Quantcast
FLASH
[23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 mars 2019
Gaza la nuit dernière

Dans le Jerusalem Post, à 23h – heure locale – hier soir jeudi 14, le journaliste Khaled Abu Toameh indiquait que le Djihad islamique nie être derrière les tirs de missiles qui ont frappé Tel-Aviv hier vers 21h heure locale (1).

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Hier vers 21h, les sirènes d’alarme ont retenti à Tel-Aviv. Quelques instants plus tard, une forte explosion était entendue dans le ciel. Deux missiles avaient été tirés depuis Gaza, situé à 80 km. Un a été détruit par le dôme de fer, l’autre a été ignoré quand les calculateurs militaires ont analysé qu’il terminerait sa course en pleine mer). Une attaque sur Tel-Aviv ne s’était pas produite depuis 2014. Elle visait le centre de commande militaire situé au cœur de Tel-Aviv. La main de l’Iran est évidemment, encore une fois, derrière l’attaque.

Les groupes terroristes du Hamas et du Djihad islamique ont tous les deux nié être à l’origine du lancement des deux missiles sur Tel-Aviv. Daoud Shehab, porte-parole du groupe dans la bande de Gaza, a déclaré que les allégations israéliennes selon lesquelles le Djihad islamique était responsable des attaques à la roquette étaient sans fondements et fausses.

Auparavant, le Djihad islamique avait critiqué le Hamas pour avoir utilisé la force pour disperser des manifestations de protestation contre les mauvaises conditions économiques dans la bande de Gaza. Peu de médias en parlent, mais les tensions entre factions terroristes à l’intérieur de la bande de Gaza sont au plus haut.

Peu après les tirs de missiles, les agents des services de renseignement égyptiens qui se trouvaient dans la bande de Gaza sont partis à la demande d’Israël, qui préparait sa riposte. Ils étaient arrivés dans la bande de Gaza plus tôt dans la journée pour s’entretenir avec les dirigeants du Hamas d’une éventuelle trêve avec Israël.

Plus tard dans la soirée, l’armée israélienne est arrivée à la conclusion que le Hamas était responsable de l’attaque.

Des sources dans la bande de Gaza ont déclaré que le Hamas avait ordonné à tous ses hommes d’abandonner leurs bases et leurs bureaux en prévision d’une attaque israélienne de représailles.

Représailles

Le porte-parole militaire de l’armée israélienne, le général de brigade Ronen Manelis, a déclaré ce matin qu’une centaine de cibles du Hamas à Gaza ont été attaquées en réponse. Elles comprennent entre autres un poste naval qui sert également de site de fabrication d’armes et un site souterrain de fabrication de fusées.

Cibles terroristes de la bande de Gaza bombardées pendant la nuit

Aucune perte humaine n’a été signalée d’un côté ou de l’autre.

Contexte électoral

Le moment de l’agression arabe représente un défi politique pour le Premier ministre Benjamin Netanyahou, qui a convoqué une session d’urgence au ministère de la Défense tard jeudi après l’attaque initiale, car ses décisions auront sans aucun doute un effet sur le vote qui doit se tenir le 9 avril prochain.

Le Hamas souhaite que la gauche remporte l’élection, car son pacifisme est une chance inespérée pour monter des attentats. Il veut donc pousser Netanyahu à la faute.

D’un côté, si le Premier ministre est perçu comme hésitant à riposter avec force, son parti, le Likoud, pourrait perdre des voix parmi la majorité de la population qui attend une réponse dure et décisive contre les constantes attaques islamistes depuis Gaza.

De l’autre, une offensive à grande échelle comporte des risques géopolitiques et la certitude des pertes humaines israéliennes.

  • Ce matin, de nombreuses alertes rouges ont été déclenchées dans le sud d’Israël.
  • Trois roquettes ont été interceptées par le dôme de fer au-dessus de la région de Sha-ar Hanegev au sud.
  • Une roquette qui visait une école – les islamistes cherchent évidemment à tuer des enfants juifs – a explosé dans la cour d’une école de Sderot sans fait de victimes.

Nous suivrons la situation tout au long de la journée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. Jpost

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :