Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 13 mars 2019

13 mars : fête de St Rodrigue…

L’égorgement sauvage du père Hamel par deux musulmans en pleine messe avait suscité une vague d’indignation, mais il y eut précédemment d’innombrables cas semblables, en réponse aux injonctions meurtrières du coran envers les infidèles « associateurs ».

Ainsi, dans l’Espagne chrétienne du 9ème siècle, sous domination islamique, un prêtre nommé Rodrigue résiste aux pressions de son frère, devenu musulman, lequel veut absolument obtenir sa conversion à l’islam. Constatant son refus, ce dernier le traîne devant les tribunaux islamiques. Incorruptible, Rodrigue est alors condamné à être décapité, dans cette Espagne coranisée qu’on nous présente si fréquemment comme fleuron de la tolérance. La sentence est exécutée le 13 mars 857. 

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’Eglise a reconnu en Rodrigue un héros de la foi et pour offrir son témoignage au public chrétien, il a été canonisé, c’est-à-dire présenté comme modèle de courage et de fidélité exemplaire. Le prêtre égorgé par les musulmans pour refus d’islam est un saint emblématique de l’Eglise catholique à cette époque soi-disant « de tolérance »…

Dans le Caucase, initialement chrétien puis islamisé, des prêtres orthodoxes ont été assassinés durant de longues périodes, leurs corps coupés en morceaux par les musulmans de la région et déposés dans des paniers devant les églises.

Dans l’Orient d’aujourd’hui en proie aux conflits entre musulmans chiites et sunnites, l’exécution des chrétiens s’est banalisée à grande échelle, on voit chaque jour s’allonger la liste des malheureuses victimes, et les familles autochtones survivantes ont dû fuir. Devenus peu à peu minoritaires au cours des siècles de dhimmitude, les chrétiens sont depuis dix ans le groupe religieux le plus persécuté chaque année.

Durant l’avancée de Daesh, Paulos Amer Iskandar, un prêtre orthodoxe fut enlevé en pleine rue de Mossoul, sur la terre de ses ancêtres (présents dans le pays bien avant l’islam). Les ravisseurs réclamaient une rançon considérable pour le libérer, puis, faute de moyens de sa famille, ils l’ont décapité, et ont jeté son corps dans l’égout de la ville.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Nageeb Mekhail, un prêtre catholique assyro-chaldéen, lui aussi autochtone, ami de la victime a témoigné à une radio chrétienne. Il précise que les ravisseurs avaient téléphoné à la famille de Paulos pour expliquer qu’en raison du refus du prêtre de se convertir à l’islam, ils lui trancheraient la tête. Mais, ont-ils précisé, ils mettraient son corps décapité dans un sac pour que son sang impur d’infidèle ne pollue pas une terre vouée à l’islam.

Ainsi, 9ème siècle : Rodrigue en Espagne,  21ème siècle : Paulos en Irak. Figures de la foi résistante, martyrs, comme tant d’hommes de Dieu agressés dans leur propre pays par une rage meurtrière venue d’ailleurs, et au nom d’un programme prétendument religieux. Durant 1200 ans, rien n’a changé, le coran se voulant incréé et hors du temps.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :