Publié par Gaia - Dreuz le 15 avril 2019

Source : Lepoint

Le jeune homme est soupçonné d’avoir « tiré avec un pistolet à billes en direction d’une enseignante », jeudi 11 avril. Cette dernière n’avait pas été blessée.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette nouvelle agression d’un enseignant avait déclenché la colère jeudi dernier. Un adolescent de 15 ans a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dimanche, après avoir agressé jeudi avec un pistolet à billes une enseignante d’un collège de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny. Il a été mis en examen pour « intrusion dans un établissement scolaire » et « violences avec arme », a précisé le parquet.

Jeudi après-midi, trois jeunes étaient entrés dans le collège Elsa-Triolet et l’un avait « tiré avec un pistolet à billes en direction d’une enseignante », avait expliqué une source proche de l’enquête. L’enseignante n’avait pas été blessée. L’adolescent, ancien élève du collège, avait été interpellé peu après et placé en garde à vue. Il a été présenté dimanche à un juge des enfants.

Le personnel enseignant en grève

« Le placement en détention provisoire d’un mineur de moins de 16 ans n’est pas possible pour les délits, comme ceux reprochés à l’intéressé en l’espèce », précise une source proche de l’affaire. « Nous soutenons toute la communauté éducative du collège Elsa-Triolet et l’enseignante qui a été agressée », a tweeté samedi le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. « Toutes les mesures de protection et de sanction sont prises avec l’académie de Créteil », a-t-il ajouté.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Après l’intrusion, les personnels du collège s’étaient mis en grève. Le recteur de l’académie, Daniel Auverlot, doit se rendre sur place lundi. Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région Île-de-France, se rendra de son côté dans un lycée de Saint-Denis, à l’occasion de l’installation des premières brigades régionales de sécurité dans les lycées franciliens. Un dispositif qui veut répondre aux incidents survenus dans plusieurs établissements scolaires ces derniers mois.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz