Quantcast
Publié par Christian Larnet le 1 avril 2019

Le Parlement européen a pesé de tout son poids en faveur d’une résolution sans précédent qui demande des réparations pour les « crimes » commis en Afrique à l’époque du colonialisme européen.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La semaine dernière, l’UE a approuvé à une écrasante majorité de 535 voix pour, 80 contre et 44 abstentions, un cadre dans lequel « les députés appellent l’UE et ses Etats membres à prendre des mesures pour lutter contre le racisme structurel auquel les personnes d’origine africaine sont confrontées en Europe », rapporte Defend Europa (1).

Le Parlement européen exhorte l’UE, ses institutions et les autorités nationales « à développer des politiques antiracistes et à mettre fin à la discrimination dans les domaines de l’éducation, du logement, de la santé, de la justice pénale, de la participation politique et des migrations ».

Dans le communiqué de presse de la résolution (2), les auteurs tentent de justifier leur projet de loi à la lumière des « attaques afrophobes croissantes », [qui ne sont soutenues par aucune statistiques, NDLR] les députés appellent la Commission européenne et les Etats membres de l’UE à reconnaître les souffrances racistes, discriminatoires et xénophobes des Afro-Européens, et à offrir une protection adéquate contre ces inégalités pour garantir que les crimes motivés par la haine fassent l’objet de poursuites, de sanctions appropriées ».

« En outre, les personnes d’ascendance africaine devraient être davantage prises en compte dans les programmes de financement actuels et dans le prochain cadre financier pluriannuel (2021-2027).

La dernière phrase signifiant que l’argent des impôts européens devrait finer dans les poches des Africains vivant en Europe.

L’agenda va encore plus loin, voulant mettre fin au profilage racial à la lumière du fait que « l’utilisation fréquente du profilage racial et ethnique dans l’application des lois pénales, les mesures antiterroristes et le contrôle de l’immigration » cause de nombreux incidents violents et des décès qui se sont produits pendant que les criminels africains présumés étaient en détention et incite les Etats membres à mettre fin à cette pratique.

Cerise sur le gâteau de cette résolution, l’UE appelle à des réparations en raison des crimes contre l’humanité commis pendant le colonialisme.

« La résolution encourage les institutions de l’UE et les Etats membres à traiter et à rectifier les injustices et les crimes contre l’humanité perpétrés au nom du colonialisme européen.

Des réparations et des excuses publiques

« Le Parlement appelle également les pays de l’UE à déclassifier leurs archives coloniales, ainsi qu’à présenter une perspective globale sur le colonialisme et l’esclavage dans les programmes scolaires », ce qui signifie une culpabilité encore plus endoctrinée dans le système éducatif envers les Européens en raison d’un phénomène auquel aucun d’eux n’a participé, au siècle dernier : aucun Européen qui devra payer n’est esclavagiste, et aucun Africain qui devra recevoir des réparations n’a jamais été esclave.

La résolution affirme également que les Africains vivant en Europe sont confrontés à « une discrimination persistante et font l’objet de stéréotypes négatifs profondément enracinés » et que « les preuves suggèrent que les enfants afro-européens ont des notes scolaires inférieures à celles de leurs homologues blancs et que leur taux d’abandon scolaire précoce est nettement supérieur ».

Je me demande si les Américains, Australiens, Israéliens, Brésiliens, qui ont immigré récemment en Europe devront aussi payer ces réparations pour des crimes auxquels ils n’ont pas pris part. Et je me demande comment il sera établi que quelqu’un est noir : jusqu’à quel degré de mélange. Seront-ils payés proportionnellement à la noirceur de leur peau ? Et les Français noirs de Guadeloupe ou de Martinique, ils devront payer pour eux-mêmes ? Les couples mixtes devront payer comment ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

  1. Defend Evropa
  2. Europarl.europa.eu

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz