Quantcast
FLASH
[13/11/2019] Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  |  Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes du Jihad islamique à #Gaza  |  Les citoyens israéliens ont été ciblés par plus d’une centaine de roquettes terroristes depuis ce matin.  |  Une roquette terroriste de #Gaza a atteint une entreprise de Sderot (sud d’Israël) – pas de victime  |  Précision pour les journalistes mal informés : le Jihad islamique est un groupe terroriste, pas un “groupe militant”  |  #Gaza : Sources sécuritaires à I24news : élimination d’une cellule à bord d’une moto prête à tirer des missiles. Deux morts. Trois blessés. Il s’agirait de la première opération de #Tsahal depuis l’élimination cette nuit  |  Une roquette tirée depuis Gaza a mis le feu à un champ en Israël près de la frontière  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gally le 24 mars 2019

Le croirez-vous ? La version anglaise de ce documentaire exceptionnel, résultat de recherches approfondies et composé d’éléments factuels incontournables, a été censurée par YouTube car « il porterait préjudice à un groupe de personnes ou à une ethnie ».

De là à dire qu’il inciterait peut-être à la haine, il n’y a qu’un pas que les réseaux sociaux franchissent très souvent lorsque la vérité leur déplait.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En cause dans ce cas précis ?

Le film de Rehov, dont il a fait une version française en avant-première pour les lecteurs de Dreuz.info, démontre de façon éblouissante la connexion existant depuis son origine entre nationalisme palestinien et nazisme. Toute personne bien informée (notamment les lecteurs de Dreuz.info) sait depuis longtemps que le premier nationaliste arabe de Palestine, le grand mufti Hadj Amine Al Husseini, était un proche d’Himmler, un antisémite sanguinaire, responsable d’émeutes et du massacre de centaines de Juifs.

Certains auront peut-être oublié qu’il est directement responsable de l’envoi en camp de la mort de 5000 enfants Juifs Roumains, que Hitler s’apprêtait à échanger contre des prisonniers de guerre. Mais l’histoire de la cause palestinienne est entachée d’une multitude d’événements semblables, derrière lesquels on retrouve souvent le grand mufti. Rappelons qu’il était également l’oncle d’Arafat, qu’il considérait comme son successeur dans son projet d’extermination des Juifs.

Derrière tout antisioniste se cache forcément un antisémite. A voir, vers la fin du film, les défilés bras tendus d’activistes palestiniens sur fond d’hymne nazi. Une fois de plus, rappelons que le Nazisme, ou national-socialisme, était une idéologie de gauche et que le communisme, autre ennemi du sionisme, s’il en est éloigné dans les mots, ne l’a jamais vraiment été dans les faits.

Précipitez-vous sur ce quasi chef-d’oeuvre, l’un des films les plus poignants de Rehov, qui nous a pourtant habitués à un travail exceptionnel dans la contre-désinformation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gally pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz