Quantcast
FLASH
[06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  |  La Reine d’Angleterre envisage d’abdiquer du trône d’ici 18 mois  |  [27/11/2019] Effet #Trump: Le PIB américain a augmenté de 2,1% au 3ème trimestre, plus que prévu  |  [26/11/2019] Le Hamas, le Fatah, l’OLP ont organisé une « journée de rage » en réponse à la décision américaine de soutenir les communautés juives en Judée et en Samarie. Entre 200 et 500 terroristes ont assisté à chaque émeute  |  L’Etat d’urgence de la Maison-Blanche a été décrété, puis rapidement levé, à la suite d’une « violation de l’espace aérien »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 23 avril 2019

Le social-démocrate Stefan Löfven, PM suédois, obsédé par l’idée de faire de la Suède la championne mondiale de l’humanitaire, quitte à mener son propre peuple vers un suicide collectif et son pays vers une future république islamique, menace de sanctions les Etats membres de l’UE qui ont l’outrecuidance de vouloir protéger leur pays et leur peuple de l’invasion massive programmée par l’ONU et Bruxelles.

La Suède est un train de changer dramatiquement sous le poids démographique des « invités » de ses gouvernements gauchistes successifs, mais cela ne semble guère inquiéter Stefan Löfven. Bien au contraire, la nouvelle Suède façonnée par les « nouveaux Suédois » le fascine.

Homme généreux, fier de l’enrichissement apporté à son pays par les migrants musulmans du Tiers monde, il tient a faire partager ce « bonheur » de gré ou de force aux pays de l’UE qui égoïstement s’obstinent à refuser de voir leur pays « s’enrichir » culturellement, démographiquement et économiquement, à l’instar des pays dont sont originaires ces migrants, de ces cerveaux qui manquent cruellement à nos pays.

Oui, je suis prêt à exiger des sanctions. Tôt ou tard, nous devrons assumer une responsabilité conjointe dans l’accueil des migrants. Un, deux, ou trois pays ne peuvent supporter seuls le fardeau. S’ils ne sont pas prêts à prendre leur responsabilité, alors cela aura un coût, ils ne recevront plus des fonds de l’UE, comme c’est le cas aujourd’hui.

La Hongrie est l’un des pays qui reçoit le plus. Il est inacceptable que ce pays, qui reçoit le plus d’aides de l’UE déclare: « Non, nous ne voulons aucune immigration ».

interview au quotidien Dagens Nyheter

Löfven s’est dit prêt à mettre le holà et a rappelé que d’autres pays partagent son point de vue.

En conclusion, Löfven a exprimé l’espoir que l’UE puisse arriver à mettre au point une politique migratoire commune, ce qui n’est pas encore le cas. Il a longtemps réclamé une répartition équitable des migrants, appelant les autres membres de l’UE à peser de tout leur poids. Plusieurs pays d’Europe de l’Est, dont la Pologne et la Hongrie, refusent de se laisser imposer la folle politique migratoire de l’UE.

Si Löfven aime tellement les migrants, qu’il assume sa passion et les accueille tous dans son pays, au lieu d’imposer son obsession « humanitaire » à d’autres pays européens qui ont la chance d’avoir des leaders dont les préoccupations majeures sont la défense de leur pays, la protection de leur peuple et la sauvegarde de leur culture judéo-chrétienne.

Au cours de la crise des migrants en Europe, la Suède est devenue l’un des pays le plus naïvement généreux de l’UE. En 2015, au plus profond de la crise, 163.000 demandeurs d’asile arrivèrent en Suède, un pays de 10.000.000 d’habitants. Depuis, la Suède a généreusement accueilli 100.000 demandeurs d’asile par an et continuera sur sa lancée. Selon les prévisions de l’Agence suédoise des migrations pour 2018-2021, le pays envisage l’accueil d’environ 500.000 migrants supplémentaires. A ce chiffre démentiel s’ajoutent les centaines de milliers d’immigrés clandestins déjà résidant en Suède.

La Hongrie, si décriée par le PM suédois, s’est opposée à l’ invasion migratoire africano-arabo-musulmane. Elle reste à 93% hongroise et n’est pas confrontée au chaos, devenu le lot quotidien de la Suède et autres pays, adeptes des chimères du multiculturalisme et des Sociétés multiethniques.

Mais, cela S. Löfven et ses semblables ne peuvent le supporter.

L’Autriche met en garde contre une nouvelle vague de migration massive vers l’Europe ce printemps.

Le ministre de l’Intérieur Herbert Kickl du FPO (Le parti de la Liberté autrichien) a envoyé une lettre à la Commission de l’UE afin de mettre en garde contre une nouvelle vague d’immigration de masse à destination de l’Europe. Il a appelé à prendre des mesures immédiates de prévention afin d’empêcher ce nouvel afflux de clandestins.

Dès l’amélioration des conditions climatiques, un grand nombre de migrants en provenance de Turquie se mettront en marche pour rejoindre les pays européens. Dans sa lettre, il parle d’une crise imminente : la planification d’une migration à large échelle au départ de la Turquie serait en cours.

D’après les données publiées par Europol, des dizaines de milliers de migrants seraient déjà présents dans la région, y compris 60.000 en Grèce, 5.000 en Bosnie-Herzégovine et 5.000 en Serbie.

En outre, il y aurait environ 5.6 millions de réfugiés syriens du Moyen Orient, ce qui confirme la menace imminente d’une nouvelle vague massive de migrants sur le point de déferler sur l’Europe.

Il exhorte la Commission à agir rapidement et envoyer un message clair aux migrants afin d’arrêter cette immigration de masse.

Il est particulièrement important de savoir quelles initiatives et mesures la Commission européenne comptent prendre afin de coordonner les plans pour éviter un nouveau flux migratoire massif.

Il a suggéré à la Commission de mettre immédiatement au point des « systèmes de retour efficaces », des campagnes d’information et de renforcer les capacités locales d’accueil provisoire en augmentant l’aide financière.

Les réfugiés ont le droit de vivre dans la sécurité et la dignité, mais non celui de choisir librement leur pays de destination. Seule une Europe qui protège ses frontières peut aider les personnes ayant réellement besoin de protection.

Il a également rappelé à l’UE de ne pas oublier l’immigration massive de 2015.

Nous nous souvenons tous des images de 2015/2016. Il serait irresponsable de se tourner les pouces et attendre que des dizaines de milliers de migrants se massent à nos frontières.

Une politique de rapiéçage ne nous mènera nulle part, seule une stratégie d’approche claire et proactive nous permettra d’éviter une nouvelle crise au lieu d’attendre qu’elle survienne.

Mais il y aura-t-il une seule oreille attentive à sa requête ? J’en doute !

Si l’immigration musulmane constitue un danger mortel pour nos populations, les véritables responsables de cette politique de remplacement des peuples européens par des gens venues d’ailleurs sont l’ONU et l’UE. La mise en minorité de la population traditionnelle chrétienne européenne a été décidée à New York (ONU) et à Bruxelles (UE).

Les élites onusiennes ont élaboré la planification de l’immigration vers l’Europe et autres pays développés, soit disant dans le but de résoudre les problèmes liés à la faible natalité européenne tout en soulageant les pays du tiers monde confrontés à l’explosion de leur population.

Or la disparition programmée des Européens de souche par l’ONU et l’UE, via une politique de transfert de population des plus folles, est fortement souhaitée et soutenue par l’oligarchie des multinationales, des lobbies pétroliers, miniers, agro-alimentaires …, motivée par ses seuls intérêts financiers, peu importe si cela conduit à la mort de l’Europe judéo-chrétienne.

Allemagne : selon les statistique publiées par le Bureau fédéral de la police criminelle, les Allemands sont beaucoup plus susceptibles de devenir victimes d’un crime commis par un immigrant que l’inverse.

Le rapport de 2018 intitulé «La criminalité dans le contexte de l’immigration» analysait les statistiques des meurtres, homicides, agressions, viols, vols qualifiés et les atteintes au libre arbitre sexuel et liberté personnelle.

L’enquête visait à déterminer combien de crimes étaient perpétrés par les demandeurs d’asile et les réfugiés, ainsi que par les personnes en attente d’expulsion ou titulaire d’un permis de séjour.

En 2018, 230 Allemands furent assassinés, soit le double par rapport à 2017.

De même, le nombre d’Allemands agressés sexuellement par des « réfugiés » et des demandeurs d’asile a également connu un pic en 2018 : 3.260 autochtones ont été victimes des « invités » de Mutti Merkel.

N’avez-vous pas des cauchemars la nuit, Frau Merkel? Tous ces innocents avaient un avenir dans leur pays, une famille, des amis, avant que vous n’invitiez sans limite et sans aucun contrôle des centaines de milliers de gens, majoritairement musulmans, parmi lesquels il y avait aussi des meurtriers, des obsédés sexuels, des psychopathes, des malades mentaux, des fanatiques religieux, des terroristes islamistes, qui sèment depuis 2015 la violence et la mort non seulement dans votre pays, mais aussi ailleurs en Europe: France, Italie, Belgique, Espagne, Grande Bretagne.

Finlande : une bonne nouvelle !

Malgré la censure de leur petit film électoral lors de la campagne pour les législatives, le Parti des Vrais Finlandais a fait contre toute attente, une percée historique lors des élections législatives d u 14 avril. (https://www.dreuz.info/2019/04/05/finlande-un-film-electoral-du-parti-les-vrais-finlandais-banni-des-salles-de-cinema/)

Si les Sociaux démocrates ont remporté la victoire avec 17.7% des voix et obtenu 39 sièges, le parti des Vrais Finlandais a glané 17.6 % des voix et emporté 37 siègles. Ce fut une victoire sur le fil du rasoir pour le SDP. Ce qui va compliquer la mise en place d’une coalition gouvernementale, les leaders des autres partis refusant de gouverner avec le parti des Vrais Finlandais, qualifié d’extrême-droite.

Les Sociaux-démocrates ont mené campagne sur la nécessité d’augmenter les impôts pour renforcer l’État-providence et combattre les inégalités économiques.

Le parti des Vrais Finlandais est opposé à l’immigration et préconise des limites aux politiques gouvernementales, estimant que le pays – qui compte 5.5 millions d’habitants – est allé trop loin dans le traitement de problèmes comme, par exemple, le changement climatique aux frais des contribuables.

« La Finlande n’est pas capable de sauver le monde », a déclaré son chef, Jussi Halla-aho, lors d’une conférence de presse du parti. « Nous avons déjà fait notre part.« 

À l’issue des élections européennes de la fin mai, les Vrais Finlandais comptent s’allier à la Ligue italienne de Matteo Salvini et à d’autres partis patriotes au Parlement européen afin de peser sur la politique continentale.

Hongrie

« La politique hongroise contre la migration sert de modèle à d’autres pays européens » a déclaré à l’hebdomadaire hongrois Hetek, Daniel Pipes, président du Forum sur le Moyen-Orient.

« Votre gouvernement a décidé de construire une clôture à la frontière et a réussi à la terminer. C’était une décision juste et nécessaire, car il s’agit de compétence nationale » ajoutant que les « électeurs européens commençaient à comprendre les dangers de l’immigration et de l’islamisation. »

Selon Daniel Pipes, les « partis de la civilisation » régneront partout en Europe d’ici 15 à 20 ans et le PM Viktor Orban ne sera plus aussi seul.

(Espérons que cela se produise plus rapidement !)

« Votre gouvernement fait quelque chose que même Salvini, Kaczynski ou Strache n’osent pas faire. Pour eux, Viktor ORban est un héros. » Il a rappelé que le Parti populaire suisse était le parti le plus puissant en Suisse et que le Parti populaire danois soutient aussi son gouvernement, mais il est impressionnant de constater qu’en Hongrie, le gouvernement a remporté une majorité des deux tiers avec un programme que même les politiciens de droite n’oseraient présenter.

Les ministres des Affaires étrangères du groupe de Visegrad, notamment la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie, ont récemment rencontré le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, à Bratislava pour discuter de questions concernant l’avenir, la sécurité et la compétitivité de l’Union européenne.

En ce qui concerne la sécurité en Europe, M. Szijjarto a déclaré « qu’il était grand temps que l’UE cesse d’organiser la migration et s’attelle plutôt à la faire cesser au plus vite. Arrêter la migration devient crucial en ce moment : suite à la défaite de l’EI, des milliers de terroristes mercenaires retournent en Europe, tandis que des dizaines de milliers de migrants sont bloqués dans les Balkans occidentaux dans l’attente d’un accès à l’UE.

Selon le Chef de la Sécurité russe, 1.500 terroristes de l’EI se sont frayés un chemin vers l’Europe au départ du Moyen-Orient.

Italie

Quand des prélats de l’Eglise se mêlent de politique afin de plaire au monde et accusent les partis populaires et souverainistes de semer la peur de l’Etranger pour déstabiliser nos démocraties.

A l’approche des élections européennes, les europhiles et les pro-immigrationnistes, pris de panique à l’idée d’une victoire des partis « lépreux » montent au créneau et parmi eux des membres éminents de l’Eglise et non des moindres : le Pape François et Mgr Jean Claude Hollerich, président de la Commission des Episcopats de l’UE, un Luxembourgeois, compatriote de notre bien-aimé Jean Claude Juncker.

L’actuel Archevêque du Luxembourg, un jésuite comme le Pape François, se range du côté des sauveurs d’une Europe ouverte, multiculturelle, multiconfessionnelle. A l’instar de son chef, le Pape François, il abhorre et les populistes et les souverainistes.

Dans un long texte publié dans le dernier numéro de la revue de la Compagnie de Jésus, La Civilta Cattolica, Mgr Jean Claude Hollerich cherche à influencer le vote des électeurs européens en faveur des progressistes et des pro-migrants.

Selon cet ecclésiastique , sans doute nostalgique de l’époque où la présence de l’Eglise en politique était omniprésente, les populistes agissent de « manière infâme » en se basant sur « les peurs ». Dans son collimateur, Steve Bannon et Aleksand Dugin, grands gourous de ces « populismes ».

L’accueil des migrants et des réfugiés n’est pas pour les Chrétiens une option à discuter, mais jaillit de l’Evangile. Le drame des morts dans l’immense cimetière de la Méditerranée est une honte pour l’Europe.

Quelle dureté du coeur que d’accepter la mort de nos frères et soeurs plutôt que de partager un peu de notre bien-être. Les gens n’immigrent pas par goût d’aventure ou du lucre.

( Voilà une vision très idéalisée du «migrant. )

Les peurs dans l’Europe de nos jours sont multiples et bien mélangées, elles conduisent, avec la montée des populismes, à une déstabilisation de nos démocraties et à un affaiblissement de l’union européenne.

Le sentiment de bien-être semblant avoir disparu, certaines politiques populistes en profitent et donnent un nom aux objets de ces peurs qui peuvent ainsi se transformer en agressivité, les ennemis devenant alors les migrants, l’islam, les Juifs. Un jeu infâme.

L’urgence migratoire est une honte pour l’Europe, la Méditerranée – qui de par sa situation géographique est comme une mer intérieure, qui relie l’Europe, l’Asie et l’Afrique – est devenue un mur de séparation faite d’eau et un immense cimetière.

L’Europe, qui est en train de perdre sa propre identité, se construit des « identitarismes », des populismes de droite, dans lesquels la nation n’est plus vécue comme une communauté politique, mais devient un fantôme du passé, un spectre qui entraîne derrière lui les victimes des guerres, dues aux nationalismes de l’Histoire. Les populistes veulent éloigner les véritables problèmes, organisant des danses autour du veau d’or.

Et de conclure par la rengaine habituelle de la culpabilisation de l’Européen égoïste opposé à l’immigration (stratégie commune à une majorité de prélats des diverses confessions chrétiennes).

Triste pour un berger de délaisser ainsi son troupeau au profit de loups féroces venus d’ailleurs.

La Pâques sanglante au Sri Lanka n’est pas l’oeuvre des « populistes », Mgr Hollerich, mais des disciples d’une « religion » que l’Eglise encense et qualifie de « religion de paix ».

Le Pape François et les méditations du Chemin de Croix du Vendredi Saint

Est-ce un hasard si le Pape a choisi de lire un texte pro-migrants de la Soeur Bonetti lors du Chemin de Croix ?

Texte très émouvant d’ailleurs, en tout point conforme à la politique d’accueil et d’ouverture à tous les migrants si chère au Pape François. La conquête de l’Occident par la Hijra ou l’immigration, une stratégie de conquête vieille de 14 siècles, un devoir pour tout pieux musulman, ne semble pas inquiéter le Pape et ses partisans.

Or pour les musulmans, l’immigration est l’étape la plus importante pour la propagation de l’islam et la préparation au jihad. La migration, de concert avec la conquête militaire, sont les deux pôles de l’expansion islamique.

La Hijra n’a rien de romantique. C’est une immigration conçue pour dominer les sociétés non-musulmanes et paver la voie à leur totale islamisation. L’immigration musulmane ne doit pas être confondue avec l’arrivée d’immigrants de différentes cultures à la recherche d’une vie meilleure et désireux de faire profiter le pays d’accueil de leurs talents. Il s’agit d’une immigration au service de l’impérialisme arabe. Elle mise sur la ségrégation ethnique pour obtenir des privilèges et un statut spécial dans les pays d’accueil. La Hijra trompe la vigilance des Occidentaux et ces derniers sont naïvement prêts à croire que l’immigration musulmane est essentiellement économique, une sorte de pèlerinage vers une vie meilleure. qui ne diffère en rien des autres vagues migratoires intra-européennes et là réside l’astuce diabolique, le danger mortel pour nos peuples et notre civilisation.

Le Chemin de Croix de ce Vendredi Saint fut une sorte de « J’accuse » adressé à Matteo Salvini, coupable d’avoir fermé les ports italiens aux débarquements des clandestins. Avoir choisi ce texte de la Soeur Bonetti, une activiste pro-migrants, n’est pas anodin.

Nous voulons parcourir cette voie douloureuse ensemble avec tous les pauvres, les exclus de la société et les nouveaux crucifiés de l’histoire d’aujourd’hui, victimes de nos fermetures, des pouvoirs et des législations, de l’aveuglement et de l’égoïsme, mais surtout de notre cœur endurci par l’indifférence.

Que l’exemple de Marie et des femmes disciples témoins des souffrances et de la mort de Jésus nous pousse à nous engager pour ne pas faire sentir la solitude à ceux qui agonisent aujourd’hui dans les trop nombreux calvaires éparpillés dans le monde, parmi lesquels les camps d’accueil semblables à des lagers dans des pays de transit, les bateaux auxquels un port sûr est refusé, les longues tractations bureaucratiques pour la destination finale, les centre de permanence, les hot spot, les camps pour travailleurs saisonniers.

Que la Croix du Christ illumine la conscience des citadins, de l’Église, des législateurs et de tous ceux qui se disent disciples du Christ, afin qu’à tous parvienne la Bonne Nouvelle de la Rédemption.

La situation sociale, économique et politique des migrants et des victimes de la traite humaine nous interroge et nous secoue. Nous tous, spécialement les chrétiens, devons croître dans la prise de conscience que nous sommes tous responsables du problème et tous nous devons et pouvons être part de la solution.

Les déserts et les mers sont devenus les nouveaux cimetières d’aujourd’hui.

Face à ces morts il n’y a pas de réponses. Il y a en revanche des responsabilités. Des frères qui laissent mourir d’autres frères. Hommes, femmes, enfants, que nous n’avons pas pu ou voulu sauver…. Quelle cruauté s’abat sur ceux qui fuient.

Puisse la mort de ton Fils Jésus donner aux chefs des nations et aux responsables des législations la prise de conscience de leur rôle en défense de chaque personne créée à ton image et à ta ressemblance.

Et que pense Soeur Bonetti des « nouveaux cimetières » que sont devenues nos villes à cause de la violence, de la cruauté et de l’intolérance mortelle de certains de ces migrants, qui n’hésitent pas à appliquer chez nous leurs traditions barbares et à tuer sans état d’âme nos concitoyens, coupables à leurs yeux d’être des « souillures de kafir ». Ces morts occidentaux n’auraient donc aucune importance pour les chantres d’une immigration illimitée sans contrôle ? Ne seraient-ils à leurs yeux que des dommages collatéraux dans la réalisation de ce merveilleux projet d’une Europe nouvelle multiethnique, multiculturelle, mais sans les Européens de souche ?

Pourquoi ne jamais parler des « devoirs » des migrants, mais exclusivement de leurs « droits » ? Et nos droits à nous de refuser de nous laisser submerger par des millions de clandestins africano-arabo-musulmans, qui majoritairement nous haïssent et ne rêvent qu’à nous soumettre ? Pourquoi nos responsables politiques sont-ils si peu enclins à les défendre ? Puis ils s’étonnent de la montée des partis populistes et souverainistes et les accusent de semer la peur et la haine. Cette peur et cette haine, dont ils abreuvent leurs propres discours.

Seul le Pape Benoît XVI eut le courage de le faire, mais il ne fut pas écouté.

Le 26 octobre 2010, en présentant son message pour la « Journée mondiale des Migrants », le Pape Benoît XVI avait déclaré que « migrants et réfugiés avaient le devoir de respecter les lois et l’identité nationale du pays d’accueil ».

… les Etats ont le droit de réglementer les flux migratoires et de défendre leurs frontières, en garantissant toujours le respect dû à la dignité de chaque personne humaine. En outre, les immigrés ont le devoir de s’intégrer dans le pays d’accueil, en respectant ses lois et l’identité nationale.

Politiser le Chemin de Croix, sentiment ressenti par de nombreux Catholiques, pour défendre la rhétorique immigrationniste des mondialistes, des progressistes, des athées, des anti-Chrétiens ne correspond pas précisément à une méditation spirituelle sur la cause de la mort du Christ, à savoir le péché des Hommes. La célébration de la Passion du Christ est devenue une propagande pro-migratoire et c’est bien triste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources:

  • Le premier ministre suédois menace de sanctions les Etats de l’UE, qui s’opposent à l’immigration de masse (Dagens Nyeter via Voice of Europe)
  • Austria warns of new massive migration wave to Europe this spring (TU/ The Unschadled)
  • New study:Number of Germans brutally attacked and murdered by migrants doubled in one year – Die Welt via Voice of Europe)
  • Nationalist Finns PArty second largest in Finnish election – Social Democrats won by 0.1 % margin and will form coalition governement (Voice of Europe)
  • In 15-20 years Orban wont’be alone – Daniel Pipes ( hebdomadaire hongrois Hetek)
  • EU should stop organising migration (Hungary Journal)
  • Il capo dei Vescovi dell’UE contro i populismi (RAI.News) (extraits)
  • Via Crucis, migranti al centro. Il Papa: porte chiusi pr calcoli politici (Il Giornale.It) (extraits)
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz