Publié par Guy Millière le 28 avril 2019

Un homme qui est tout à la fois un antisémite enragé et un malade mental dont le disjoncteur mental a sauté depuis longtemps a attaqué une synagogue dans la banlieue de San Diego samedi.

Il a tué une femme et blessé trois autres personnes. Un agent de la border patrol était à la synagogue, armé, et l’homme a dû s’enfuir, ce qui a montré que lorsqu’un assassin vient tirer sur des gens, s’il fait face à un homme armé, il peut infliger moins de ravages. Il est regrettable que l’agent de la border patrol n’ait pu mettre l’homme hors d’état de nuire avant qu’il ait tué et blessé. 

L’homme a publié un manifeste une heure et demie avant de se rendre à la synagogue et il est regrettable aussi que personne n’ait alerté la police, car l’homme ne cachait pas son identité et alignait les phrases alarmantes. Ce qui est clair dans son texte, par-delà la confusion, est la haine des Juifs, une admiration soulignée pour Hitler, un rejet total du conservatisme et une haine envers Donald Trump, décrit comme un agent d’Israël et du judaïsme mondial.

L’homme dit avoir été inspiré par celui qui a tiré et tue dans une synagogue à Pittsburgh il y a six mois et par celui qui a tué des musulmans dans deux mosquées à Christchurch en Nouvelle Zélande, ce qui est étrange puisque le tueur de Christchurch en avait après les musulmans.

Bien que l’homme admire Hitler, rejette le conservatisme, déteste Trump et Israël, je ne doute pas qu’il sera assimilé très vite à un conservateur, et à Donald Trump, c’est ainsi que fonctionne la désinformation.

Les mots qu’il emploie le rapprochent plutôt d’une ultragauche haïssant le conservatisme, Trump et Israël.

Ils montrent les effets que des diatribes insidieuses telles que celles qui ont cours au sein du Parti Démocrate et dans les médias gauchistes anti-Trump peuvent avoir sur des esprits déjà fêlés.

L’atmosphère d’hystérie et de violence, indigne de la démocratie américaine, entretenu par Démocrates et médias gauchistes anti-Trump est très dangereuse. Elle est propice à la violence. Elle a déjà conduit à des actes violents.

Elle s’accompagne d’une acceptation de l’antisémitisme par la gauche américaine, de plus en plus contaminée.

Par un sinistre hasard, le New York Times a publié, le jour ou l’homme a tiré et tue dans une synagogue de la banlieue de San Diego, une caricature qui a des liens de parenté avec celles qu’on publiait en Allemagne sous le Troisième Reich dans les années 1933-34. On y voit un Donald Trump aveugle et portant kippa, guidé par un chien au visage de Netanyahou portant lui, une étoile de David sur son collier.

Que Trump soit “accusé” d’être juif par des gauchistes ne me surprend pas. J’ai toujours pensé que la proximité de Trump avec le judaïsme faisait partie des raisons pour lesquelles il est attaqué sans cesse. Qu’il soit présente comme aveugle n’est pas davantage surprenant : les gauchistes prennent Trump pour un crestin depuis qu’il s’est présenté à la présidence. Que Netanyahou soit présenté comme un chien n’est pas surprenant non plus : les gauchistes détestent Netanyahou au moins autant qu’ils détestent Trump. Qu’ils ne voient pas que décrire un Juif sous l’apparence d’un chien portant un collier pourvu d’une étoile de David montre qu’ils renouent sans s’en apercevoir avec les plus abjects stéréotypes antisémites d’il y a huit décennies, ceux qui ont conduit à Auschwitz. Qu’ils pensent que Trump ne peut pas soutenir Israël sans être juif et sans être guidé par un chien israélien montre qu’ils ne pensent pas qu’on peut soutenir Israël par amour de la liberté et de la dignité de l’être humain, mais qu’on ne peut le faire qu’en étant entrainé aveuglement par un Juif. Ce n’est pas loin du tout des théories du complot juif mondial d’il y a huit décennies. Ce n’est pas loin du tout de ce que dit le tueur de San Diego quand il présenté Trump comme un agent d’Israël.

Il serait vraiment temps que le Parti Démocrate, les médias gauchistes anti-Trump tels que le New York Times et plus globalement la gauche américaine s’arrêtent dans leur course vers le gouffre. Il est à souhaiter qu’ils connaissent une défaite absolue en 2020. C’est l’état de droit américain qui est en jeu. Je le dis depuis trois ans. Je dois le redire une fois de plus.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous