Quantcast
FLASH
[23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 avril 2019

Source : Saphirnews

Tariq Ramadan aurait perçu, en tant que « consultant », 35 000 euros par mois pendant des années du Qatar, à travers la Fondation du Qatar pour l’éducation, la science et le développement communautaire (Qatar Foundation), dirigée par la puissante mère de l’émir, Cheikha Mozah. C’est ce qu’affirment les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot dans l’ouvrage Qatar Papers, paru jeudi 4 avril chez Michel Lafon. 

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Celui qui dirigeait depuis 2012 le Centre de recherche sur la législation islamique et l’éthique (CILE), structure lancée par la fondation, assurait pourtant via Saphirnews qu’il n’avait « pas d’engagement financier » dans le travail mené avec le Qatar.

Ce qu’il disait sur ses liens avec le Qatar en 2013

Selon une note de Tracfin consultée par les auteurs de Qatar Papers puis par Libération, l’intellectuel suisse a rapatrié en juin 2017 en France la coquette somme de 590 000 euros, en provenance de son compte qatari alimenté par les versements mensuels de la fondation afin de financer, entre autres, l’achat de deux appartements parisiens. Une somme qu’il doit en grande partie grâce à la la Qatar Foundation qui lui versait 150 000 riyals par mois, soit l’équivalent de 35 000 euros, toujours selon les journalistes. 

Il n’est pas préciser des journalistes depuis quand et jusqu’à quand Tariq Ramadan a bénéficié de ce généreux revenu mais ses deux mises en examen pour viols fin 2017, à la source de révélations sur sa vie privée, n’ont pas été sans conséquences pour sa réputation. Il est remplacé au CILE depuis quelques mois par un directeur intérimaire en la personne d’Emad El-Din Shahin, doyen de la Faculté d’études islamiques de l’Université Hamad Bin Khalifa au sein de la Qatar Foundation. 

A son arrivée à la direction de ce centre en 2012, Tariq Ramadan a fait face à de nombreuses critiques mettant en cause son indépendance. Voici ce qu’il répondait à ses détracteurs dans une vidéo diffusée sur Saphirnews à son retour du Forum social mondial, à Tunis, en 2013. « La réalité de mon engagement, c’est que (le CILE) est un projet dans lequel j’ai posé dès le départ une indépendance intellectuelle et politique et une indépendance financière », déclarait-il, face caméra, comme en atteste cette vidéo, assurant ne percevoir qu’un salaire, celui de professeur d’études islamiques à Oxford.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz