Publié par Christian Larnet le 29 mars 2019


Le sénateur Rand Paul a déclaré mercredi que les législateurs devraient enquêter sur l’ancien président Obama, suggérant qu’il a pu jouer un rôle dans l’enquête russe qui a duré des années et qui s’est terminée ce week-end par l’exonération totale du président Trump et de tout son entourage.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Dans un tweet, le sénateur a suggéré que le Congrès devrait enquêter sur les origines de l’enquête du conseiller juridique spécial Robert Mueller. De nombreux membres du Congrès réclament également une enquête sur l’ingérence électorale d’Hillary Clinton qui a fait appel à un ancien espion britannique pour fabriquer un faux dossier avec l’aide des Russes et de l’Ukraine. Plusieurs membres de l’administration Obama, et Obama lui-même, ont certainement été impliqués dans l’enquête du FBI contre Trump.

« Je suis d’accord avec @kimguilfoyle pour que le Congrès enquête. Que savait le président Obama et quand ? Comment ce hoax a-t-il pu durer si longtemps ? » demanda Paul.

@RandPaul

Barack Obama aurait été informé par le FBI en 2016 que le bureau enquêtait sur les tentatives d’ingérence de la Russie dans les élections de 2016.

Au cours de son mandat, Obama a déclaré s’être heurté au président russe Vladimir Poutine au sujet de l’ingérence de la Russie dans les élections de 2016. L’ancien président, selon le New York Times, a dit qu’il avait dit à Poutine « qu’il fallait arrêter, il y aurait de graves conséquences s’il ne le faisait pas ». Et l’on sait maintenant qu’il n’a strictement rien fait.

L’enquête du FBI sur la campagne a commencé suite aux commentaires que l’ancien conseiller de la campagne Trump George Papadopoulos aurait faits aux diplomates australiens qui semblent avoir été envoyés par le FBI, au sujet du vol par la Russie des emails du Comité national Démocrate en mai 2016.

Les commentaires de Papadopoulos recueillis par l’agent qu’ils lui ont envoyé, ont mené à l’enquête de contre-espionnage du FBI sur l’ingérence russe, qui s’est transformée en enquête spéciale après que Rod Rosenstein, le numéro 2 du département de la Justice, eut congédié James Comey, ancien directeur du FBI, pour de nombreuses malversations dans sa gestion du scandale du serveur personnel d’emails d’Hillary Clinton.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz