Publié par Dreuz Info le 28 avril 2019

« J’ai eu à côtoyer, durant les 40 foireuses, les gérants du déclin » explique une lecteur de Dreuz témoin de son temps.

Dès l’arrivée de VGE, j’ai senti la bassesse du personnage. Sa clique était à son image, des modernes en carton-pâte.

  • Mitterand ne m’a jamais charmé, il sentait la traîtrise sous son air de sphinx, et était doté d’une plume soporifique.
  • Chirac, roi-fainéant, pseudo-gaulliste et radical-socialiste comme avant-guerre, champion de l’immobilisme et fauteur de Maastricht.
  • Sarkozy, agité du bocal, stylé comme un G.O du Club Med.
  • Hollande, séquelle d’un accident de la route de DSK.
  • Macron, la messe est dite…

Mais ces sinistres individus ne seraient rien, s’ils n’avaient pas à leur disposition une merveilleuse haute-administration dont la morgue dépasse l’incompétence. 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Raphaël pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

70
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz