Publié par Gaia - Dreuz le 23 mars 2019

Source : Lesobservateurs

Mark McLachlan, 43 ans, s’est plaint à l’école Kepier de Houghton-le-Spring (Sunderland) quand il a découvert le titre de la rédaction que sa belle-fille était censée écrire : « Lettre à ma famille sur ma conversion à l’islam ».

Il a refusé de la laisser terminer son devoir, affirmant que c’était du « lavage de cerveau » et qu’il n’en voyait pas l’utilité.

Mais depuis qu’il en a parlé sur les réseaux sociaux, il dit qu’il a reçu beaucoup d’insultes.

« Ma femme et moi sommes terrifiés par les répercussions. Dès que quelqu’un dit du mal de l’islam, il est déchiré en lambeaux.
On m’a traité de raciste et de bigot, mais je suis terrifié pour mes enfants et pour l’état de ce pays.
Dans 50 ans, je verrai la Grande-Bretagne devenir un État islamique et mes enfants et petits-enfants seront encore en vie – je ne veux pas qu’elles portent le niqab ».

M. McLachlan, qui vit avec la mère de la fillette de 12 ans depuis cinq ans, s’est dit particulièrement indigné par ce devoir parce qu’il pense qu’on donne à l’enfant une « fausse image de l’islam ».

« On lui a dit de chercher sur Google : ‘Pourquoi je devrais me convertir à l’islam’, mais si elle avait cherché les deux sons de cloche et googlé ‘Pourquoi je ne devrais pas me convertir à l’islam’, ça l’aurait empêchée de dormir.
Moi, je l’ai fait et les résultats qui sortent sont horribles.
Ma belle-fille rentre à la maison en parlant du prophète Mahomet et de viande halal en disant que l’islam est la religion de la paix.
Mais si elle regardait les nouvelles et connaissait toutes les atrocités que l’islam a causées dans le monde entier, elle saurait que ce n’est pas du tout la religion de la paix. »

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous