Quantcast
FLASH
[27/05/2019] Attentat terroriste de Lyon: Un deuxième suspect a été interpellé  |  #Européennes : en Autriche, le parti conservateur du chancelier Kurz, le ÖVP, enregistre 34,5 % des voix (soit 7,5 points de plus qu’en 2014)  |  #Européennes : taux de participation record à + de 50%  |  #Européennes : Italie, Salvini fait un excellent score  |  #Européennes : en Suède, les sociaux-démocrates en tête  |  Fiat Chrysler propose de fusionner avec Renault pour maintenir leur compétitivité  |  #Européennes: pour la première fois, les Outre-mer placent majoritairement le RN en tête  |  [26/05/2019] L’Allemagne annonce que la hausse de 20% de l’antisémitisme est due à l’extrême droite. Ce qu’ils ne vous disent pas, c’est qu’ils classent l’antisémitisme du Hezbollah comme d’extrême droite  |  [25/05/2019] Arizona : Un immigrant illégal a été arrêté après avoir mis enceinte une fillette de 11 ans  |  Un hélicoptère militaire égyptien aide #Israël à éteindre un feu au sud d’Israël près d’Ashdod  |  #Européennes : une vague Verte en Irlande d’après les sondages en sortie des urnes  |  [24/05/2019] Attentat Lyon : au moins treize personnes ont été blessées  |  Explosion à Lyon après un colis piégé, le parquet anti-terroriste saisi  |  [23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 28 mars 2019

Hilarant : HEMA, la chaîne de supermarchés néerlandais, a fait imprimer une affiche pour remercier un activiste qui a provoqué sans le vouloir une flambée de vente de vin israélien.

A la suite d’un appel au boycott, un activiste anti-israélien a déclenché une folie de soutien à Israël dont peu s’imaginaient de l’ampleur, et le vin vendu chez HEMA qu’il avait dénoncé a été dévalisé en quelques heures, au point que la chaîne a fait imprimer des affiches pour le remercier !

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En tant que partisane du boycott d’Israël, Mieke Zagt n’avait aucune intention de participer à la vente d’un vin israélien lorsqu’elle a posté sur Twitter une photo du vin en vente dans la chaîne de supermarchés hollandaise Hema.

Mais son tweet, destiné à protester contre la vente, a incité les partisans d’Israël à organiser une réaction sur les médias sociaux qui a tellement bien réussi que les vins israéliens se sont vendus dans les magasins Hema et la campagne est devenue le thème numéro 1 mardi sur le Twitter néerlandais.

Le coup d’envoi de la campagne #tipvanMieke a été un tweet que Zagt, un universitaire et contributeur au blog extrémiste Electronic Intifada a partagé à moins de 1 300 personnes sur Twitter, lundi après-midi.

« Hé, Hema, tu vends du vin Efrat des collines de Judée [comme] s’il était fait en Israël. Est-ce possible ?

Efrat et les collines de Judée se trouvent sur des terres palestiniennes occupées. Efrat est une colonie israélienne illégale. Pouvez-vous vérifier l’origine ? #hema #notAgainAye !??? » Zagt a écrit, en joignant une photo des bouteilles en question.

En réalité, mais c’est un détail, la marque d’Efrat est l’une des plus anciennes d’Israël et se trouve à Tsora, une ville située à l’intérieur de la ligne d’armistice de 1949 d’Israël. Malgré son nom, le vin n’est pas issu d’un territoire contesté.

Le tweet de Zagt s’est terminé par un peu plus qu’une leçon de géographie…

  • Gideon van der Sluis, un consultant d’affaires israélien d’origine néerlandaise, et plusieurs autres défenseurs pro-israéliens ont commencé à croiser le fer sur Twitter avec des utilisateurs partageant les mêmes idées que Zagt, l’étiquetant avec un hashtag qui signifie « TipFromMieke » [#ConseildeMieke].
  • En moins de 24 heures, il est devenu le hashtag le plus cité sur Twitter néerlandais, avec des gens de tout le pays qui l’utilisaient avec des photos de bouteilles de vin Efrat qu’ils venaient d’acheter.
  • En quelques heures, les vins rouges et blancs d’Efrat ont été dévalisés sur la boutique en ligne d’Hema – une immense chaîne de 525 magasins aux Pays-Bas.

Les efforts de Van Der Sluis ont été rejoints par ceux de Hidde J. van Koningsveld, qui dirige le groupe pro-Israël CiJo.

Mais la campagne sur Twitter a atteint bien au-delà des usual suspects de la communauté juive néerlandaise d’environ 40.000 personnes.

  • Menno de Bruyne, un stratège en chef du Reformed Political Party, a demandé à un collègue d’afficher une photo de lui à son bureau avec trois bouteilles de vin Efrat.
  • Sjoukje Dijkstra, journaliste d’Utrecht, a écrit sur Twitter : « Merci pour le tuyau ! Je vais directement à Hema ! »
  • Henk Bakboord, danseur et activiste de la Jimmy Nelson Foundation qui a documenté les cultures indigènes, a également remercié Zagt avec sarcasme, ajoutant que le magasin Hema du quartier Oostpoort d’Amsterdam a toujours des vins Efrat « mais ils se vendent vite ».
  • Puis Hema a commencé à vendre le vin israélien encore plus vite après que Christians for Israel, un groupe international dont le siège social est juste à l’extérieur d’Amsterdam, a publié un article sur son site web et sur sa page Facebook encourageant ses milliers de lecteurs et supporters à acheter des vins Efrat.

Yanki Jacobs, un rabbin d’Amsterdam qui dirige l’organisation juive Chabad sur le campus, s’est dit « ravi » de la tournure de la campagne.

« C’est un plaisir de voir, quelques jours seulement après Pourim, quelque chose de mauvais se transformer en quelque chose de bon », a-t-il déclaré au site internet Jewish Telegraphic Agency (JTA).

Mieke Zagt, semble-t-il, avait une vision différente de toute cette affaire.

Sur Twitter, elle semblait suggérer que les gens qui se sont moqué du très mauvais Karma qui l’a atteinte se livraient à « l’intimidation et à la diffamation ». Ses chahuteurs, a-t-elle ajouté, « montrent leur vraie nature de Twitter », qu’elle a qualifiée de « très troublante ». Pauvrette….

Hema a refusé de dire combien de bouteilles ont été vendues, citant sa politique. Mais la chaîne a reconnu que beaucoup de ses succursales ainsi que sa boutique en ligne sont à court de vin Efrat.

Esther Voet, rédactrice en chef de l’hebdomadaire juif néerlandais NIW, a déclaré avoir trouvé l’histoire amusante.

« C’est hilarant », a-t-elle dit à JTA. « Tout le monde a commencé à acheter du vin israélien. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz