Quantcast
FLASH
[17/10/2019] Le vice président américain annonce un cessez le feu entre kurdes et turcs  |  Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 19 mars 2019

Suite aux attaques meurtrières perpétrées contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, le roi Salman d’Arabie saoudite a posté le tweet suivant :

Ce massacre haineux qui a ciblé des fidèles dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande est un acte terroriste et cela réaffirme la responsabilité de la communauté internationale à lutter contre le discours de haine et le terrorisme qui ne sont pas tolérés par les religions ou les valeurs de la tolérance

Auparavant, le Secrétariat général du Conseil des érudits d’Arabie saoudite avait condamné ces attentats :

Nous appelons le monde entier, ses pays ainsi que ses organisations et ses institutions à criminaliser toute rhétorique raciste.

Le contenu du tweet du roi Salman est pour le moins ambigu et suscite quelques interrogations.

Une seule « religion » ordonne et encourage la haine de l’Autre et est fondamentalement intolérante : l’islam. Son livre « saint » regorge de versets, de hadiths, de sourates enrobés de haine envers les non musulmans

Dès lors, seul le terrorisme cautionné par l’islam serait donc acceptable, celui qui distille la terreur dans le coeur des ennemis d’Allah, conformément à l’enseignement islamique :

« Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. » (coran 8:60)

Et par « discours de haine » vise-t-il tout débat honnête sur la dangerosité de l’islam et l’utilisation des textes et des enseignements coraniques par les djihadistes pour justifier leur violence ?

Pourquoi demeure-t-il silencieux quand des Chrétiens rassemblés dans les églises au Pakistan, en Egypte, au Bangladesh, en Irak, au Nigéria, etc. sont haineusement massacrés par les musulmans ? Ces « massacres haineux » sont-ils tolérés par sa religion d’amour, de tolérance, de paix, quand il s’agit de « kafirs » ou koufars ?

Et que pense-t-il des discours de haine des imams salafistes et autres érudits religieux islamiques du passé et du présent originaires de la péninsule arabique et d’ailleurs ?

« Il n’est pas possible pour un fidèle de réaliser le Tahweed (la foi islamique) et agir conformément selon sa foi s’il n’est pas hostile aux « mushrikeen » (les infidèles) (Imam Abdul-Latif ibn Abdur-Rahman Rahimullah)

« Celui qui n’est pas hostile aux mushrikeen, il ne peut vivre selon sa foi, ni la réaliser » (ad-Durar as-Saniiyaah 8/167)

« La doctrine d’al-Wala wal-Bara est la pratique réelle de cette foi. » ( al-Wala wal-Bara selon « Aqeedah of the Salaf » , Sheikh Muhammad Saeed al Qatani, imam des mosquées mecquoises Abu Bakr et Al Furqan)-

« Il n’y a pas dans le livre d’Allah l’Exalté, après l’obligation du tawheed et l’interdiction du kufr (fausse croyance), une autre issue que l’al-Wala wal-Bara, (l’apartheid islamique) si clairement exprimée. (Shaykh Ahmad ibn)

« Il est clair que l’al-Wala wal-Bara appelle les musulmans à aimer leurs frères en Allah et à haïr les non musulmans, (ou les kafirs) » (Dr. Muhammad Saeed Al-Qahtaani)

[La doctrine al-Wala wal-Bara est utilisée pour séparer les musulmans des infidèles, mais en même temps pour repérer les musulmans qui sont en train de devenir taghut (idolâtres). Comme « Secte Sauvée », les groupes salafistes-djihadistes croient avoir le droit divin de juger le niveau d’observance des gens et de les tuer si nécessaire. Les musulmans ont l’obligation de lutter contre les idolâtres qui ne suivent pas ce qu’Allah a révélé.

Identifier les groupes taghut est au cœur de la lutte des djihadistes contre les régimes musulmans qui n’obéissent pas à leur conception de l’Islam. Leur doctrine légitime les attentats terroristes. De leur point de vue, ces attentats sont fondés sur un hadith : « si quelqu’un quitte la religion islamique, tue-le. » (73) Les salafistes-djihadistes peuvent accuser n’importe quel dirigeant d’être taghut s’il met en place un système politique en contradiction avec leur interprétation, la seule exacte, de l’Islam.

Al-Wala wal-Bara signifie loyauté totale envers l’Islam et désaveu total de toute autre chose. C’est l’un des principaux fondements de l’islam et il est d’une importance primordiale, après le Tawhid, la reconnaissance de l’unicité de Dieu. L’allégeance totale et l’amour ne doivent être donnés qu’au sein de la communauté islamique et le rejet, la haine et l’inimitié contre l’autre sont ordonnés, sur la base de fondements coraniques.]

Le « al-Wala wal-Bara » c’est de la « kafirphobie » et s’oppose totalement au concept moderne occidental de la diversité et de la tolérance.

L’islam est intrinsèquement intolérant à toute idéologie autre que la sienne. L’islam célèbre uniquement l’uniformité et la soumission.

« L’honneur de l’islam réside dans l’insulte du kurf et du kafir. Celui qui respecte les kafirs déshonore les musulmans… Le véritable but de la jizya est de les humilier de sorte qu’ils ne puissent bien s’habiller et vivre dans la grandeur. Ils doivent être constamment terrifiés et trembler de peur. L’objectif visé est de les maintenir dans le mépris et de défendre l’honneur et la puissance de l’islam » (Sufi scholar Ahmad Sirhindi (1564-1624))

L’ honneur de l’islam? Existe-t-il ?

»… Les véritables croyants éprouvent de l’animosité et de la haine envers les mécréants et ne les soutiennent jamais. » (ibn Taymiyya, « Book of Emaan »)

« Les musulmans doivent considérer les koufars comme des ennemis et les haïr à cause de leur fausse croyance, tout comme ils haïssent cette dernière. » ( Umar Sulayman ‘Abd-Allaah al-Ashqar, « Belief in Allah »)

« Les musulmans doivent montrer leur hostilité aux ennemis d’Allah et de son messager. »(« The Islamic Concept of al-Wala wal-Bara » by Khalid El-Gharib)

Les musulmans s’y emploient avec une ardeur passionnée.

Ceuli qui respecte al-Wala wal-Bara s’engage à haïr pour la gloire d’Allah. Al-Wala wal-Bara signifie reconnaître ses ennemis, les haïr et les exterminer dans leurs efforts de se débarrasser d’al-islam …al-Wala wal-Bara signifie haïr les gens qui propagent le baatil (mensonge). Les musulmans doivent les haïr et à la fin les tuer quand le temps viendra. » ( extrait d’une conférence du Sheikh Abdullah al-Faisal)

Notez bien: il ne dit pas « le cas échéant », mais « quand le temps viendra »!

« Tuer un kafir qui vous combat, c’est OK. Tuer un kafir pour tout autre raison, comme par exemple la critique de l’islam, vous pouvez dire que c’est OK, même s’il n’existe aucune raison valable pour justifier cet acte. Vous pouvez empoisonner, faire tomber dans une embuscade et tuer les infidèles. Vous devez vous engager avec votre coeur, votre langue, votre argent, votre épée, votre kalachnikov. Ne vous posez pas la question: dois-je le faire, faites-le. » ((Abu Hamza al-Masri , imam britannique d’origine égyptienne)

« Le problème est clair sur ce sujet. Il est obligatoire de se dissocier des incroyants et de leur religion. Al-Wala wal-Bara constitue l’une des plus grandes obligations de l’islam. » (( (Shaykh Salih Al-Fawzan, 2005, p. 308)

L’obligation de haïr les kufars: » En ce qui concerne l’amour et la haine, l’attitude du musulman à l’égard des non musulmans est basée sur l’attitude de ces derniers envers Allah. S’ils adorent Allah et ne s’associent avec personne d’autres dans leur culte à Allah, alors aimez-les. Dans le cas contraire et s’ils lui désobéissent, ou s’ils montrent de l’hostilité envers l’islam et haïssent la vérité, il est alors obligatoire de les haïr dans vos coeurs. » (Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid)

« En tant que musulman, je dois avoir de la haine pour tout ce qui n’est pas l’islam » (Anjem Choudary, sulfureux imam britannique d’origine pakistanaise)

Ce ne sont là que quelques lumineux et très explicites exemples des discours « d’amour, de fraternité, de tolérance et de paix » des musulmans envers les mécréants.

Le roi Salman va-t-il demander la suppression de tous ces discours et écrits haineux basés sur le « saint coran » appelant à « l’amour du prochain et à la tolérance » selon l’islam ?

Dès lors, quand le roi d’Arabie saoudite appelle à « combattre contre le discours de haine et le terrorisme qui ne sont pas tolérés par les religions », ne devrait-il pas commencer par balayer devant sa porte royale ?

La haine des infidèles n’est-elle pas inscrite dans les programmes scolaires en Arabie saoudite ?

Les manuels scolaires n’enseignent-ils pas que les Juifs et l es Chrétiens sont les « ennemis de l’islam et de son peuple » et qu’une observance respectueuse de l’islam implique que l’on abhorre les infidèles et n’ éprouve que de l’hostilité à leur égard ?

L’Arabie saoudite ne finance-t-elle pas les organisations terroristes islamistes et les mosquées salafistes, où la haine des non musulmans est régulièrement prêchée lors des prières du vendredi conformément à la doctrine islamique et ce partout en Occident avec la complaisance de nos gouvernement s?

L’islam encourage les discours de haine envers les Juifs, les Chrétien et les non musulmans, il prône l’intolérance des musulmans à l’égard du christianisme et du judaïsme.

Par contre, Chrétiens, Juifs et non musulmans ne peuvent exprimer leur « haine », leur « peur » leur intolérance de l’islam et de ses pratiques barbares. Quiconque exprime son aversion pour cette pseudo « religion » doit être réduit au silence. Quiconque dit la vérité sur l’islam, doit être muselé, quand il n’est pas tout simplement assassiné. Seuls les musulmans auraient donc le droit d’exprimer leur haine et leur intolérance envers les autres religions, sans être inquiétés, tandis que nous, dans nos propres pays, notre seul droit serait celui de nous habituer à vivre avec leur haine , leur mépris, leurs insultes et le terrorisme islamiste et ce, sans émettre la moindre critique à leur égard?

Même Kafka n’aurait pu imaginer qu’un jour les Occidentaux vivraient au royaume d’une telle absurdie.

Toute analyse de l’idéologie qui motive la terreur du djihad islamique est couramment qualifiée de « haine de l’islam et des musulmans ». Cela aboutira certainement à l’interdiction de toute critique de l’islam comme exigé depuis des années par l’OCI.

L’Occident est-il à ce point terrifié par la violence islamique, nourrie par la religion de paix qu’est l’islam, qu’il est prêt à se plier aux exigences liberticides des 57 pays musulmans de l’OCI en signe de soumission et d’humiliation?

Pourquoi l’Occident, si prompt à exprimer son émotion quand des musulmans sont tués par un non musulman, demeurent-ils aussi silencieux quand des attaques djihadistes islamistes endeuillent nos pays ou quand des Chrétiens sont massacrés en terre d’islam?


Nigeria: des barbares musulmans ont tué 140 Chrétiens (chiffre terrible mis à jour le 18 mars) et détruit 140 maisons ces deux dernières semaines. (Christian Post,) mais comme il ne s’agit pas d’islamophobie, cela n’intéresse ni les médias officiels ni les gouvernements occidentaux.

Mozambique: des musulmans ont assassiné 13 villageois et détruit 120 maisons en vue d’imposer la charia (Jihad Watch)

USA: l’incitation au génocide des Juifs se répand dans les mosquées américaines, mais le signaler relève de l’islamophobie.

Pourquoi personne ne demande à la communauté musulmane de mettre fin à cette haine, cette intolérance, ce fanatisme?

« Malgré le 11/9, les Etats-Unis sont toujours incapables de faire face à la menace islamique dans le pays » prévient un journaliste d’investigation et expert en affaires arabes. « Ce qui s’est passé exactement dans les mosquées en France il y a 15 ans se passe aujourd’hui aux États-Unis. » (United with Israël)

Pourquoi aucune voix ne s’élève en Occident pour exiger l’interdiction des discours de haine des imams et autres « érudits » musulmans à l’encontre des non musulmans ?

Les Autorités musulmanes elles n’hésitent pas à défendre leurs frères en Allah et à exiger des non musulmans le respecter l’islam et de ses fidèles. Jamais, ils ne réclament l’interdiction des discours de haine et des appels à tuer les koufars émanant de leurs pieux coreligionnaires! Et cela ne semble guère inquiéter nos gouvernements, toujours prêts à sévir contre leurs propres citoyens, au lieu de les protéger contre la déferlante meurtrière haineuse islamique.

« L’Union internationale des érudits musulmans » (IUMS) d’Istanbul s’est empressée de demander aux pays non musulmans d’interdire la propagation de la haine contre l’islam et les musulmans » suite aux attaques meurtrières contre 2 mosquées en Nouvelle-Zélande.

Qu’ils soient rassurés, nos gouvernements vont s’empresser d’accéder à leur requête.

Les apologistes d’un islam à l’Occidental qui serait respectueux des droits de l’homme devraient s’interroger sur l’avenir réservé par les envahisseurs musulmans à ces droits de l’homme, une fois devenus majoritaires dans nos pays. Ils disparaîtront, tout simplement, remplacés par les « droits de l’homme », basés sur les textes islamiques justifiant la soumission et la discrimination des non-musulmans, interdisant toute opinion en contradiction avec les principes de la charia.

La Déclaration du Caire des droits de l’homme en Islam du 5 août 1990 se base sur les droits et les libertés de la charia, considérée comme l’unique référence.

Le Pacte d’Omar sera imposé aux mécréants en lieu et place des droits de l’homme, dont se gargarisent les fossoyeurs de l’Occident pour culpabiliser ce dernier et justifier son suicide par l’immigration de masse musulmane, censée apporter un sang nouveau et vivifiant à la vieille Europe moribonde, selon ces esprits si mal éclairés à la tête de l’UE.

Nous assistons à une première dans l’histoire de l’humanité : au lieu de protéger leurs peuples, les dirigeants occidentaux offrent à leurs ennemis, sur un plateau d’argent, les moyens légaux pour les asservir ou les détruire.

L’islam a déclaré la guerre à l’Occident. Nos dirigeants ont déjà du sang de nos concitoyens sur les mains. Ils nous bradent à l’ennemi, détruisent nos pays, notre culture, notre civilisation, à la poursuite d’un rêve chimérique, d’une utopie multiculturelle, d’un mirage d’une société du futur merveilleusement métissée dans un magma explosif.

Aucune société multiculturelle n’a vécu longtemps dans la paix et la félicité.

Les barbares venus de l’extérieur veulent demeurer des barbares à l’intérieur. Ils défendent leurs coutumes, mœurs et valeurs, incompatibles avec celles des pays d’accueil, d’où naissance de conflits, de violences et mise en péril de la survie du peuple hôte, appelé à disparaître corps et biens dans les abîmes de la multiculturalité.

Mais… c’est peut-être le but poursuivi par les « élites » mondialistes, de plus en plus indisposées, voire offensées à la vue d’un Européen blanc aux racines judéo-chrétiennes et de culture gréco-romaine et qui a l’audace de le clamer haut et fort.

Non, l’islam ne partage pas avec l’Occident les principes de justice, de tolérance, de progrès, encore moins le respect de la dignité de tout être humain. L’affirmer, c’est se tirer une balle dans les pieds, car l’islam enseigne une dichotomie stricte entre les musulmans, appelés « les meilleures personnes qui soient » et les incroyants, désignés comme « les plus méprisables des êtres créés.

Alors, l’appel du roi Salman relève d’une hypocrisie des plus remarquables, digne d’un comédien !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources:

  • « Saudi King calls for “combating hate speech and terrorism that is not condoned by religions” (Al Arabyia)
  • « Muslim scholars union urges ban on Islamophobia » by Suhib Qalaluh, AA.com
  • « Incitement to genocide of Jews is widespread inside mosques in the US » (Jihad Watch)
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz