Publié par Gaia - Dreuz le 12 avril 2019

Source : Coolamnews

L’homme qui figure sur la photo du haut habite la ville arabe israélienne de Taïbé. Hier, une dizaine de soldats de Tsahal qui patrouillaient dans la région entrent dans son épicerie. Ils n’oublieront pas l’accueil que ce commerçant leur a réservé.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Un commerçant arabe qui à le sens de l’hospitalité. « Nous étions une dizaine et nous avions soif », raconte Amos, un gradé de Tsahal. « Au début, nous n’avons pas compris ce que faisait le vendeur. Nous étions tous au comptoir avec notre bouteille et lui a quitté sa caisse puis a sorti une table ».

Maed Goubra veut faire honneur à ses clients. Il dispose sur la table au milieu de son échoppe toutes sortes de friandises et invite les soldats à se servir. « Vous êtes les anges de ce pays » dit-il pour seule explication.

Les militaires se servent et au moment de régler, Maed refuse d’encaisser quoi que ce soit. « Je sais ce que moi je vous dois », leur dira-t-il : « ma liberté dans ce pays ».

« Nous avons pris congé de Maed avec des accolades, des sourires et beaucoup d’espoir. Quelle belle personne ! Cette rencontre vaut mieux que de long discours à mes hommes », conclut Amos.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz