Quantcast
FLASH
[18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 avril 2019
Gregory Craig – Barack Obama

Gregory Craig, ancien conseiller du président Obama et Démocrate très à gauche, a été étudiant en droit à Yale avec Bill et Hillary Clinton. Il a travaillé comme agent étranger pour le compte de l’Ukraine. Il est le premier Démocrate d’une longue liste à venir, à être accusé dans le cadre de la collusion avec un pays étranger pour fausser les élections de 2016.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’ex conseiller juridique du président Obama à la Maison-Blanche, Gregory Craig, a été inculpé jeudi après-midi par un grand jury pour avoir menti à des agents du FBI et pour ne pas s’être enregistré comme agent étranger. Il est accusé de ne pas avoir divulgué son travail au nom du président ukrainien.

  • Craig a travaillé à la Maison-Blanche de 1998 à 1999, où il a occupé le poste d’assistant du président Clinton et conseiller spécial.
  • Obama l’a nommé au poste de conseiller juridique de la Maison-Blanche en janvier 2009 et jusqu’au 3 janvier 2010.
  • Craig a été expulsé de force dans des circonstances étranges et controversées. Sa démission a pris effet le 3 janvier 2010.

L’Ukraine a tenté d’influencer les élections américaines au profit d’Hillary Clinton. Il est maintenant établi que Clinton et le camp Démocrate ont fait collusion avec l’Ukraine. Elle a reçu de l’Ukraine des informations (1) destinées à compromettre la campagne Trump, lesquelles ont conduit à la nomination de l’enquêteur spécial Robert Mueller, qui a enquêté sur une possible collusion de Trump avec la Russie. L’enquête n’a rien donné, mais elle se retourne maintenant contre ceux qui l’ont déclenchée.

Dans un communiqué publié jeudi en fin d’après midi, le département de la Justice a expliqué :

« Craig, 74 ans, a été inculpé par un grand jury devant le tribunal du district de Columbia pour avoir délibérément falsifié et dissimulé des faits matériels à l’unité du FARA, en violation du Titre 18, Section 1001(a)(1) du Code des États-Unis, et pour avoir fait des déclarations fausses et trompeuses au FARA, en violation du Titre 22, Section 618(a)(2), le Département de la Justice ayant fait une déclaration. Les peines maximales pour les infractions reprochées sont, respectivement, cinq ans d’emprisonnement et une amende de 250 000 $, et cinq ans d’emprisonnement et une amende de 10 000 $. »

Craig a été accusé d’avoir induit en erreur le ministère de la Justice au sujet de son rôle dans la rédaction d’un rapport en 2012 sur les poursuites engagées contre Ioulia Tymoshenko, ancienne Premier ministre ukrainienne, alors qu’il était associé du cabinet Skadden Arps Slate Meagher & Flom.

Paul Manafort, l’ancien directeur de la campagne électorale du candidat Trump de 2016, qui a été condamné à 7 ans de prison, avait pris des dispositions pour engager Skadden au nom du gouvernement ukrainien, et un oligarque ukrainien pro-Poutine avait payé la plupart des honoraires, selon l’acte d’accusation.

Deux avocats ont dit qu’ils s’attendaient à ce que le ministère de la Justice se penche sur d’autres entreprises et personnes ayant des liens avec la Chine, la Russie et les pays du Moyen-Orient, ainsi que sur des organismes sans but lucratif ayant des liens potentiels avec l’étranger – et la Fondation Clinton vient naturellement à l’esprit.

David Laufman, ancien chef de la section du contre-espionnage du ministère de la Justice qui a supervisé l’application du FARA, a déclaré que la poursuite de Craig était susceptible de mener à d’autres… (1)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Politico
  2. Politico
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz