Quantcast
FLASH
[24/05/2019] Attentat Lyon : au moins treize personnes ont été blessées  |  Explosion à Lyon après un colis piégé, le parquet anti-terroriste saisi  |  [23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 29 mars 2019

L’instrumentalisation des attentats de Christchurch par les vautours des organisations islamiques pour imposer le délit de blasphème à l’Occident selon la charia était prévisible.

Le racisme c’est haïr une personne ou lui refuser un service gratuitement tout simplement à cause de sa race. Or l’islam n’est pas une race et il existe des musulmans de toutes les races. L’islam est un système de croyance totalitaire, liberticide et suprématiste, dont le but ultime est d’asservir tous les peuples de la planète à Allah.

Si l’ONU, phagocytée par les pays musulmans et désormais islamophile à souhait, devait accéder à cette requête absurde – et les chances sont grandes pour que cette organisation se soumette au diktat des organisations musulmanes – la liberté d’expression et les sociétés libres ne seront plus que des fantômes du passé.

L’Organisation de la Coopération islamique (OCI) a demandé au Secrétaire général des Nations Unies de convoquer une session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies pour déclarer l’islamophobie comme une forme de racisme et désigner un rapporteur spécial chargé de surveiller et de combattre la menace dans les pays occidentaux.

La réunion d’urgence du Comité exécutif de l’OCI, convoquée à Istanbul, a également fermement condamné les attaques terroristes islamophobes horribles et méprisables perpétrées contre deux mosquées de Christchurch.

Comme rapporté par Radio Pakistan, les participants ont demandé à l’unanimité que l’OCI joue un rôle plus actif dans la lutte contre la diabolisation et le dénigrement de l’islam et des musulmans et adopte une stratégie globale à cet égard.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A l’issue de la conférence, un communiqué, remerciant le gouvernement de Nouvelle-Zélande pour sa condamnation sans équivoque des attaques terroristes, a été publié.

L’OCI a appelé tous les États membres de l’ONU à respecter la liberté de religion de tous les musulmans et à ne pas leur refuser le droit d’exercer leurs droits civils et culturels.

[Admirez le cynisme de ces exigences, l’impudence de cette organisation islamique, regroupant en son sein les pays les plus intolérants, les plus violents, les plus cruels envers les non musulmans en général et les Chrétiens en particulier.]

En outre, l’OCI exige que les présomptions de culpabilité ou les attributions de crimes potentiels, d’extrémisme et de terrorisme aux musulmans ordinaires soient également fermement rejetées.

[Ne sont-ce pas des musulmans dits «ordinaires» tous des jeunes polis, gentils, aimables, souriants, serviables, des fils merveilleux, selon les déclarations de leur propre famille ou des personnes soi disant « psychologiquement perturbée s» ou des « convertis » récents à cette belle religion d’amour, de fraternité, de tolérance et de paix, qui commirent les attentats sanglants ayant endeuillé plusieurs pays de l’UE au cours de ces dernières années ?]

Lors de son allocution, Shah Mahmood Qureshi, le ministre des Affaires étrangères du Pakistan, a fait part de la ferme condamnation par son pays des attaques terroristes des deux mosquées de Christchurch. Neuf des martyrs étaient des citoyens pakistanais.

Il a déclaré que la montée de l’islamophobie dans les pays occidentaux et en Inde s’était transformée en une expression violente de cette manifestation abominable du racisme.

[Et la persécution des Chrétiens dans son pays est-ce une légende, une « fake news » inventée par les Occidentaux pour nuire à son pays si tolérant envers les non musulmans? Asia Bibi n’est-elle pas une victime innocente de cette abominable violence meurtrière, de cette intolérance létale, de ce fanatisme barbare, qui sévissent dans son pays ?]

« Les médias internationaux doivent s’abstenir de propager des récits de stigmatisation des musulmans et de leurs stéréotypes négatifs », a-t-il souligné.

[Il doit avoir la berlue pour proférer une telle ineptie, car les médias internationaux baignent dans l’islamophilie 24 heures sur 24, au point d’éviter de citer le nom, l’origine et la religion des terroristes, quand ces derniers sont des adeptes d’Allah le Miséricordieux, même s’ils hurlent Allah akbar en accomplissant leur devoir de bon et pieux musulman.]

Il a également appelé la communauté musulmane mondiale à éteindre le feu avec de l’eau, le mensonge avec la vérité, le fanatisme avec la compréhension et l’intolérance avec la compassion.

[Manière subtile d’angéliser la communauté musulmane, douce, sage et pieuse et de diaboliser les non musulmans menteurs, fanatiques et intolérants. Ce ministre doit être amateur de science fiction. Si seulement les dirigeants occidentaux avaient le courage de défendre avec autant d’ardeur les victimes de la christianohobie musulmane , l’islam cesserait sa progression en Occident , les musulmans auraient moins d’exigences et nos responsables politiques seraient respectés au lieu d’être méprisés par ceux qu’ils flattent à longueur de discours.]

Danemark

En réponse aux prières des islamistes devant le parlement danois, des politiciens on brûlé le coran sur un gril.

Des islamistes liés à l’organisation islamiste terroriste Hizb ut-Tahir ont prié vendredi dernier devant le Parlement danois afin de protester contre le climat hostile à l’islam qui règne dans le pays. L’ Hizb ut-Tahir rend les « politiciens haineux » et les médias responsables des attaques perpétrées contre les musulmans à Christchurch. Ils se plaignent du climat hostile à l’islam qui règne dans le pays.

Cette organisation est apparue dans plusieurs enquêtes suite à des attentats terroristes en Scandinavie. Elle est interdite dans plusieurs pays européens et arabes. Cette aimable organisation islamique a pour but d’abolir la démocratie et de la remplacer par la charia.

Une contre-manifestation fut organisée par Rasmus Paludan, leader du parti anti-immigration « Stram Kurs ». C’est un critique virulent de cette organisation islamiste, dont le but auto-proclamé est de dominer le Danemark et y instaurer la charia. Les petits farceurs s’amusèrent à « cuisiner du bacon à la quran » en grillant un coran sur le gril.

Nouvelle-Zélande

Une semaine après les attentats de Christchurch, le PM Jacinda Andern déclara lors d’une conférence de presse:

Je sais que de nombreuses personnes souhaitent manifester leur soutien à la communauté musulmane lors de leur retour dans les mosquées, en particulier le vendredi. Il y aura deux minutes de silence vendredi. Nous diffuserons également à l’échelle nationale, via TVNZ et RadioNZ, l’Adhan, l’appel à la prière des musulmans.

En outre, hommes et femmes furent priés de porter le voile islamique en signe de solidarité et de respect envers la communauté musulmane.

Le choc et l’horreur ressentis par Jacinda Ardern, PM néo-zélandais et ses concitoyens sont compréhensibles. Les initiatives prises pour marquer leur sympathie envers les musulmans sont par contre discutables, car exagérées, voire quelque peu inquiétantes. Il sera désormais difficile, voire totalement impossible, de discuter de la menace du djihad en Nouvelle-Zélande. Quiconque émettra la moindre réflexion ou critique sera accusé d’attiser la haine qui conduira à un nouveau massacre semblable à celui de Christchurch. On peut donc raisonnablement supposer que, dans les années à venir, la Nouvelle-Zélande sera un lieu « accueillant » pour les djihadistes et les suprématistes de la charia et toute critique à leur égard sera considérée comme un discours de haine. Facilitée par le sentiment de culpabilité, la soumission de ce pays à l’islam est en marche.

Quel pays musulman exprime de la sorte sa solidarité envers la communauté chrétienne de son pays lors d’attentats sanglants visant les Chrétiens perpétrés par des terroristes islamistes, diffuse à l’échelle nationale une prière chrétienne et demande à ses citoyens de porter une petite croix en hommage aux victimes chrétiennes de la haine islamique ?

Turquie

La sympathie et le chagrin manifestés par les Néo-Zélandais envers la communauté musulmane de leur pays suite à la tragédie de Christchurch n’ont pas ému le sultan d’Ankara. Bien au contraire. Il a profité de ces attentats pour déverser tout son fiel envers les Néo-Zélandais et les Australiens.

Le Président dictateur islamiste R.T. Erdogan, toujours aussi fanatiquement exalté quand ses frères en Allah sont les cibles d’un terroriste non musulman – fait rarissime -, a proféré des menaces à l’encontre des Australiens. Très en colère, arguant du fait que le tueur de masse est australien, il a déclaré que tous les touristes australiens présents en Turquie, montrant une quelconque hostilité envers l’islam, connaîtraient le même sort que les soldats australiens tués par l’armée ottomane lors de la bataille de Gallipoli au cours de la première guerre mondiale !!! Toujours en verve, quand il s’agit de remémorer une victoire ottomane sur les infidèles, mais plutôt discret quand les Ottomans tombaient comme des mouches sous les attaques des armées chrétiennes, il a rappelé avec un ton, que n’aurait pas renié le Führer, que les contingents australiens et néo-zélandais étaient tombés par milliers sous les coups des soldats ottomans. « Il y a un siècle, vos aïeuls sont repartis à pied ou dans des cercueils. Si votre intention est la même que la leur, nous attendons. » a averti sieur Erdogan.

Menaces de mort proférées par un seigneur de la guerre musulman à l’encontre de non musulmans, mais silence fracassant de la part de l’ONU. Seule l’islamophobie ou la peur de l’islam est à l’ordre du jour.

Le 19 mars, lors d’un discours de campagne, tenu deux semaines avant des élections locales, le chef d’Etat turc a jugé que l’attentat du 15 mars à Christchurch était le fruit d’un complot :

« Ce n’est pas un acte isolé, c’est quelque chose d’organisé », a affirmé le président turc. « Ils sont en train de nous tester avec le message qu’ils nous envoient depuis la Nouvelle-Zélande, à 16 500 kilomètres d’ici », a-t-il ajouté.

Ces déclarations menaçantes n’ont pas été du goût du Premier ministre australien Scott Morrison, qui les a qualifiées d’« ignobles ».

« Des propos ont été tenus par le président turc Erdogan que je considère extrêmement offensants pour les Australiens et extrêmement irréfléchis dans l’environnement très sensible dans lequel nous sommes », a-t-il réagi. Le chef du gouvernement a sommé le chef d’Etat turc de retirer ses propos et a averti que « toutes les options étaient sur la table » au sujet des relations entre l’Australie et la Turquie.

L’ambassadeur turc à Canberra a été convoqué par le Premier ministre afin de « discuter ». Au cours de cette réunion, le Premier ministre australien demanda que les déclarations du président turc ne soient plus diffusées par la télévision publique turque.

Les commentaires de Recep Erdogan ont également choqué la Nouvelle-Zélande. Selon le Vice-Premier ministre Winston Peters, « l’interprétation « totalement injuste » de l’attentat de Christchurch menace l’avenir et la sécurité du peuple néo-zélandais et de nos citoyens à l’étranger.»

Une autre déclaration d’Erdogan a également heurté le gouvernement néo-zélandais : le sultan d’Ankara avait appelé la Nouvelle-Zélande à rétablir la peine de mort pour Breton Tarrant.

« La Turquie fera payer le suspect si la Nouvelle-Zélande ne le fait pas. »

Et les illuminés de Bruxelles veulent poursuivre les négociations en vue d’une éventuelle adhésion de la Turquie islamique dirigée par ce personnage sinistre … A se demander si la raison n’a pas fui l’Occident.

Les menaces d’Erdogan devaient être considérées comme la conséquence de la diatribe anti-australienne de la gauche après le massacre de Christchurch. Par leurs discours anti-australiens, ils ont encouragé un dictateur islamiste à appeler à la violence contre les deux peuples.

De nombreux citoyens australiens ont réagi aux menaces d’Erdogan en appelant au boycott de la Turquie et des produits turcs. Scott Morrison a déclaré qu’à l’avenir, toutes les options en matière d’actions diplomatiques resteraient sur la table.

Persécution des Chrétiens en terre d’islam

Tandis que l’OCI s’agite et demande d’urgence à l’ONU de criminaliser toute critique de l’islam en Occident, les persécutions des Chrétiens en terre d’islam se poursuivent de plus belle.

Selon « Open Doors », une ONG internationale évangélique, qui soutient les chrétiens persécutés, un grand nombre de chrétiens contemporains – environ 215 millions – soit un chrétien sur douze, sont violemment persécutés dans des dizaines de pays, sans que cela n’attire l’attention des grands médias occidentaux.

Aujourd’hui, en 2019, de nombreux chrétiens adultes et enfants suivent l’exemple des femmes et des hommes, qui, au cours des siècles, furent martyrisés tout simplement pour avoir témoigné de leur foi et refusé de renier le Christ.

Chaque mois, 255 chrétiens sont tués, 104 sont enlevés, 180 chrétiennes sont harcelées sexuellement, violées et/ou forcées de se marier; 66 églises sont assiégées, 160 chrétiens détenus arbitrairement et emprisonnés sans jugement.

L’année dernière, 3066 chrétiens furent assassinés, 1.252 enlevés, 1020 chrétiennes violées et 793 églises attaquées.

Open Doors met à la disposition du public une liste « World Watch » de 50 des pays les plus dangereux au monde pour les chrétiens. Et sans surprise, quarante pays figurant sur cette liste sont des pays musulmans.

D’après le dernier rapport, de l’Aide à l’Eglise en détresse (Aid to Church in Need) « the Religious Freedom Report » 300 millions de chrétiens, majoritairement dans les pays musulmans ont été victimes de violence, faisant du christianisme la religion la plus persécutée au monde. La probabilité qu’un chrétien vivant dans un pays musulman soit assassiné par un musulman à cause de sa foi est d’une sur 70.000. Ce qui signifie q’un chrétien vivant dans un pays musulman court 143 fois plus de risque d’être tué par un musulman pour le simple fait d’être chrétien qu’un musulman d’être tué par un non musulman dans un pays occidental parce que musulman.

Dans les pays islamiques, le viol est une forme de persécution des femmes chrétiennes particulièrement banale, une terrible réalité corroborée par Open Doors à travers les témoignages poignants de chrétiennes enlevées, violées, frappées, forcées d’épouser l’un de leurs violeurs.

Selon Open Doors, les horreurs vécues par ces femmes deviennent de plus en plus fréquentes de nos jours. Dans plus de 60% des 50 pays les plus dangereux au monde pour les chrétiens, l’agression sexuelle est le moyen utilisé pour persécuter les femmes chrétiennes. Dans la plupart de ces pays, les femmes chrétiennes sont spécifiquement choisies pour être violées.

En cette période de carême, que chrétiens et non chrétiens s’inspirent de l’exemple de force, de courage et de foi manifesté par les chrétiennes et chrétiens horriblement persécutés dans les pays musulmans et ce dans l’indifférence glaciale de l’OCI, de l’ONU et de l’UE.

Que l’OCI cesse de culpabiliser et de stigmatiser l’Occident, d’exiger la criminalisation de toute critique de l’islam. Qu’elle fasse preuve d’objectivité et de justice en demandant à ses pays membres d’accorder aux minorités non musulmanes les mêmes droits et libertés dont jouissent les musulmans dans nos pays, le même droit de pratiquer leur foi dans leurs églises, leurs temples, sans être persécutées, menacées de mort ou massacrées. Seulement alors, il sera possible de croire en la tolérance, la compassion et la sincérité des musulmans. Mais ce ne sera pas demain la veille … Autant croire en l’angélisme d’un Hitler, d’un Staline ou d’un Pol Pot!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources:

  • “OIC urges UN to tackle Islamophobia, declare it a form of racism,” Express Tribune,
  • «Terrorist-linked islamists gathered to pray outside arliament in Copenhagen – Danish politicians responded by burning the Quran.» (Voice of Europe)
  • « NZ Prime Minister orders national broadcast of Muslim call to prayer this Friday,” Michael Smith News, March 21, 2019 (thanks to The Religion of Peace)
  • «If Australian with anti-islam views come to Turkey, we will send them back in caskets» Jihad Watch/ ««Erodgan’s monstruous death threats to Australians.» (TU The Unshackeld)
  • «The persecution of Christian women» (Jack Kerwich – FrontPage Mag)
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz