Quantcast
FLASH
[18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  |  Incendie de Notre-Dame : la mairie de Paris débloque 50 millions d’euros pour la reconstruction. N’est ce pas formidable que la mairie ait autant d’argent bloqué !  |  Ca a du bon d’avoir des riches. Un milliardaire français offre 100 millions pour réparer Notre Dame  |  [15/04/2019] L’antisémite Alain Soral condamné à 1 an de prison pour négationnisme – un peu dommage, les autres vont maintenant être plus discrets au lieu d’être repérés et rééduqués  |  [11/04/2019] Effet #Trump : 55% des Américains approuvent la politique de Trump. 58% approuvent l’économie sous Trump (sondage Georgetown)  |  Le président soudanais Ahmad Al Bashir, criminel de guerre du Jihad, évincé par un coup d’État  |  La Haute Cour israélienne approuve la démolition de la maison du tueur de l’adolescente juive israélienne Ori Ansbacher  |  Julian Assange (WikiLeaks) a été arrêté par la police britannique  |  [10/04/2019] Transparence : Les consultations entre le président Rivlin et les chefs des partis seront retransmises en direct pour la première fois dans l’histoire israélienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 16 mars 2019

Le tueur néo-zélandais a inscrit ses sources d’inspiration sur ses armes : des assassins d’extrême droite, un symbole nazi slave, des personnages historiques slaves et d’Europe centrale, et les viols de jeunes filles blanches par des musulmans.

L’Australien Brenton Tarrant, 28 ans, a tué au moins 49 personnes et en a blessé 48 autres après avoir mené une attaque terroriste contre des mosquées en Nouvelle-Zélande. Dans les vidéos qu’il a filmé, on peut voir des inscriptions en blanc sur ses armes.

L’examen des texte révèle une obsession pour les personnages historiques qui ont combattu l’Empire ottoman – la superpuissance islamique de l’époque – et le scandale des abus sexuels de Rotherham.

Ils brossent un tableau troublant d’un esprit torturé, dérangé, derrière l’attentat terroriste le plus meurtrier de Nouvelle-Zélande….

  1. David Soslan – Roi géorgien des XIIe et XIIIe siècles, connu pour son succès militaire dans les guerres contre les pays musulmans voisins.
  2. David IV de Géorgie – Aussi connu sous le nom de David The Builder, il est considéré comme le plus grand dirigeant de l’histoire géorgienne. Il chassa les forces turques du pays lors de la bataille de Didgori en 1121 avant de placer la majeure partie du Caucase sous son contrôle, inaugurant l’âge d’or géorgien.
  3. Dmitry Senyavin – Amiral russe, a mené des campagnes contre les Turcs, y compris la guerre russo-turque (1787-92) et la guerre russo-turque (1806-12).
  4. Serban Cantacuzino – Ancien prince roumain qui avait prévu d’attaquer et saccager Constantinople et de chasser les Ottomans (Turcs) d’Europe.
  5. Marko Miljanov (mal orthographié sur l’arme) – Un général monténégrin qui a mené plusieurs campagnes contre les Ottomans et s’est distingué comme leader influent.
  6. Stefan Lazarević – Prince serbe qui a servi de vassaux aux Ottomans avant de libérer son pays de leur domination et de créer un Etat indépendant.
  7. Edward Codrington – Amiral britannique et plus tard commandant en chef qui a combattu dans les guerres napoléoniennes. Il a également combattu les Turcs et les Égyptiens pendant la guerre d’indépendance grecque, aidant les Grecs à obtenir leur indépendance des Ottomans.
  8. Marco Antonio Bragadin – Officier de la République de Venise, a dirigé la résistance vénitienne lorsque les Turcs ont attaqué Chypre. Il a été tué par le général turc après s’être rendu avec tous les chrétiens restant dans la ville.
  9. Ernst Rüdiger von Starhemberg – Gouverneur militaire de Vienne qui a défendu la ville contre les Ottomans à la bataille de Vienne en 1683. Des références à cette bataille sont gravées à plusieurs endroits sur les armes du tueur.
  1. Pour Rotherham – Une référence au scandale des viols à grande échelle d’enfants de Rotherham, dans lequel un gang d’hommes musulmans pakistanais britanniques a abusé sexuellement de jeunes filles britanniques blanches vulnérables pendant des décennies et a été largement ignoré par la police.
  2. Alexandre Bissonnette – Auteur de la fusillade de la mosquée de Québec en janvier 2017. Six personnes ont été tués et 19 blessés après avoir ouvert le feu à la fin de la prière du vendredi. Bissonnette purge actuellement une peine d’emprisonnement à perpétuité.
  3. Luca Traini – Extrémiste italien qui a tiré sur six migrants africains dans la ville de Macerata en février 2017. Il a été arrêté alors qu’il faisait un salut hitlérien avec un drapeau italien sur les épaules. Il a été condamné à 12 ans de prison et s’est ensuite excusé pour ses actes.
  4. Bataille de Kagul 1770 – La bataille pivot de la guerre russo-turque, 1768-1774, qui a opposé environ 40.000 soldats russes et 75.000 Ottomans. Les Russes ont remporté la victoire, ne perdant qu’environ 1.000 hommes contre 20.000 musulmans.
  5. Bajo Pivljanin – Né sous la domination ottomane, il changea de camp pendant la cinquième guerre vénitienne ottomane (1645-1669) pour combattre ses anciens dirigeants et fut finalement tué au combat. Il était considéré comme l’un des plus grands hajduks – une infanterie paysanne.
  6. Bataille de Bulair, 1913 – La bataille oppose les forces bulgares à une force turque beaucoup plus importante, qui tente de briser le blocus bulgare d’une de leurs forteresses. Les Bulgares ont remporté la victoire, ne perdant que quelques centaines de soldats contre des milliers du côté turc.
  7. Prince Fruzhin – Un noble bulgare qui a lutté contre la conquête ottomane du Second Empire bulgare.
  8. Sebastiano Venier – Doge de Venise qui a combattu les Turcs pendant la quatrième guerre ottomane vénitienne (1570-1573). En tant que membre de la Ligue chrétienne, il a vaincu les Turcs à la bataille de Lépante.
  9. Col Shipka – Référence à la bataille qui a été menée dans le cadre de la guerre russo-ottomane (1877-1878). En août 1877, un groupe de 5 000 Bulgares et de 2 500 Russes a vaincu une armée turque de 40 000 hommes.
  10. Novak Vujosevic – Combattant de la bataille de Fundina pour la Principauté du Monténégro contre les Turcs ottomans. Il tua 28 musulmans et reçut plus tard une récompense de l’empereur russe.
  1. Konstantin II Asen – Constantin II de Bulgarie, un noble bulgare et allié de Stefan Lazarević, qui est mentionné sur une autre arme de Tarrant. Il a mené une rébellion contre les Ottomans qui a duré une demi-décennie mais qui s’est terminée par une défaite.
  2. Horogszegi Szilágyi Mihály – Micheal Szilagyi, général hongrois qui était capitaine de la forteresse de Belgrade quand elle fut assiégée par les Ottomans en 1456. La bataille s’est terminée par une victoire pour les Hongrois.
  3. Bohémond I d’Antioche – A fondé la monarchie normande à Antioche et a dirigé la première croisade ordonnée par le pape Urbain II pour reprendre la Terre Sainte aux forces turques entre 1095 et 1099. Elle a conduit à la reconquête de Jérusalem et à l’établissement du Royaume de Jérusalem.
  4. Gaston IV du Béarn – Un participant de la Première Croisade qui fut le premier à entrer à Jérusalem après que les murs de défense eurent été percés.
  5. Pelayu – Pélage des Asturies, un noble wisigoth qui a fondé le royaume des Asturies. Il est crédité d’avoir commencé la Reconquista qui a duré de 711 à 1491, et a vu les chrétiens reprendre la péninsule ibérique aux Maures.
  6. Charles Martel – Un homme d’État franc qui a vaincu les forces mauresques lors de la bataille de Tours en 732 après J.-C. et est crédité d’avoir mis fin à la dernière invasion arabe de la France.
  7. « 14 » – En référence aux 14 Mots, un slogan suprémaciste blanc dérivé du Mein Kampf d’Hitler.
  1. Josué Estébanez – Un néo-nazi espagnol qui a mortellement poignardé Carlos Palomino, un antifasciste de 16 ans, alors qu’il se rendait à Madrid en 2007 pour participer à une manifestation contre l’immigration. Il purge actuellement une peine de 26 ans de prison.
  2. Miloš Obilić – Un chevalier au service du Prince Lazar, mentionné ailleurs sur les armes de Tarrant, qui a combattu les Ottomans pendant l’invasion de l’Empire ottoman. On lui attribue l’assassinat du sultan Murad Ier pendant la bataille de Kosovo, en 1389.
  3. Sigismond de Luxembourg – Noble européen devenu empereur romain, il a mené la croisade de Nicopolis contre les Ottomans en 1396. La campagne a été un désastre et s’est terminée par une défaite, avec l’effondrement du Second Empire bulgare.
  4. Feliks Kazimierz Potocki – Un noble polonais et chef militaire connu pour avoir mené de nombreuses campagnes contre les Turcs et les Tatars, notamment pendant la Grande Guerre turque. En 1698, il vainquit une force de 14 000 Tatars avec 6 000 hommes à la bataille de Podhajce.
  5. Iosif Gurko – Maréchal de campagne russe qui a combattu les Turcs dans le cadre de la guerre russo-turque (1877-1878). Il a dirigé les troupes à la bataille du col de Shipka, qui est mentionné ailleurs sur les armes de Tarrant.
  6. Vienne 1683 – Une référence à la bataille de Vienne qui a marqué la première fois que le Saint Empire romain a coopéré militairement contre les Ottomans. Ils ont été victorieux, marquant le début de la fin des conquêtes ottomanes en Europe.
  7. Acre 1189 – Une référence au siège d’Acre qui a duré de 1189 à 1191, et a opposé le roi Guy de Jérusalem au souverain ottoman Saladin, qui tentait de reprendre la Terre Sainte aux croisés. Elle s’est terminée par la victoire du roi Guy et faisait partie de la Troisième Croisade.
  1. Voici votre contrat de migration ! – Une référence au Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière proposé par l’ONU après l’arrivée en Europe de millions de migrants du Moyen-Orient en 2016. Il engage notamment les signataires à lutter contre la discrimination à l’égard des migrants.
  2. John Hunyadi – Figure militaire hongroise de premier plan du XVe siècle, il était chargé de protéger les régions frontalières du sud du pays contre les attaques des Ottomans.
  3. « 14 Words » – Une référence à un slogan suprémaciste blanc dérivé du Mein Kampf d’Hitler. Le chiffre ’14’ apparaît à plusieurs endroits sur les armes de Tarrant.
  4. Tours 732 – Une référence à la bataille de Tours en 732 qui mit fin à la dernière invasion arabe de la France. Il a été gagné par Charles Mantel, qui est mentionné ailleurs sur les armes de Tarrant.
  5. Turkofagos – Une phrase qui signifie « mangeur de turc » en grec, c’était le surnom de Nikitas Stamatelopoulos, un révolutionnaire dans la guerre d’indépendance grecque qui a été menée contre les Ottomans entre 1784-1849.
  1. Kolovrat – swastika des nazis slave. Sue le gilet pare-balles, le symbole, qui a vu le jour dans les anciennes cultures scandinave et celtique, a été adopté par les nazis puis les néo-nazis comme symbole d’une race blanche pure.
  2. Porte-clefs – A gauche, la version suprématiste blanche de la croix celtique, qui est l’un des symboles des suprématistes blancs les plus couramment utilisés. L’autre, à droite, est un autre dessin du Kolovrat.
  3. Sebastiano Venier – Doge de Venise qui a combattu les Turcs pendant la quatrième guerre ottomane vénitienne. Il est mentionné sur une autre arme de Tarrant.
  4. Marcantonio Colonna – Un aristocrate italien qui fut amiral de la flotte papale à la bataille de Lepante, en 1571. La bataille a vu une flotte de la Sainte Ligue – une alliance de nations chrétiennes – infliger une défaite majeure aux Ottomans.
Image tirée d’une vidéo diffusée sur les médias sociaux, apparemment prise par un homme armé et affichée en ligne en direct pendant que l’attaque se déroulait. L’homme entre dans une mosquée à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019.
Dans les premières minutes de la vidéo, le tueur dit : « Souvenez-vous les gars, abonnez-vous à Pewdiepie », une chaîne YouTube suédoise populaire spécialisée dans les insultes raciales et les commentaires antisémites sur sa chaîne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :