Quantcast
FLASH
[19:34] Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient et les services de renseignement égyptiens s’entretiennent avec #Israël et les groupes terroristes de #Gaza afin d’essayer de calmer la situation  |  En ce moment: importants barrages de roquettes tirées par des terroristes musulmans à Gaza en direction du sud d’Israël. 2 interceptions d’Iron Dome au-dessus d’Ashkelon. 2 roquettes ont explosé dans des zones ouvertes  |  #Israël: la ville d’Ashkelon a décidé d’annuler l’école dans toute la ville lundi, après la deuxième série de roquettes tirées sur la ville  |  L’Iran vient de signaler 15 nouveaux cas #COVID19 et 3 nouveaux décès. Le total est maintenant de 43 infections à #coronavirus confirmées et 8 décès  |  L’Afghanistan ferme sa frontière avec l’Iran dans un contexte d’épidémie de #coronavirus  |  C’est pas qu’elles aient beaucoup d’importance mais L’Iran annonce dimanche un taux de participation de 42% aux élections, le plus bas depuis la révolution islamique de 1979  |  #Trump se prépare à un voyage en Inde. Son premier événement sera un rassemblement dans un stade pouvant accueillir 110 000 personnes  |  Alerte code rouge : Des roquettes ont été tirées sur #Israël – Cherchez un abri immédiatement  |  Mise à jour #coronavirus Italie : – manifestations publiques en Vénétie et Lombardie interdites. – Toutes les écoles de Lombardie et de Vénétie fermées. – carnaval de Venise fermé. – spectacles annulés à la Scala de Milan  |  La Corée du Sud (+de 600 cas), limite les voyages. L’Iran (8 morts avoués, combien cachés) ferme des écoles. Des villes italiennes sont fermées à clé. Pourquoi? #Coronavirus ? Non: communisme, qui domine la Chine  |  La phrase du jour: Les Français ont arrêté les Arabes en 732, ils sont revenus en 747  |  Toutes les écoles ferment à Téhéran. Le #Coronavirus devient la crise majeure du pays déjà tourmenté par les révoltes et la dictature islamique. La République islamique n’a ni la volonté ni la capacité de gérer cette crise. Qui aidera 1 pays terroriste?  |  Un employé du département d’État au Japon a ignoré les ordres du président #Trump et a permis à des Américains atteints du #coronavirus de rentrer aux États-Unis  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 30 avril 2019

Le journaliste palestinien Khaled Abu Toameh rapporte ce jour cette information importante du journal libanais Al-Akhbar.

Le Prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a offert 10 milliards de dollars au Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s’il accepte le plan du Président américain Donald Trump, surnommé « l’accord du siècle » pour la paix au Moyen-Orient.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

L’offre de Salman comprend également la création d’une ambassade palestinienne à Abu Dis, un village de Judée Samarie situé dans la banlieue est de Jérusalem, selon le journal.

Un haut responsable palestinien à Ramallah a refusé de commenter le rapport.

Faisant référence à des rencontres entre le prince héritier saoudien et Abbas, le journal a déclaré :

« Selon les informations obtenues par Al-Akhbar, Salman a informé Abbas des détails de l’accord du siècle et lui a demandé de l’accepter. D’après les informations, Salman a demandé à Abbas : ‘Quel est le budget annuel de votre entourage ?’

Abbas a répondu : ‘Je ne suis pas un prince pour avoir mon propre entourage.’

A ce moment, selon le journal, le prince héritier saoudien a demandé à Abbas :

« De combien d’argent l’Autorité palestinienne, ses ministres et ses employés ont-ils besoin ? »

Abbas a répondu que les Palestiniens ont besoin d’un milliard de dollars par an, selon le rapport.

« Je vous donnerai 10 milliards de dollars sur 10 ans si vous acceptez l’accord du siècle [de Trump] », a déclaré Salman à Abbas.

M. Abbas a toutefois rejeté l’offre et a déclaré qu’elle signifierait « la fin de ma vie politique », a ajouté le rapport.

Al-Akhbar a déclaré que la conversation entre Salman et Abbas était basée sur des rapports écrits par l’envoyé jordanien à Ramallah, Khaled al-Shawabkeh.

Le rapport de l’envoyé spécial, qui a été transmis au Ministère jordanien des affaires étrangères, aurait été établi à la suite de réunions d’information qu’il aurait eues avec de hauts responsables palestiniens à Ramallah.

Le journal a cité le rapport de l’envoyé jordanien en disant que le prince héritier saoudien avait également dit à Abbas que l’administration Trump était prête à donner aux Palestiniens les terres où ils vivent déjà.

Salman a également déclaré à Abbas – selon le rapport – que l’Arabie saoudite et d’autres pays arabes fourniraient un soutien financier aux Palestiniens et les aideraient à lancer des projets en Judée Samarie qui mèneront à la prospérité économique, tout en étendant le contrôle palestinien sur les zones B et C. « L’Arabie saoudite apportera plus de 4 milliards de dollars à l’Autorité palestinienne », aurait indiqué Salman à Abbas.

Abbas a expliqué à Salman la situation actuelle et a déclaré qu’il ne serait pas en mesure de faire de concessions concernant les implantations juives, la solution à deux États et Jérusalem, et que toute pression pousserait l’Autorité palestinienne à dissoudre ses institutions et à tenir Israël responsable de la gestion des affaires des Palestiniens.

Dans un autre rapport de l’envoyé jordanien, le conseiller d’Abbas, Mahmoud Habbash, aurait critiqué l’Egypte pour son « inexpérience » et pour avoir trop confiance dans les Américains, l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Habbash a confirmé que le message saoudien à Abbas était qu’il devait accepter le plan à venir de Trump, selon le rapport.

Il a également cité Habbash :

« L’accord du siècle changera les fondements de la Jordanie, du Liban, de la Syrie, du Sinaï et même des États du Golfe. Le Sinaï deviendra une solution aux propositions pour l’établissement d’un État palestinien, et ce qui reste de la Judée Samarie deviendra des cantons sous le régime administratif jordanien et le contrôle de sécurité d’Israël. »

Le journal a déclaré que les rapports envoyés par l’envoyé jordanien à Ramallah au ministère des Affaires étrangères à Amman « démontrent l’étendue des préoccupations de la Jordanie concernant les répercussions de l’accord du siècle ».

La préoccupation jordanienne est compréhensible, a ajouté le journal, « surtout après que les médias américains et israéliens ont révélé les lourdes taxes que la Jordanie devra payer en ce qui concerne la possibilité de réinstaller les Palestiniens dans le royaume, de retirer la tutelle hachémite sur les lieux saints de Jérusalem et de l’accorder à l’Arabie Saoudite, et la possibilité de couper des terres à la frontière orientale de la Jordanie qui seraient données aux Palestiniens, en échange de terres qui seront remises à la Jordanie du nord du pays ».

Jason Greenblatt, représentant spécial des États-Unis pour les négociations internationales, a nié la semaine dernière les rumeurs selon lesquelles l' »accord du siècle » inclurait une confédération impliquant la Jordanie, Israël et l’AP.

« Le roi Abdallah II et la Jordanie sont de puissants alliés des États-Unis, a-t-il dit sur Twitter. « Les rumeurs selon lesquelles notre vision de la paix inclut une confédération entre la Jordanie, Israël et l’AP, ou que la vision envisage de faire de la Jordanie la patrie des Palestiniens, sont incorrectes. Merci de ne pas diffuser des rumeurs.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz