Quantcast
FLASH
[18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 28 avril 2019

Une fois de plus James Delingpole démonte une fausse nouvelle propagée par la BBC mais cette fois en citant la Global Warming Policy Foundation!

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article de James Delingpole, paru le 27 avril sur le site de Breitbart News.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.


La Global Warming Policy Foundation (GWPF) a déposé une plainte officielle auprès de la BBC au sujet de la série d’inexactitudes flagrantes contenues dans son récent documentaire intitulé Changement climatique : Les faits.

Comme l’ont fait remarquer certains plaisantins sarcastiques, le documentaire présenté par Sir David Attenborough était tellement truffé d’erreurs qu’il aurait dû s’intituler : Climat : Changez les faits.

La GWPF a écrit au service des plaintes de la BBC et n’a cité que quelques-unes des nombreuses erreurs*.

Selon la GPWF, le documentaire « va bien au-delà de sa mission qui consiste à présenter les faits sur le changement climatique, en diffusant un manifeste très politisé en faveur des énergies renouvelables et en causant des inquiétudes injustifiées ».

La GWPF mentionne aussi que :

Le documentaire met en évidence des idées selon lesquelles les tempêtes, les inondations, les vagues de chaleur et l’élévation du niveau de la mer s’aggravent rapidement sous l’effet du changement climatique. Cependant, les meilleures données disponibles, publiées ces dernières années par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et la NASA, contredisent l’exagération alarmiste de la BBC quant aux preuves empiriques.

Dans son 5e rapport d’évaluation (2013), le GIEC avait conclu que « L’ensemble des données actuelles n’indiquent aucune tendance significative observée dans la fréquence des cyclones tropicaux dans le monde au cours du siècle dernier… Aucune tendance forte dans le nombre annuel de tempêtes tropicales, d’ouragans et d’ouragans majeurs n’a été identifiée au cours des 100 dernières années dans le bassin de l’Atlantique Nord».

Dans son plus récent Rapport spécial sur le réchauffement de la planète de 1,5 °C, publié en 2018, ces conclusions ont été confirmées de nouveau.
Le GIEC a déclaré ce qui suit :

« De nombreuses études allant dans le même sens et au-delà de notre Cinquième Rapport d’Évaluation ont fait état d’une tendance à la baisse du nombre mondial de cyclones tropicaux et/ou de l’énergie cyclonique accumulée à l’échelle mondiale… Il y a donc peu de raisons de croire au grand nombre d’études faisant état de tendances à la hausse du nombre mondial de cyclones très intenses.»

En ce qui concerne les inondations, le rapport spécial du GIEC conclut :
« Il y a peu de chances, en raison du manque de preuves, cependant, que le changement climatique anthropique ait influé sur la fréquence et l’ampleur des inondations. »

Il n’y a pas non plus de preuve fondée sur des observations que le taux d’élévation du niveau de la mer s’aggrave. Les données satellitaires de la NASA montrent que depuis 1993, il y a eu une élévation annuelle moyenne du niveau de la mer de 3,3 mm, sans accélération significative au cours des trois dernières décennies.

Les suggestions de David Attenborough et de Michael Mann selon lesquelles les changements climatiques provoquent une augmentation des incendies de forêt aux États-Unis et dans le monde sont également trompeuses et ne sont étayées par aucune preuve empirique.

Selon un sondage publié par la Royal Society, la superficie mondiale incendiée a en fait diminué au cours des dernières décennies, et de plus en plus de preuves indiquent qu’il y a moins de feux dans le paysage mondial aujourd’hui qu’il y a des siècles. Ce sont là des faits d’une importance vitale qui auraient dû être mentionnés si l’on voulait apporter une description précise de l’impact des changements climatiques sur les feux de forêt.

https://www.thegwpf.org/bbc-accused-of-serious-errors-and-misleading-statements-in-david-attenboroughs-climate-show/

C’est le deuxième scandale de  »fakenews » qui s’abat sur Sir David Attenborough en l’espace d’une quinzaine de jours. Plus tôt ce mois-ci, un autre documentaire d’Attenborough – Our Planet, présenté sur Netflix – a été accusé d’utiliser des images de morses se jetant d’une falaise, avec Attenborough qui affirme, en voix off, que ces suicides sont causés par le « changement climatique » et la fonte des glaces sur lesquelles les morses chassaient pour se nourrir. Sauf que depuis, il est apparu que ce n’est pas le changement climatique qui a tué les morses, mais plutôt une combinaison d’arrivée d’ours polaires en maraude et de l’équipe de tournage de Netflix dont les activités ont pu les effrayer.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

* La Lettre de la GWPF:
https://www.thegwpf.org/content/uploads/2019/04/BBC-complaint-April2019.pdf

Source : https://www.breitbart.com/europe/2019/04/27/bbcs-attenborough-documentary-climate-change-the-facts-lied-us/

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz