Quantcast
FLASH
[18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  |  Incendie de Notre-Dame : la mairie de Paris débloque 50 millions d’euros pour la reconstruction. N’est ce pas formidable que la mairie ait autant d’argent bloqué !  |  Ca a du bon d’avoir des riches. Un milliardaire français offre 100 millions pour réparer Notre Dame  |  [15/04/2019] L’antisémite Alain Soral condamné à 1 an de prison pour négationnisme – un peu dommage, les autres vont maintenant être plus discrets au lieu d’être repérés et rééduqués  |  [11/04/2019] Effet #Trump : 55% des Américains approuvent la politique de Trump. 58% approuvent l’économie sous Trump (sondage Georgetown)  |  Le président soudanais Ahmad Al Bashir, criminel de guerre du Jihad, évincé par un coup d’État  |  La Haute Cour israélienne approuve la démolition de la maison du tueur de l’adolescente juive israélienne Ori Ansbacher  |  Julian Assange (WikiLeaks) a été arrêté par la police britannique  |  [10/04/2019] Transparence : Les consultations entre le président Rivlin et les chefs des partis seront retransmises en direct pour la première fois dans l’histoire israélienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 mars 2019

Google se voit à nouveau infliger une amende par l’UE pour abus de pouvoir (environ 90% des recherches sur Internet en Europe se font sur Google). Qu’est devenu le slogan de Google « ne rien faire de mal » ?

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La société mère de Google, Alphabet, a été condamnée pour avoir bloqué les annonceurs concurrents pour la période de 2006 à 2016. C’est sa 3e amende en 2 ans. Le montant total des amendes à ce jour s’élève à 8,2 milliards d’euros – il ne s’agit pas d’infractions mineures !

La société est accusée d’avoir enfreint le droit européen de la concurrence entre 2006 et 2016, a déclaré Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence, mercredi matin à Bruxelles.

Google a abusé de sa position dominante sur le marché de la publicité en imposant un certain nombre de clauses restrictives dans les contrats conclus avec des sites Web tiers, interdisant aux éditeurs de placer toute annonce de recherche de concurrents sur leurs pages de résultats de recherche.

La Commission européenne, qui a déclaré que l’amende représentait 1,29 pour cent du chiffre d’affaires de Google en 2018, a déclaré dans un communiqué que les pratiques anticoncurrentielles avaient duré une décennie.

Google a donc été condamné ce mercredi à une amende de 1,49 milliard d’euros (1,7 milliard de dollars) pour avoir bloqué des annonceurs de recherche en ligne concurrents. C’est la troisième grande sanction antitrust de l’Union européenne pour l’activité Alphabet en deux ans seulement.

Pourquoi c’est important

Il est à la fois étonnant et compréhensible que la sanction vienne de l’UE et non des Etats-Unis.

Etonnant, car les Etats-Unis ont de solides lois antitrust. Etonnant encore parce que les Etats-Unis sont un pays purement capitaliste qui encourage la concurrence, tandis que l’Europe est une sociale démocratie qui se mêle de tout et de rien dans les affaires privées.

Compréhensible, parce que le Congrès américain est arrosé par les lobbyistes d’Alphabet pour maintenir le statu quo et ne pas engager d’opération contre le géant du moteur de recherche.

Compréhensible parce qu’Alphabet, comme la quasi-totalité des entreprises de la Silicon Valley, penche fortement à gauche, près de la totalité des dons de l’entreprise, mais aussi des employés, vont au parti Démocrate, qui traditionnellement soutient la Silicon Valley sans restriction.

Compréhensible enfin, parce que YouTube et le moteur de recherche Google pénalisent, censurent ou font disparaître les pages et les vidéos de la droite et des conservateurs, ce qui fait bien les affaires des Démocrates, qui adorent la censure – celle d’en face surtout.

Ceux qui ont été exclus des plateformes de médias sociaux pour avoir partagé des contenus dissidents de l’orthodoxie progressiste dominante de la Silicon Valley savent de quoi Google et YouTube sont capables.

Jusqu’à présent, ils n’ont aucun recours contre cette police technologique de la pensée.

PragerU vient de déposer plainte contre Google et YouTube, propriété de Google, pour censure illégale et discrimination fondée sur le point de vue politique conservateur de PragerU dans ses vidéos éducatives. Selon la plainte, les idées conservatrices basiques sont constamment classées « inappropriées », et censurées.

Google fait du mal à de nombreuses entreprises, y compris Dreuz.info, et de nombreuses voix conservatrices. Son amende est certes une pichenette. Mais c’est un début.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.


Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :