Publié par Dreuz Info le 28 mars 2019

Le saviez-vous ? Il n’y a dans le gouvernement français ni de ministre de l’industrie – c’est Bercy qui commande -, ni de ministre ou secrétaire d’Etat du commerce extérieur; il m’est arrivé de le déplorer et surtout de le dénoncer car un ministre de l’industrie a pour vocation de défendre et de promouvoir l’industrie, et aujourd’hui la France ne défend pas son industrie . CQFD !

Eh bien nous venons de découvrir que la France a un nouveau ministre du commerce extérieur, il nous vient d’outre-Rhin et même de Berlin; oui, il s’agit de la Chancelière Angela Merkel en personne, la preuve la voici :

Le président chinois Xi Jinping vient en visite officielle en France pour parler affaires et exportations françaises en Chine. C’est parfait.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Mais dans la foulée, on invite A. Merkel accompagnée de Juncker pour négocier avec le Président chinois. On comprend la présence du président de la Commission européenne qui a la charge de négocier les accords de l’Union européenne sur mandat du Conseil des ministres.

Mais pourquoi Merkel et seulement elle ? pourquoi pas les Italiens, les Espagnols, les Belges etc?

Le simple fait que l’Allemagne soit une grande exportatrice en Chine ne justifie pas que le tapis rouge lui soit déroulé de cette façon !

Et cela d’autant plus que E.Macron oublie un peu vite que l’Allemagne nous a lâchés dans le dumping chinois dans l’affaire des entreprises photovoltaïques ; ces entreprises européennes ont toutes aujourd’hui disparu ou presque !

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Confier la prééminence à l’Allemagne dans les relations commerciales avec la Chine, c’est prendre plus qu’un risque, c’est être cocu à terme !

Quand E.Macron comprendra-t-il que les Etats n’ont pas d’amis et les industriels allemands encore moins ?

ILS SONT NOS CONCURRENTS LES PLUS ACTIFS !

Jacques MYARD, Membre Honoraire du Parlement, Maire de Maisons-Laffitte et Président du Cercle Nation et République

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz