Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 avril 2019
Devin Nunes

M. Nunes poursuit en justice McClatchy, l’agence de presse spécialisée sur la politique de Washington, et lui réclame 150 millions de dollars pour avoir tenté de mettre des bâtons dans les roues de l’enquête du Congrès sur l’implication d’Hillary Clinton dans la fabrication de la rumeur de collusion entre Trump et la Russie.

Devin Nunes, membre et ex-président du Comité sur le renseignement de la Chambre des représentants, a expliqué les raisons de son procès de 150 millions de dollars contre The McClatchy Company, accusant l’agence de presse d’être « le plus gros auteur de fausses nouvelles ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Nunes a expliqué sur « Fox & Friends » :

« Ce sont eux [McClatchy] qui ont dit que Cohen [l’ex-avocat de Trump soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre Trump et la Russie pour remporter l’élection] s’était rendu à Prague [pour rencontrer les Russes], c’était n’importe quoi et ils doivent retirer ces faux reportages. »

Devin Nunes a intenté son action en justice devant le tribunal de l’État de Virginie, alléguant que l’un des journalistes de l’agence de presse avait conspiré avec un agent politique pour faire dérailler le travail de surveillance de M. Nunes dans la campagne Hillary Clinton et l’ingérence russe aux élections.

« Le procès représente une attaque sans fondement contre le journalisme local et la liberté de la presse. A l’heure où le journalisme local est confronté à des défis plus urgents et plus pressants, le procès est une distraction improductive et une mauvaise utilisation de la déclaration judiciaire », a déclaré The McClatchy Company dans un communiqué en réponse au procès de Nunes.

« Je suis absolument certain qu’ils ne veulent pas que nous découvrions qui sont leurs sources », a déclaré M. Nunes en réponse à la déclaration de McClatchy.

« Quelqu’un leur a donné les fausses informations selon lesquelles la National Rifle Association était impliquée dans la collusion avec la Russie, quelqu’un leur a donné les fausses informations selon lesquelles Cohen était à Prague alors qu’il ne l’était pas, quelqu’un leur a donné des fausses informations sur moi qu’ils ont répétées en long en large et en travers sur toutes leurs plateformes [McClatchy possède une trentaine de journaux et de sites internet politiques] et m’ont accusé de crimes fédéraux. Ca n’est pas acceptable. »

Le mois dernier, Nunes a intenté une poursuite similaire de 250 millions de dollars pour diffamation contre Twitter et l’un de ses utilisateurs, la consultante républicaine Liz Mair. Dans sa plainte contre McClatchy, Nunes a de nouveau nommé Mair comme coaccusée, l’accusant cette fois-ci d’avoir conspiré avec la journaliste MacKenzie Mays de chez McClatchy pour répandre une variété de calomnies mensongères et trompeuses – y compris que Nunes « était impliquée dans des affaires de cocaïne et de prostitution de mineures » – en ligne et dans la presse.

La plainte cite un article publié en mai par le Fresno Bee (1) et écrit par Mays. Le même jour, Mays avait tweeté l’article, mentionnant Nunes.

« Nous avons poursuivi Twitter parce que je suis « shadow banned » [une action qui consiste à censurer un compte sans qu’il ne puisse s’en apercevoir], et qu’ils interdisent des conservateurs.

Maintenant, c’est au tour de McClatchy, mais nous allons en fait nous en prendre à plusieurs médias d’information », a déclaré Nunes.

Pour commentaire, Mair a publié un article d’opinion dans USA Today intitulé « La liberté d’expression signifie que je n’ai pas à être gentille avec Devin Nunes sur Twitter. Alors pourquoi me poursuit-il en justice ? »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Fresno bee
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :