Publié par Christian Larnet le 18 avril 2019

Quelque 205 personnes ont été tuées, dont 18 civils, et 913 blessées en deux semaines de combats près de Tripoli, la capitale libyenne, a déclaré jeudi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les roquettes ont frappé un district densément peuplé de Tripoli, mardi soir, après deux semaines d’assaut par les forces du commandant Khalifa Haftar pour prendre le contrôle de la capitale de la Libye.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Les combats ont éclaté le 4 avril lorsque l’homme fort militaire Khalifa Haftar a lancé une offensive pour prendre Tripoli, siège du gouvernement d’accord national (GNA) reconnu par l’ONU.

Signalant au moins 205 morts et 913 blessés, l’OMS a déclaré qu’elle maintenait des équipes médicales et chirurgicales dans les hôpitaux de campagne près des lignes de front.

Plus de 25 000 personnes ont été déplacées par les affrontements entre les forces de la GNA et les combattants de Haftar au sud de Tripoli, dont 4 500 au cours des 24 heures précédentes, a déclaré mercredi l’Organisation internationale pour les migrations.

Le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a déclaré qu’il s’agissait de la plus forte augmentation des déplacements en une seule journée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : https://news.yahoo.com/death-toll-tops-200-battle-libyas-tripoli-095945150.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz