséquences.

Espérons que ces onze petits bébés ne seront pas morts pour rien et que ce drame permettra aux autorités tunisiennes de réaliser à quel point toute l’Afrique du Nord, de l’Egypte au Maroc, en passant par la Libye, la Tunisie et l’Algérie, est aujourd’hui très proche du fond de l’abime et très éloignée des « Printemps » annoncés !

Et ce n’est pas le retour d’Abdelaziz Bouteflika, dans quel état ? Après quatorze jours d’un bien long « contrôle médical » de routine en Suisse, qui permettra le retour des beaux jours et l’annonce d’un prochain printemps ! 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :