Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 avril 2019

Source : Lepoint

Écologiste pragmatique, l’Américain Michael Shellenberger est un fervent défenseur du nucléaire comme solution au réchauffement climatique.

Le nucléaire serait-il le meilleur moyen pour lutter contre le réchauffement climatique ? C’est l’avis tranché de Michael Shellenberger. Nommé «  héros de l’environnement  » par Time Magazine en 2008, cet Américain est depuis longtemps l’une des figures de proue des écologistes pragmatiques, ou «  ecomodernists  ». Fondateur du Breaktrough Institute, Michael Shellenberger fustige les écologistes décroissants et défend l’innovation comme meilleur remède pour protéger environnement. Depuis quelques années, l’activiste est devenu un ardent pro-nucléaire, expliquant que les énergies renouvelables, alors même qu’elles devenaient moins chères, ont provoqué une hausse conséquente des prix de l’électricité. Le Point a interrogé ce prophète de la fission, pour qui tout est bon dans le nucléaire : son énergie, ses déchets et même… sa bombe.

Le Point : Qu’est-ce qui vous a amené à critiquer l’environnementalisme et à défendre les innovations technologiques depuis les années 2000 ?

Michael Shellenberger : J’étais un jeune homme de gauche, je suis allé apprendre l’espagnol au Nicaragua pendant la révolution sandiniste parce que j’étais attiré par ce mouvement. J’étais aussi très concerné par l’environnement et la nature, parce que mes parents m’emmenaient souvent camper. Ils étaient très progressistes. Mais je n’ai jamais été malthusien : ma relation avec des personnes pauvres, d’abord au Nicaragua puis au Brésil, m’a toujours fait considérer que ceux qui craignent une explosion démographique sont dans un état d’esprit petit-bourgeois et raciste. J’étais aussi végétarien, mais j’ai recommencé à manger de la viande après la naissance de mon fils. J’étais déjà favorable à des solutions technologiques pour les problèmes environnementaux. C’est une différence majeure avec beaucoup d’écologistes qui ne sont pas tant en faveur de solutions technologiques que d’une baisse de notre niveau de vie, provoquée par une consommation énergétique bien plus basse. Beaucoup d’entre eux considèrent l’espèce humaine comme un cancer sur la terre, ce qui n’est pas mon cas. En revanche, je ne connaissais rien aux technologies de l’énergie, et en tant que militant démocrate et de gauche, je pensais que les énergies renouvelables seraient la solution parce que tout le monde dans mon camp politique pensait cela. Mais lorsque j’ai pris conscience que le nucléaire n’était pas ce qu’on en disait, tout est devenu plus clair. Le nucléaire représente une source d’énergie infinie, abondante. C’est l’énergie la plus propre et la plus sûre, selon toutes les mesures ! À ce moment-là, j’étais déjà ostracisé par la communauté écologiste à cause de mes critiques de leur discours apocalyptique. Embrasser le nucléaire n’a donc pas été si compliqué que ça. Le plus gros défi était de gagner ma vie sans accepter d’argent de l’industrie. J’aime pouvoir être libre de dire ce que je pense.

Donc vous n’êtes pas financé par l’industrie nucléaire ?

Pas du tout. Les gens qui ont lu ce que j’ai écrit durant ces dernières années connaissent la manière dont je critique l’industrie du nucléaire. Je déplore leur arrogance et leur hubris, ce qui les conduit à faire des choix voués à l’échec.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Par exemple ?

L’industrie propose des solutions extrêmement coûteuses à des problèmes inexistants. Des vieilles centrales comme celle de Fessenheim fonctionnent très bien depuis trois générations, mais les industriels voudraient nous faire croire que les problèmes de sécurité peuvent se résoudre avec de nouveaux types de pompes à eau ou en déplaçant tel réservoir. C’est ridicule quand on sait que les accidents nucléaires proviennent toujours des erreurs humaines. Le changement de plans et de modèles de centrales les rend plus chères à construire, plus chères à faire fonctionner… Alors que la standardisation permettrait de faire baisser les coûts et d’augmenter la sécurité, on fait exactement le contraire. Un peu comme Boeing avec son modèle 737 MAX…

Le nucléaire civil a provoqué bien moins de dégâts que les autres sources d’énergie

Mais cela n’explique pas l’ampleur du désamour du nucléaire…

L’énergie nucléaire est révolutionnaire de trois façons : d’abord en médecine, deuxièmement dans le domaine de la défense, et troisièmement en énergie. C’est une avancée historique tellement significative que les humains se fourniront en énergie nucléaire pour des milliers d’années, très probablement. C’est triste que l’impact principal de cette technologie révolutionnaire ait été aussi traumatique dans la société, à part dans le domaine de la médecine. On se sert des radiations pour explorer le corps humain et pour soigner les cancers, et tout le monde ou presque s’accorde à dire que c’est une avancée formidable. En revanche, les armes nucléaires ont traumatisé plusieurs générations, avec ces images d’apocalypse et de destruction. Le traumatisme a été transposé au secteur de l’énergie : nous voyons les centrales nucléaires comme de petites bombes, et les incidents nucléaires comme de petites explosions, nous considérons les déchets comme une arme… Toute la technologie est enveloppée par cette idée de la mort. Même les gens qui travaillent dans le secteur nucléaire sont complices de cette hystérie antinucléaire en disant en substance : « Oui, il s’agit d’une technologie extrêmement dangereuse, mais nous, ingénieurs héroïques, vous protégerons d’elle. » C’est d’ailleurs faux, puisqu’on ne peut pas protéger totalement qui que ce soit du nucléaire, comme de tant d’autres choses. Pourtant, le nucléaire civil a provoqué bien moins de dégâts que les autres sources d’énergie.

Mais il y a eu Tchernobyl et Fukushima…

On estime à deux cents le nombre de morts par radiation provoquées par Tchernobyl. Fukushima, c’est zéro mort. Donc le nucléaire civil a provoqué la mort de deux cents personnes en quatre-vingts ans ! En revanche, il y a de nombreux morts provoqués par la peur du nucléaire. Un nouveau livre sur Tchernobyl montre comment les docteurs en Ukraine et en Biélorussie ont proclamé que les irradiations avaient eu des conséquences sanitaires diverses et variées sans pouvoir lier ces conséquences aux radiations nucléaires. Les enfants naissent parfois avec des difformités ; pareil pour les fleurs, pas seulement autour de Fukushima ! C’est une réalité que personne n’a envie d’entendre : la nature fait des erreurs sans notre aide, 30 % d’entre nous ont ou auront des cancers. Alors que notre monde aujourd’hui est bien plus sûr que par le passé, nous projetons nos angoisses notamment sur le nucléaire. L’écart entre la perception du nucléaire et sa réalité est plus vaste que sur n’importe quelle autre technologie dans le monde.

EDF n’est absolument pas intéressé par le fait de construire des centrales chez ses voisins européens ! C’est un scandale.

La pollution atmosphérique à Paris tue autour de 2 500 personnes par an.…

L’OMS estime à trois millions par an le nombre de morts provoquées par la combustion de biomasse et quatre millions celles provoquées par la combustion d’énergies fossiles tous les ans, là où les centrales nucléaires ne dégagent aucune pollution atmosphérique sous forme de fumée. Si vous allez à Delhi, en Inde, la pollution est tellement importante qu’avant de vous tuer, elle vous fatigue, vous donne des migraines, de l’asthme… Les habitants d’Europe ne comprennent pas l’amplitude de la pollution atmosphérique en Asie ou en Afrique aujourd’hui. À l’inverse, le nucléaire a sauvé autour de deux millions de personnes en ne brûlant pas d’énergies fossiles, selon deux scientifiques de l’université de Columbia, James E. Hansen et Pushker Kharecha. Mais nous ne nous en rendons pas compte. L’industrie a fait des erreurs dans sa communication, mais il y a aussi eu un lobbying intensif de l’industrie des énergies fossiles contre le nucléaire.

Et puis il y a cette volonté d’un « retour à la nature » qu’on ne croit possible qu’à travers les énergies renouvelables, ce qui favorise le « greenwashing » des énergies fossiles. Car, dans les faits, les énergies renouvelables préservent mieux l’utilisation d’énergies fossiles que l’environnement ! On a toujours su que le solaire ou l’éolien ne pouvaient pas remplacer les énergies fossiles. Seul le nucléaire, comme le montrent la France et la Suède, a la capacité de remplacer les énergies fossiles efficacement, tout en décarbonisant la production énergétique. Il suffit d’ailleurs de comparer la France à l’Allemagne. Si un pays pouvait faire fonctionner les énergies renouvelables comme solution viable de remplacement des énergies fossiles, c’était bien l’Allemagne. Aucun autre État n’est capable d’investir 500 milliards d’euros, soit une augmentation de 50 % du coût de l’électricité, tout en étant incapable de décarboniser plus de la moitié de sa consommation d’énergie !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Il est prévu en France de diminuer la part du nucléaire dans la production électrique à 50 % d’ici à 2035 : comment expliquer qu’un pays qui bénéficie autant de l’énergie nucléaire prenne ce genre de décision ?

Ce complexe psychologique existe dans beaucoup de pays. Seules la Russie et la Corée du Sud sont moins touchées, car elles ont une industrie nucléaire fermement contrôlée par un État nationaliste et discipliné. Même en France qui est sans conteste la meilleure réussite nucléaire, l’industrie nucléaire a ainsi été victime d’arrogance, de vanité, d’apathie et d’un manque d’intelligence émotionnelle et sociale. J’étais en Belgique et aux Pays-Bas avec des responsables politiques. Ils m’ont dit qu’ils n’avaient jamais rencontré quelqu’un de chez EDF. Je leur ai demandé : « Si vous voulez construire des centrales nucléaires, préférez-vous faire appel axu Russes, aux Chinois ou aux Français ? » « Les Français », ont-ils bien évidemment répondu. Mais EDF n’est absolument pas intéressé par le fait de construire des centrales chez ses voisins européens ! C’est un scandale. Je ne suis pas certain qu’Emmanuel Macron soit au courant d’une telle incompétence et d’un tel manque d’initiative chez EDF.

Mais que faites-vous des déchets nucléaires, qui peuvent être radioactifs pendant des millions d’années ?

Mais ce sont les meilleurs déchets possibles ! Ils représentent une quantité minime, et cela n’a jamais fait de mal à personne. On ne s’inquiète pas pour les autres types de déchets qu’on laisse en nombre bien plus important dans la nature. Comment se fait-il qu’on va laisser des panneaux solaires toxiques être démantelés par des enfants africains ou asiatiques, comme c’est le cas avec nos vieux téléviseurs ou tous nos déchets électroniques, les exposant ainsi à la poussière toxique de métaux lourds ? Pourquoi laisse-t-on se former des îlots de plastique dans les océans ? Pourquoi personne ne s’émeut-il des décharges géantes ? Et en même temps, il ne serait pas possible d’avoir un entrepôt aussi petit qu’un terrain de basket, comme c’est le cas avec tous les déchets nucléaires produits par la Suisse en quarante-cinq ans… C’est insensé ! La seule explication à tant d’irrationalité, c’est l’impact psychologique de la bombe nucléaire. La plupart des éléments qui figurent sur le tableau périodique sont toxiques et présents dans la nature, mais les gens n’en ont pas conscience.

La bombe nucléaire a été la plus grande force pacifique que le monde ait jamais connue

N’y a-t-il pas un lien entre nucléaire civil et nucléaire militaire ? Un pays avec des centrales est aussi souvent un pays qui possède ou est désireux de posséder des armements nucléaires…

Mais qui sommes-nous, nous les Américains et les Français, pour dire que les Iraniens ou les Coréens du Nord ne devraient pas avoir la bombe ?

Le monde serait plus dangereux si tous les États avaient la bombe…

Dans ce cas, pourquoi la France ne se déleste-t-elle pas de son armement nucléaire ? Imaginons que votre pays se débarrasse de tout son arsenal nucléaire, ce qui est évidemment parfaitement irréaliste sachant qu’on peut cacher une tête nucléaire dans une piscine sans qu’elle soit détectée. Et imaginons qu’après, la France se retrouve en guerre. Quelle est la première chose que vos militaires feraient alors ? Relancer un programme nucléaire pour obtenir à nouveau la bombe. Tous les experts savent cela depuis 1946. Le mouvement antinucléaire est un mouvement idéologique, d’ailleurs largement financé par l’Union soviétique pendant la Guerre froide. Mais dans l’histoire, il n’y a jamais eu la possibilité de se débarrasser d’un type d’armement. Il n’y a donc aucune chance que cela arrive. En revanche, le vrai risque est que les États-Unis fassent quelque chose d’insensé, comme envahir l’Iran ou la Corée du Nord. Nous l’avons déjà fait avec l’Irak au prétexte de les empêcher d’obtenir des armes de destruction massive, et on a vu les conséquences sur les populations civiles. Regardez aussi le conflit entre l’Inde et le Pakistan, qu’on présente comme une menace pour la planète. Est-ce vraiment une guerre ? Les dernières tensions ont fait dix morts pakistanais et une quarantaine chez les Indiens suite à un attentat suicide dans le Cachemire. Et après cela, ils se font la guerre comme si c’était du théâtre kabuki. Chacun a abattu un ou deux avions du camp opposé, puis les deux pays se sont dit des choses horribles pendant une semaine ou deux. Mais chacun sait qu’il n’y aura pas de vrai conflit entre l’Inde et le Paskistan. La bombe nucléaire a été la plus grande force pacifique que le monde ait jamais connue. C’est une révolution technologique qui est en train de mettre un terme aux grands conflits.

Mais si des terroristes s’emparent d’armes nucléaires ?

Il n’y a aucun spécialiste des armes nucléaires crédible au monde qui pense que l’Iran pourrait transmettre la bombe à des terroristes. Pourquoi le régime iranien ferait-il cela ? Tous les États au monde sont dans une sorte de complot entre eux, qu’importe leurs animosités, afin que les armes nucléaires ne puissent pas se répandre dans les sociétés civiles. C’est peut-être la plus importante des priorités internationales depuis 1945. Mais envisageons l’hypothèse dans laquelle Daech aurait pu mettre la main sur la bombe. Dans ce cas, pourquoi l’État islamique l’aurait-il utilisée ? Ils auraient seulement fait un essai dans le désert pour montrer qu’ils possèdent l’arme nucléaire et qu’ils sont ainsi un État souverain. Il faut surmonter une grande dissonance cognitive pour comprendre que l’objet le plus dangereux jamais conçu dans l’histoire a au final rendu le monde meilleur.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais pour en revenir au nucléaire civil, l’électricité et le chauffage ne représentent qu’environ un quart des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Même si on suit vos arguments, le nucléaire ne peut donc être une solution miracle…

Toutes les énergies fossiles qui doivent être remplacées peuvent, et proviendront bientôt du nucléaire. Les énergies renouvelables n’en seront pas capables. Il y aura bien sûr une longue transition énergétique. L’électricité sera la première à être décarbonisée grâce au nucléaire, avant les transports avec d’abord les trains, comme c’est le cas en France ou au Japon, puis les voitures électriques. En France comme en Suède, le chauffage est déjà électrisé grâce au nucléaire. Et pour les avions, vous pouvez très bien avoir un carburant sans émissions de gaz à effet de serre, avec la propulsion nucléaire thermique ou même l’électricité.

N’est-ce pas plus simple de changer nos modes de vie ?

Qui voudrait sérieusement vivre dans une société décroissante ? Emmanuel Macron a essayé d’augmenter légèrement le prix du carburant avec sa taxe carbone, et on a vu le résultat avec les Gilets jaunes. Personne ne désire réellement moins de croissance, si ce n’est quelques universitaires de la Sorbonne (rires). C’est ridicule ! C’est le discours de riches malthusiens dans des pays fortunés qui promeuvent la pauvreté pour les autres, de façon que ceux-ci n’atteignent pas leur niveau de vie. C’est la même logique utilisée dans les discours alarmistes sur la surpopulation, avec l’idée que les autres devraient avoir moins que moi.

Greta Thunberg souhaite imposer un Moyen Âge économique

Mais puisque vous défendez le progrès, pourquoi l’innovation technologique ne rendrait-elle pas les énergies renouvelables plus efficaces ?

On peut bien sûr agrandir les éoliennes, et elles tueront encore plus d’insectes, de chauve-souris et d’oiseaux. Pour des raisons physiques évidentes, les énergies renouvelables sont limitées. Le vent ne soufflera pas plus fort et le soleil ne brillera pas plus souvent. Il faut 450 fois plus de surface pour générer la même énergie dans une ferme solaire en Californie qu’avec une centrale nucléaire. Or je croyais qu’on essayait justement de préserver la nature et l’environnement ! Le dystopique Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve – un très bon film – s’ouvre d’ailleurs symboliquement sur des champs de panneaux solaires en Californie.

Que pensez-vous de l’adolescente suédoise Greta Thunberg qui explique que nous devons radicalement changer notre système pour éviter la catastrophe écologique ?

Ce que ces gens réclament n’a rien à voir avec le changement climatique ! Ce qu’ils veulent, c’est du pouvoir social. Greta Thunberg veut qu’on devienne tous végétariens, qu’on arrête de se déplacer en avion, et qu’on abandonne même notre système politique. J’apprécie sa passion. Mais elle souhaite imposer un Moyen Âge économique. Tout ça est très juvénile. C’est une façon de se sentir puissant, et c’est pour cela que les jeunes sont si attirés par les extrêmes. Si Greta Thunberg voulait vraiment trouver une solution au réchauffement climatique, elle demanderait au monde entier de suivre l’exemple de son pays, la Suède, en matière de nucléaire. Tout ça est une posture postmoderniste. Le vrai problème, c’est qu’en réaction, vous avez des Gilets jaunes dans les rues et des partis conservateurs climatosceptiques en plein essor partout dans le monde. Cette gauche qui souhaiterait tous nous transformer en végétariens ne représente qu’une petite minorité.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz