Quantcast
FLASH
[17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  |  Election Israël: Le taux de participation en Judée Samarie serait faible  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 mars 2019

Al-Manar TV (Liban) rapporte que le 16 mars, une délégation de députés européens d’extrême droite composée de britanniques, italiens, allemands, belges et croates a rencontré à Beyrouth le chef des affaires étrangères du Hezbollah, Ammar Al-Moussawi, pour exprimer son soutien à la lutte de l’organisation terroriste libanaise contre l’Etat juif.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans son reportage diffusé le 16 mars dernier, la chaîne de télévision Al-Manar, contrôlée par le Hezbollah, rapporte qu’une délégation politique du Parlement européen a rendu visite au chef des affaires étrangères du Hezbollah, et a souligné « l’importance que joue la résistance contre le terrorisme et l’occupation ».

Le site Internet du Middle East Media Research Institute (MEMRI) (1), notre ami Benjamin Weinthal du Jerusalem Post (2), et le JC Network (3) ont confirmé la tenue de cette rencontre.

La délégation faisait partie du groupe de l’Alliance pour la liberté et la paix (APF) (4), un parti politique européen d’extrême droite.

Elle comprenait des parlementaires, des eurodéputés, des militants et des hommes politiques des pays suivants :

  • Roberto Fiore, président de l’APF et ancien député européen italien. Il a fondé le mouvement Troisième Position (Terza Posizione) qui rejette le communisme et le capitalisme, et il dirige le parti Forza Nuova.
  • Udo Voigt, député européen allemand et membre du parti néonazi national-démocrate (NPD) allemand.
  • Hervé Van Laetham, militant politique belge, solidariste et identitaire, membre de l’EPE, un groupuscule bruxellois totalement néonazi, puis du groupe paramilitaire néonazi flamand VMO. Van Laethem est régulièrement présent lors de journées et de colloques organisés par l’extrême droite radicale française. Notamment le GUD, Nouvelle Résistance, Unité Radicale.
  • Nick Griffin, ex-leader du British National Party (BNP). Dans les années 1990, Griffin a écrit des articles pour le magazine du BNP, Spearhead, qui niaient l’existence de l’Holocauste et exposait les théories conspirationnistes sur le contrôle des médias par les Juifs. Après avoir été expulsé du BNP et avoir perdu son siège au Parlement européen en 2014, Griffin a régulièrement eu recours à des attaques contre « le pouvoir et le contrôle sioniste ».

Les membres de la délégation ont exprimé leur soutien au Hezbollah et à sa lutte contre Israël, le terrorisme et l’impérialisme. La délégation a également visité un jardin commémoratif pour martyrs à Dahieh, Beyrouth et déposé une couronne sur les tombes des martyrs du Hezbollah. Selon un journaliste du Hezbollah, « ils ont dit que ces sacrifices ont apporté la victoire et ont défendu le Liban et la région ».

MEMRI a montré des extraits du Voigt, du politicien fasciste italien Roberto Fiore et de l’activiste politique belge Hervé Van Laetham apportant son soutien au Hezbollah.

Traduction MEMRI

Udo Voigt, membre du parti néonazi national-démocrate (NPD) allemand, a déclaré au Hezbollah :

« Nous voyons que vous vous opposez à l’approche américaine, qui vise à détruire les sociétés en Afghanistan, en Libye et en Irak, ainsi qu’en Syrie. Les actions de l’Amérique ont fait que des millions de personnes sont devenues des réfugiés en Europe, afin de détruire nos sociétés également, et j’espère que nous resterons unis contre ce modèle américain. »

Roberto Fiore, politicien italien et fasciste autoproclamé, a déclaré lors de l’événement :

« Ce fut un honneur de rencontrer aujourd’hui le représentant du Hezbollah, M. Ammar Al-Moussawi. Nous avons exprimé le soutien européen au Hezbollah et au gouvernement libanais dans leurs efforts en faveur de la paix et dans le conflit avec Israël.

Tout le monde doit savoir qu’il y a des millions d’Européens qui partagent pleinement vos aspirations à la paix et qui sont vos partenaires dans votre lutte contre les tendances sionistes « , a-t-il ajouté.

Hervé Van Laethem :

« Je voudrais exprimer au peuple libanais le soutien des politiciens européens, qui savent combien le Liban a besoin de stabilité et de soutien », a déclaré Hervé Van Laethem.

« L’armée libanaise et le Hezbollah doivent recevoir un soutien pour faire face à tous les ennemis – qu’il s’agisse de terroristes ou de pays qui leur sont constamment hostiles. »

Il a ajouté : « Nous résistons à l’impérialisme, et nous sommes venus au Liban pour souligner que de nombreux Européens se tiennent aux côtés du Liban et du Hezbollah ».

Rouge brun, brun rouge : quand l’extrême droite rejoint la gauche dans le désir d’éliminer les juifs

  • Le mois dernier, le ministre de l’Intérieur britannique Sajid Javid a annoncé le classement du Hezbollah en groupe terroriste « dans son intégralité, pour protéger le peuple britannique ». (Sur insistance de la France, une séparation a été inventée de toutes pièces entre un Hezbollah branche armée et branche politique, séparation qui n’existe pas).
  • Mais lors d’un vote à la Chambre des communes, Jeremy Corbyn n’a pas demandé aux députés travaillistes de soutenir le vote – et a au contraire publié une déclaration remettant en question la décision d’interdire le groupe, suggérant que celui-ci était motivé par des motifs politiques.
  • M. Corbyn avait déjà décrit le Hezbollah comme ses « amis » avant de devenir dirigeant travailliste.
  • Et le député Griffin d’extrême droite a soutenu la décision du dirigeant Corbyn travailliste dans son refus de classer le Hezbollah en groupe terroriste.

Aux Etats-Unis, situation inverse et identique à la fois :

  • L’élue Démocrate très à gauche Ilhan Omar, comme Griffin, a dénoncé le pouvoir et le contrôle sionistes.
  • Griffin a apporté son soutien à Corbyn dans son refus de nommer le Hezbollah « organisation terroriste ».
  • David Duke, ex-grand sorcier du KKK, a apporté son soutien à Ilhan Omar dans ses accusations contre les sionistes.

Ilhan Omar est noire. Le KKK hait les noirs. Mais la haine des juifs est plus grande encore, au point que Duke soutient une noire parce qu’elle hait les juifs.

Le 7 mars dernier, l’ancien Grand Sorcier du Ku Klux Klan, organisation suprématiste, raciste et antisémite, s’est prononcé avec force en faveur de la députée musulmane qui a accusé les législateurs juifs de double loyauté, a attribué le soutien américain à Israël à « l’argent étranger » et a dit qu’Israël avait « hypnotisé » le monde (5).

Les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, les ligues arabes, Israël et le Canada ont classé l’ensemble de l’organisation du Hezbollah comme entité terroriste. La France et l’Allemagne refusent encore.

Elizabeth Levy avait raison

En février dernier, réagissant à la myopie télévisuelle des chaînes françaises qui soutiennent les copains de gauche d’abord, Elizabeth Levy dénonçait, dans Causeur (6), que l' »antisémitisme est une peste plus rouge que brune ».

Levy faisait remarquer que :

Les expressions anti-juives sont devenues de plus en plus récurrentes [chez les Gilets jaunes] à mesure que le mouvement s’est gauchisé. 

Levy a raison. Mais elle n’est pas manichéenne, elle ne dit pas que l’antisémitisme est rouge, mais « plus rouge que brun ». L’antisémitisme brun est en France moins visible, il n’en demeure pas moins qu’il existe, et il m’étonnerait que ces nervis ne votent pas Le Pen.

Le site web du parti italien The Third Way a publié un rapport sur la visite de la délégation d’extrême droite au Liban pour défendre la guerre du Hezbollah contre Israël. La Troisième Voie est un partisan énergique du BDS.

Sans hypocrisie et tromperie, l’antisémitisme ne peut pas exister

  • Le vice-ministre allemand des Affaires étrangères, Niels Annen, a déclaré que l’administration de Mme Merkel refusait d’interdire le Hezbollah dans sa totalité. Elle soutient son existence en faisant mine d’ignorer qu’il n’existe qu’un seul Hezbollah.
  • Le Quai d’Orsay refuse également, et va encore plus loin. La France envoie des armes à l’armée libanaise, en faisant mine d’ignorer qu’il n’existe plus de distinction entre le Hezbollah et l’armée du pays.
  • Vous l’avez remarqué, les membres de la délégation d’extrême droite qui a rendu visite au Hezbollah fait elle aussi mine d’ignorer la dimension terroriste et les crimes du Hezbollah. Elle parle d’une organisation qui milite en faveur de la paix.
  • Et vous savez que de nombreuses mairies communistes ont élevé au rang de citoyen d’honneur des membres du Hamas ou du FPLP, en faisant mine, eux-aussi, d’ignorer qu’ils appartiennent à des organisations terroristes. Les organisations pro-palestiniennes, les Verts, les communistes, le parti de Jean-Luc Mélenchon font tous mine d’ignorer qu’à Gaza règne le Hamas, un groupe terroriste qui appartient aux Frères musulmans.

En Allemagne, le Hezbollah compte 950 membres qui collectent des fonds, recrutent de nouveaux membres et diffusent des informations. Combien sont en France ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Memri
  2. Jpost
  3. The JC
  4. Wikipedia
  5. Washington Times
  6. Causeur
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz