Quantcast
FLASH
[13/11/2019] L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  |  Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes du Jihad islamique à #Gaza  |  Les citoyens israéliens ont été ciblés par plus d’une centaine de roquettes terroristes depuis ce matin.  |  Une roquette terroriste de #Gaza a atteint une entreprise de Sderot (sud d’Israël) – pas de victime  |  Précision pour les journalistes mal informés : le Jihad islamique est un groupe terroriste, pas un “groupe militant”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 29 mars 2019

« Quand le bateau coule les rats quittent le navire » et les premiers à le quitter sont les rats les plus riches.

Plus d’une centaine de personnalités, liées au monde des affaires, qui toutes possèdent des comptes bancaires dans différents pays européens, dont la France, et les paradis fiscaux, peuvent avoir l’intention de se mettre, et surtout de mettre leur fortune à l’abri.

Enfin le solde de leur fortune, encore en Algérie, car pour la plus grosse partie il y a belle lurette qu’elle a pris la fuite !

Les aéroports sont en état d’alerte et cette décision aurait été prise (selon le média numérique « El Bilad ») par l’Etat-major de l’ANP, sur ordre du général Ahmed Gaïd Salah.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Depuis quelques semaines étaient signalés des mouvements suspects de capitaux vers l’étranger, ainsi que des retraits très importants d’argents, par certains hommes d’affaires qui bénéficiaient du soutien du « clan Bouteflika » depuis le début de son règne, et qui le soutenaient également par intérêt.

Il n’y a pas d’ailleurs que des mouvements d’évasion d’argent vers l’étranger, mais également de personnalités qui ont jouées des rôles prépondérants dans la prise du pouvoir par Bouteflika, et l’ont maintenu et soutenu au pouvoir même en état d’incapacité physique avancé et affiché, et qui tremblent aujourd’hui pour leur sécurité et préféreraient mettre une mer entre elles et la pression populaire, surtout après le récent « lâchage » de l’armée nationale qui, jusqu’à présent, les protégeait.

La pression populaire ne faiblit pas et le nouveau, récent et humoristique, slogan qui vient de fleurir : « Pas d’article cent deux mais plutôt l’article sans eux ! » en témoigne.

Premier concerné, car premier à s’être servi copieusement, Ali Haddad, président du Forum des chefs d’entreprises (Le Médef algérien) qui vient de faire l’objet d’une interdiction de sortie du territoire national (Source SGSIA – Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaire d’Alger) et cela depuis une dizaine de jours, sans retrait de son passeport.

Les motifs de cette interdiction n’ont pas été révélés.

La centaine de personnalités, citées dans la liste remise à la police des frontières, soupçonnée de corruption et d’abus de pouvoir, se trouve dans l’impossibilité de quitter le pays « officiellement » (car, « officieusement » c’est une autre histoire…quand il y a de l’argent toutes les grilles s’ouvrent !)

On vient d’apprendre également que le peuple algérien a été volontairement abusé sur le véritable état de santé du président Bouteflika qui (selon « La Tribune de Genève du 27 mars) aurait été hospitalisé, lors de son dernier et récent séjour dans les hôpitaux universitaires de Genève, sous une fausse identité et une fausse date de naissance.

Il se serait inscrit sous le patronyme de Abdelmadjid Aïssa, né le 5 juillet 1938 (80 ans alors qu’il est âgé réellement, depuis le 2 mars, de 82 ans).

Le suivi médical de Bouteflika fait état d’une grave infection d’origine pulmonaire nécessitant la pose d’une ventilation non invasive.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

On affirme également que le président serait atteint d’aphasie et que c’est donc son proche entourage, quatre médecins algériens, qui parlent à sa place et font office d’interprète.

Le même suivi médical affirme que l’état de santé du président s’est fortement dégradé et qu’il se trouve « sous menace vitale permanente avec de graves risques de « fausses routes », c’est-à-dire que des aliments peuvent se diriger vers ses voies respiratoires entraînant ainsi une nouvelle infection pulmonaire ».

La récente, et inattendue, déclaration du chef d’état-major de l’armée nationale, Ahmed Gaïd Salah, a porté un coup fatal au « clan Bouteflika », quant au peuple, actuellement dans la rue, il manifeste une méfiance attentive et les appels à la vigilance, contre une possible tentative de dictature militaire « à l’égyptienne », émanent de toutes parts car c’est bien l’ANP et le FLN qui ont maintenu Bouteflika sur son trône ces vingt dernières années, depuis 1999.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz