Quantcast
FLASH
[19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 1 avril 2019

J’aimerais n’avoir aucune raison de persister à penser ce que je pense d’Emmanuel Macron. Je ne peux malheureusement pas. 

Je pense que le psychiatre italien qui a défini Emmanuel Macron comme un psychopathe a raison. Je ne vois pas dans la relation entre lui et Brigitte Trogneux une belle histoire d’amour, comme le disent les journalistes réduits à la position de carpettes. Je vois un détournement de mineur, un viol de toutes les règles qui permettent à une société de fonctionner, un scandale étouffé dans un lycée catholique, la destruction de deux familles, celle d’Emmanuel Macron, qui a rompu avec ses parents à ce moment, et celle de Brigitte Trogneux, qui a quitté sans vergogne ni morale son mari et ses enfants. Je vois un homme qui, depuis là, a pensé qu’il pouvait tout transgresser et qui n’a cessé de le faire. Je vois ensuite le parcours d’un arriviste cynique et manipulateur prêt à mentir à tout le monde pour frayer son chemin, et tous les témoignages disponibles sur ce parcours convergent dans une même direction. Je vois ensuite un homme sans scrupules qui a été propulsé vers les hautes sphères du pouvoir socialiste avant de trahir les socialistes sans cesser d’être socialiste lui-même, et qui a su se vendre aux entrepreneurs très riches et propriétaires de grands médias qui l’ont placé à l’Elysée.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Je n’ai jamais vu en lui un libéral, non, et il faut tout ignorer du libéralisme pour voir en lui un libéral. J’ai vu, par contre, ce qui coïncide avec ce qui précède, un mégalomane doublé d’un crestin dont le cerveau a été modelé par tous les dogmes transmis à l’Ecole Nationale d’Administration.   

Qu’il ait, en ce contexte, montré son mépris des pauvres ne m’a pas surpris. Qu’il se soit comporté de manière crapuleuse et infecte vis-à-vis des gilets jaunes ne m’a pas surpris non plus, quand bien même je ne m’attendais pas nécessairement qu’il le fasse avec une telle brutalité. Que tant de Français acceptent qu’il y ait eu autant de dégâts, de blessés et de mutilés et tolèrent que des casseurs gauchistes aient pu tout dévaster sur leur passage pendant quatre mois sur la base d’une très vraisemblable acceptation de la casse par Macron lui-même (qui souhaitait, selon toute apparence, la lassitude des gilets jaunes, le pourrissement du mouvement par infiltration en son sein d’éléments gauchistes et une demande de retour à l’ordre provoquée par les images d’émeutes  et de saccage) ne m’a pas surpris non plus, hélas : en sa majorité le peuple français est abruti par des années de désinformation et de bourrage de crâne.

Que Macron ait pu éviter la dissolution de l’Assemblée nationale et toute remise en cause de son propre pouvoir en se comportant comme un autocrate du tiers-monde et en baptisant débat de longs monologues vides devant des salles remplies d’auditeurs réduits à la docilité ne pouvait pas me surprendre dans ces conditions. Qu’il ait continué devant des enfants à l’école primaire ne pouvait pas me surprendre non plus. Cette façon de faire m’a rappelé ce qui se passait en Tunisie sous Habib Bourguiba. Macron a pris les Français pour des imbéciles : il l’avait fait en 2017. Il l’a fait à nouveau. Et il aurait eu tort de s’en priver puisque cela semble avoir marché. 

Il lance maintenant la campagne officielle pour les élections européennes de son parti qui n’en est pas un (La république en marche, dit le nom, mais en marche vers quoi, ce n’est pas dit : à mes yeux, en marche vers nulle part). Il a, en fait, lancé la campagne depuis longtemps par ses longs monologues vides.

Il a eu recours à un spot publicitaire grotesque censé opposer la nuit noire incarnée par les peuples qui veulent préserver leur souveraineté et leur identité, et la lumière radieuse et cristalline incarnée par lui Emmanuel Macron qui veut dissoudre la France dans une dictature technocratique européenne: les images montraient des inondations, des émeutes incarnant la nuit noire et identifiant  les peuples qui veulent préserver leur souveraineté et leur identité nationale au fascisme, et le calme serein censé régner sous la lumière radieuse et Macron (le spot a été mis en ligne avant le jour de lumière radieuse où les Champs Elysées ont été entièrement dévastés). 

Il a fait publier aux frais des contribuables français une “lettre aux Européens” qu’aucun Européen n’a lu (sinon quelques journalistes), et qui était porteuse d’accents dignes de ceux qu’aurait pu avoir Leonid Brejnev au temps de l’Union Soviétique finissante: on y trouvait de l’écologisme radical, du dirigisme économique, voire du planisme, une désignation feutrée mais bien présente des Etats-Unis comme l’ennemi principal, des accents multiculturalistes, et une volonté tout à la fois de placer ce qui reste de démocratie dans les pays de l’Union Européenne sous la surveillance étroite de bureaucrates venus de Bruxelles, et d’étouffer ce qui subsiste de liberté de parole et d’information. Macron rêve d’une Europe qui devrait faire horreur a toute personne attachée un tant soit peu à la liberté. 

La présentation de la liste Macron pour les postes de députés européens vient d’avoir lieu.

Par Nathalie Loiseau, ancienne directrice de l’ENA (cela ne s’invente pas).

Celle-ci n’occupait pas ce poste quand Macron se formait pour devenir énarque, mais on sent les affinités.  

Nathalie Loiseau a le charisme d’une vache normande sous anesthésiants. Son discours creux enveloppe dans sa vacuité ce que contenait la lettre de Macron aux Européens, donc un projet soviétoïde. Ceux censés devenir députes européens sont un mélange hétéroclite de verts pastèque, de socialistes, de centristes venus là par opportunisme, et, pour le reste de la liste, sont à l’évidence aussi compétents que ceux qui sont devenus députés “en marche” à l’assemblée nationale, ce qui veut dire qu’ils sont totalement incompétents. Et cette liste est censée, disent les sondages, être en tête des intentions de vote des Français !

Si cette liste l’emporte, Macron aura eu raison de prendre une troisième fois les Français pour des imbéciles. Il pourra se préparer à rééditer l’expérience en 2022. 

Je n’ajouterai pas les multiples gestes de soumission de Macron à l’islamisation de la France, ses attitudes résolument anti-israéliennes (il persiste à demander que Jérusalem soit divisée pour que la moitié de la ville soit capitale d’un Etat terroriste islamique palestinien, il soutient plus que jamais l’Autorité  Palestinienne et continue à financer les activités terroristes de celle-ci, et il se déclare hostile à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, souhaitant sans doute un assaut du Hezbollah pour rendre le Golan judenrein) pro-iraniennes et anti-américaines : plus je décris Macron, plus j’ai le sentiment d’écrire le scénario d’un film d’horreur.

Je ne reparlerai pas de Benalla, qui n’était pas l’amant de Macron, comme Macron l’a dit lui-même, mais qui savait jongler avec les passeports diplomatiques, ou de la fête de la musique très “pédé” à l’Elysée.

Je me souviens qu’en 2017, je me suis fait insulter parce que je disais que Macron risquait d’achever la France et je me souviens qu’on me disait que Marine Le Pen, c’était le fascisme et l’armée dans la rue. Je le dis : je vois davantage de proximité entre Macron, qui a mis l’armée dans la rue, et une forme de fascisme qu’entre Marine Le Pen et le fascisme, et je ne suis pas du tout certain, vraiment pas du tout, que Marine Le Pen (qui n’avait aucune chance d’être élue) aurait fait pire. Plus le temps passe et plus je pense que rien n’aurait été pire que la présidence Macron.

Je le concède : je suis résident permanent d’un pays gouverné par un homme incompétent et monstrueux, Donald Trump. Je n’ai pas la chance de vivre dans un pays gouverné par un homme que j’ose traiter de crapule et que d’aucuns me diront que je devrais respecter.

Dans le pays gouverné par un homme incompétent et monstrueux, la vie est calme, paisible, prospère, le plein emploi et la croissance règnent. Dans le pays gouverné par l’homme que j’ose traiter de crapule, la situation est très différente.

Les Français devraient peut-être tenter de trouver un homme incompétent et monstrueux (ou une femme, je ne suis pas sexiste) : c’est juste une idée. Je crains que les Français, majoritairement, persistent dans la direction actuelle.

Tant de Français ne lisent que la presse française…

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz