Quantcast
FLASH
[17/10/2019] Le vice président américain annonce un cessez le feu entre kurdes et turcs  |  Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 19 mars 2019

Les gardes du camp de réfugiés d’al-Hol, dans le nord de la Syrie, n’ont eu d’autre choix que de tirer sur les femmes pour « pacifier » les épouses de Daesh qui ont tenté d’attaquer d’autres femmes.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Des femmes islamistes étrangères ont tenté d’agresser d’autres femmes réfugiées, les traitant d' »infidèles », parce qu’elles ne respectaient pas les lois du « califat » qui pourtant n’a plus d’existence géographique.

« Elles nous crient dessus qu’on est des infidèles pour avoir montré nos visages. Elles ont essayé de nous frapper. Les étrangères nous lancent des pierres », a déclaré une Syrienne du camp d’Al-Hol au Daily Mail.

Un responsable de la sécurité a déclaré que des femmes et leurs enfants, qui sont toujours loyaux envers Daesh, ont menacé d’autres détenus et le personnel du camp, forçant les gardes à tirer en l’air pour arrêter quelques combats. Ils ont aussi utilisé des pistolets Taser pour apaiser une djihadiste étrangère, selon une autre femme syrienne.

En conséquence, les autorités kurdes syriennes qui contrôlent le camp d’al-Hol ont pris la décision de boucler les femmes étrangères afin d’empêcher tout nouvel affrontement et de protéger les réfugiées syriennes et irakiennes vivant parmi elles.

« Nous les avons mises dans une section pour éviter qu’elles n’aient des problèmes avec les déplacées. Il y en a qui sont plus extrémistes et qui n’acceptent pas les autres. Cela se passe juste entre eux, parce qu’elles sont séparées des Syriens et des Irakiens. La situation est sous contrôle », a déclaré un responsable du camp.

Les épouses de Daesh auraient été transférées dans le camp après l’offensive menée par les États-Unis contre l’un des derniers bastions du groupe terroriste à Baghouz. Avant l’assaut final contre Baghouz, les Forces démocratiques syriennes (SDF), soutenues par les États-Unis, ont déclaré avoir capturé plus de 800 combattants Daesh étrangers et 2 000 de leurs femmes et enfants.

Alors que les Forces démocratiques syriennes (FSD) lançaient une attaque finale contre la ville de Baghouz, le dernier bastion du groupe terroriste Daesh dans le pays, un certain nombre de vidéos sont apparues en ligne mettant en scène des femmes présumées de djihadistes se rendant aux forces kurdes.

Ce qui semblait être des images d’une femme décrite comme une « épouse d’ISIS » défendant prétendument des militants ayant des esclaves sexuelles est apparu sur un compte Twitter publiant les derniers développements de la guerre en Syrie, et a été publié par le Daily Mail.

La prétendue « épouse étrangère d’ISIS » parle de Yazidis violées par des militants de Daesh, qualifiant les prisonnières de « leur propriété » et disant que « dans l’Islam, ils sont autorisés à les utiliser », comme le cite la presse britannique. Elle aurait affirmé que « ce n’était pas du viol », puisque c’était dans le Coran, et elle n’oserait jamais remettre cela en question.

Cependant, lorsque l’intervieweuse, une femme non identifiée, a exprimé des doutes quant à la présence de tels versets dans le texte sacré islamique, la femme a fait marche arrière, notant qu’elle n’en savait pas beaucoup sur le Coran.

Deux autres mariées Daesh ont depuis été dépouillées de leur citoyenneté britannique.

Le débat sur la manière dont le Royaume-Uni devrait traiter les enfants et leurs mères qui ont fui en Syrie pour épouser des combattants de Daesh, mais qui veulent retourner en Europe en prétendant avoir subi un lavage de cerveau, alors que les djihadistes étaient refoulés, a pris de l’ampleur à cause de l’une de ces femmes – Shamima Begum, la Londonienne dont la citoyenneté a été retirée.

Deux autres épouses Daesh du Royaume-Uni, les sœurs Reema (30 ans) et Zara (28 ans) Iqbal ont vu leur passeport révoqué depuis leur mariage avec des djihadistes liés au meurtre d’otages occidentaux, rapporte The Sunday Times. Les jeunes femmes se trouvent dans des camps isolés en Syrie, où elles ont fui après que Daesh eut été refoulé et expulsé des territoires occupés.

Les Iqbals, dont les parents seraient originaires du Pakistan, auraient quitté Londres pour la Syrie en 2013 après avoir épousé des djihadistes liés au meurtre d’otages occidentaux, qui ont été massacrés devant les caméras.

  • Les femmes ont cinq garçons, âgés de 8 ans ou moins, à elles deux.
  • La sœur cadette a donné naissance à deux enfants en Syrie, où elle a déjà beaucoup voyagé enceinte de son deuxième garçon, tandis que sa sœur aînée a donné naissance à des enfants tant au Royaume-Uni qu’en Syrie.

Comme le rapporte la BBC, le Home Office a refusé de commenter sur des cas individuels, ajoutant que les décisions de dépouiller les citoyens étaient « fondées sur des preuves et n’étaient pas prises à la légère ».

Et pendant ce temps, Trump dit que la terroriste Hoda Muthana ne peut pas revenir aux États-Unis après son départ pour rejoindre l’État islamique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.


Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz